Accueil

Filmographie

location DVD onlineLouez les DVD de Federico Fellini avec dvdfly.com

Voici les films auxquels Federico Fellini a participé. Vous pouvez compléter ou corriger cette filmographie.

Ordre : (Par date) (Par titre)
Rôle de Federico Fellini : (Tous) (Scénariste) (Réalisateur) (Acteur) (Assistant réalisateur)

Annoncé sans date
Nuits de Cabiria Remake (Cinéma) – Réal. Lee Daniels


Donnez votre avis
2013
Qu'il est étrange de s'appeler Federico (Che strano chiamarsi Federico) (Cinéma) – Réal. Ettore Scola – Tommaso Lazotti, Maurizio De Santis, Giacomo Lazotti
DVD Z2 : sorti
À l’occasion du vingtième anniversaire de la disparition d’il Maestro, Qu’il est étrange de s’appeler Federico est un film hommage à Federico Fellini, à son art, sa personnalité. Ettore Scola fait rev […]

1 message

2006
Marcello, une douce vie (Marcello, une vita dolce) (Cinéma) – Réal. Annarosa Morri, Mario Canale – Anouk Aimée, Ursula Andress, Francesca Archibugi

Une vie vécue avec douceur, ce doux regard et ce sourire sournois et un peu mélancolique et cette légendaire paresse qui lui a permis de garder une tendre « distance » et de protéger son mon […]

Donnez votre avis
2006
Marcello Mastroianni, il fascino discreto della normalità (Télévision) – Réal. Daniela Piccioni, Sandro Lai – Marcello Mastroianni, Federico Fellini, Chiara Mastroianni
DVD Z2 : sorti
Un document qui retrace l'incroyable carrière de Marcello Mastroianni, acteur symbole du cinéma italien. à Un portrait tracé à travers ses dialogues et ses interviewes depuis sa première apparition à […]

Donnez votre avis

2003
Fellini : je suis un grand menteur (Cinéma) – Réal. Damian Pettigrew – Roberto Benigni, Luigi 'Titta' Benzi, Italo Calvino
DVD Z2 : sorti
Un portrait lyrique, divertissant et singulier de Federico Fellini explorant sa créativité exubérante, mais aussi les côtés profondément contradictoires d'un cinéaste décrit comme la géniale combinais […]

1 message
2000
Roberto Rossellini, un esprit libre (Roberto Rossellini: Frammenti e battute) (Télévision) – Réal. Carlo Lizzani – Carlo Lizzani, Isabella Rossellini, Martin Scorsese
DVD Z2 : sorti
Critique et réalisateur, Carlo Lizzani a assisté Roberto Rossellini, notamment sur Allemagne, année zéro. Il brosse le portrait du réalisateur et parcourt sa filmographie grâce à de nombreux entretien […]

Donnez votre avis

2000
Federico Fellini, un autoritratto ritrovato (Cinéma) – Réal. Paquito Del Bosco – Federico Fellini, Ingmar Bergman, Ingrid Bergman


Donnez votre avis
1990
La Voce della luna (Cinéma) – Réal. Federico Fellini – Roberto Benigni
DVD Z2 : sorti
Lorsqu'il s'approche du puits, Ivo croit entendre la voix de la lune qui l'appelle.Elle l'entraîne dans de singulières rencontres.Il se trouve mêlé à un groupe d'hommes qui épient la danse lubrique de […]

Donnez votre avis

1987
Intervista (Cinéma) – Réal. Federico Fellini – Marcello Mastroianni, Sergio Rubini, Anita Ekberg
DVD Z2 : sorti
Rome. Dans l'enceinte de la célèbre Cinecitta, Federico Fellini prépare le tournage de son nouveau film inspiré d'une œuvre de Kafka, L'Amérique. Une équipe de télévision japonaise surgit pour l'inter […]

3 messages
1986
Ginger et Fred (Ginger e Fred) (Cinéma) – Réal. Federico Fellini – Giulietta Masina, Marcello Mastroianni, Franco Fabrizi
DVD Z1 : sorti / DVD Z2 : sorti
Après trente années d'interruption, l'ancienne danseuse de claquettes, Ginger, arrive en gare de Rome attendue par une équipe de télévision.Elle et son ancien partenaire Fred ont été «convoqués» pour […]

2 messages dont 1 vote pour une (ré)édition DVD

1983
Et vogue le navire… (E la nave va) (Cinéma) – Réal. Federico Fellini – Freddie Jones, Barbara Jefford, Victor Poletti
DVD Z2 : sorti
En 1914, le port de Naples est le théâtre d'événements peu banals. La haute société européenne, artistes et politiciens de renom, s'apprête, au cours d'une croisière, a disperser les cendres de leur d […]

4 messages
1980
La Cité des femmes (La Città delle donne) (Cinéma) – Réal. Federico Fellini – Marcello Mastroianni, Anna Prucnal, Bernice Stegers
DVD Z2 : sorti
Marcello rencontre, dans le train, une inconnue qui se dérobe à ses avances. Il décide de la suivre jusqu'à son hôtel où se tiennent les assises d'un congrès féministe.

2 messages

1979
La Magnani (Io sono Anna Magnani) (Cinéma) – Réal. Chris Vermorcken – Jean-Paul Andret, Claude Autant-Lara, Liliane Becker
DVD Z2 : sorti

Donnez votre avis
1978
Prova d'orchestra (Répétition d'orchestre) (Prova d'orchestra) (Cinéma) – Réal. Federico Fellini – Balduin Baas, Clara Colosimo, Elizabeth Labi
DVD Z2 : sorti
Dans une chapelle désaffectée fameuse pour son acoustique, une équipe de télévision vient tourner un reportage sur un orchestre italien qui répète sous la conduite d'un chef allemand. À la demande de […]

2 messages

1976
Le Casanova de Fellini (Il Casanova di Federico Fellini) (Cinéma) – Réal. Federico Fellini – Donald Sutherland, Tina Aumont, Cicely Browne
DVD Z2 : 11 octobre
Venise XVIIIème Siècle. Le carnaval annuel bat son plein. Parmi la foule, un homme masqué reçoit un pli mystérieux qui l'enjoint de se rendre à un rendez-vous coquin. Giacomo Casanova, dépouillé de so […]

25 messages
1974
Nous nous sommes tant aimés ! (C'eravamo tanto amati) (Cinéma) – Réal. Ettore Scola – Nino Manfredi, Vittorio Gassman, Stefania Sandrelli
DVD Z1 : sorti / DVD Z2 : sorti
Trois amis activistes pour la fin de la guerre se retrouvent quelques années plus tard. L'un est devenu critique de cinéma, l'autre syndicaliste et le troisième avocat.

22 messages

1973
Amarcord (Cinéma) – Réal. Federico Fellini – Pupella Maggio, Armando Brancia, Magali Noël
DVD Z1 : sorti / DVD Z2 : sorti / DVD ZAll : sorti
Dans un bourg italien près de la mer, à l'heure du fascisme triomphant, les enfants trainassent, cherchant des victimes pour leurs blagues innocentes. L'un d'eux va connaître, en l'espace d'une année, […]

16 messages
1973
Le Journal secret d'Amarcord (Diario segreto di Amarcord) (Court-Métrage) – Réal. Maurizio Mein, Liliana Betti – Federico Fellini, Sandra Milo, Nino Rota
DVD Z2 : sorti

Donnez votre avis

1972
Fellini Roma (Roma) (Cinéma) – Réal. Federico Fellini – Peter Gonzales, Fiona Florence, Pia De Doses
DVD Z2 : sorti
Cette autobiographie foisonnante, qui rassemble des séquences magistrales et mythiques, met en scène le jeune Fellini vivant dans la campagne italienne, qui est parachuté dans Rome à la veille de la D […]

2 messages
1971
Ciao, Federico! (Cinéma) – Réal. Guideon Bachman – Federico Fellini, Sandra Milo, Max Born
DVD Z2 : sorti
Documentaire sur le tournage de Satyricon de Federico Fellini.

Donnez votre avis

1971
Les Clowns (I Clowns) (Télévision) – Réal. Federico Fellini – Federico Fellini, Riccardo Billi, Tino Scotti
DVD Z2 : sorti
Un document sur les clowns.

50 messages dont 1 vote pour une (ré)édition DVD
1969
Satyricon (Cinéma) – Réal. Federico Fellini – Martin Potter, Hiram Keller, Max Born
DVD Z1 : sorti / DVD Z2 : sorti
Les citoyens de la Rome antique, recherchaient avant tout leur épanouissement individuel. Cette quête leur apportait les plaisirs les plus intenses, mais pouvait les plonger dans le désarroi le plus p […]

6 messages

1969
Sweet Charity (Cinéma) – Réal. Bob Fosse – Shirley MacLaine, John McMartin, Chita Rivera
DVD Z1 : sorti / DVD Z2 : sorti
Désireuse de conquérir à tout prix l'affection de ceux qu'elle côtoie, la taxi-girl Charity Valentine Hope est victime de ses élans sentimentaux jusqu'au jour où elle rencontre la grande vedette Vitto […]

2 messages
1969
Bloc-notes d'un cinéaste (Fellini: A Director's Notebook) (Télévision) – Réal. Federico Fellini – Federico Fellini, Marcello Mastroianni, Giulietta Masina
DVD Z2 : sorti

Donnez votre avis

1968
Histoires extraordinaires (Cinéma) – Réal. Federico Fellini, Louis Malle, Roger Vadim – Brigitte Bardot, Alain Delon, Jane Fonda
DVD Z2 : sorti
Trois nouvelles de Edgar Allan Poe: 1er sketch : William Wilson réalisé par Louis Malle, avec Alain Delon et Brigitte Bardot. 2ème sketch : Metzengerstein réalisé par Roger Vadim, avec Jane et Peter F […]

10 messages
1966
Il Viaggio di G. Mastorna (Cinéma) – Réal. Federico Fellini – Marcello Mastroianni

Le voyage au royaume des morts d'un violoncelliste.
Projet abandonné.

Donnez votre avis

1965
Juliette des esprits (Giulietta degli spiriti) (Cinéma) – Réal. Federico Fellini – Giulietta Masina, Sandra Milo, Mario Pisu
DVD Z2 : sorti
Giulietta est une femme bourgeoise qui vit aisément dans une riche demeure avec son mari et deux soubrettes. Ses parents et sa famille la distraient d'un univers aseptisé. Mais elle découvre que son m […]

2 messages
1963
8 1/2 (8½) (Cinéma) – Réal. Federico Fellini – Marcello Mastroianni, Claudia Cardinale, Anouk Aimée
DVD Z1 : sorti / DVD Z2 : sorti
Un cinéaste cherche un sujet de film. Au hasard de ses rencontres, il commence à douter de son sujet, de son talent et même de l'utilité de faire un film. Il s'évade parfois en rêve et décide finaleme […]

4 messages

1962
Boccace 70 (Boccaccio '70) (Cinéma) – Réal. Vittorio De Sica, Federico Fellini, Mario Monicelli – Marisa Solinas, Germano Gilioli, Anita Ekberg
DVD Z1 : sorti / DVD Z2 : sorti
Trois adaptations modernes des contes pour adultes de Boccace qui mettent en scène des femmes fatales :
Pupé exige de son mari, le Comte Ottavio, d'être payée à chaque fois qu'il veut l'honorer.
Zoé, […]

6 messages
1960
La Dolce vita (Cinéma) – Réal. Federico Fellini – Marcello Mastroianni, Anita Ekberg, Anouk Aimée
DVD Z1 : sorti / DVD Z2 : sorti
Marcello, journaliste autant que paparazzi (terme par ailleurs inventé depuis la sortie du film, du nom d’un des journaliste appelé Paparazzo), est à l’affût de ragots pour sa revue. Ses virées dans R […]

26 messages

1960
Fellini (Mini série TV) – Réal. André Delvaux – Federico Fellini, Dominique Delouche, Michelangelo Antonioni
DVD Z2 : sorti

Donnez votre avis
1958
Fortunella (Cinéma) – Réal. Eduardo De Filippo – Piera Arico, Nando Bruno, Guido Celano
DVD Z2 : sorti
Convaincue d'être la fille perdue du prince Guidobaldi, Nanda Diotallevi que l'on surnomme Fortunella, mène une vie mouvementée aux côtés de Peppino. Ce dernier se sert d'elle pour échapper à la justi […]

Donnez votre avis

1957
Les Nuits de Cabiria (Le Notti di Cabiria) (Cinéma) – Réal. Federico Fellini – Giulietta Masina, François Périer, Franca Marzi
DVD Z1 : sorti / DVD Z2 : sorti
L'histoire de Cabiria, prostituée candide et volontaire, parfois agressive, qui tente de conserver une dignité personnelle que sa condition rend perpétuellement fragile.

7 messages
1955
Il Bidone (Cinéma) – Réal. Federico Fellini – Broderick Crawford, Giulietta Masina, Richard Basehart
DVD Z1 : sorti / DVD Z2 : sorti
Augusto et deux complices escroquent les gens en se déguisant en ecclésiastiques. Lassé de cette misérable vie, Augusto décide d'arrêter ces méfaits et lors de sa dernière escroquerie, prend en pitié […]

2 messages

1954
La Strada (Cinéma) – Réal. Federico Fellini – Anthony Quinn, Giulietta Masina, Richard Basehart
DVD Z1 : sorti / DVD Z2 : sorti
Zampano, une brute qui gagne sa vie dans un cirque en tant que cracheur de feu, achète Gelsomina, une jeune fille naïve. D'abord effrayée par cet homme, elle va se mettre à l'aimer en secret. Lorsque […]

17 messages dont 1 vote pour une (ré)édition DVD
1953
Les Inutiles (I Vitelloni) (Cinéma) – Réal. Federico Fellini – Franco Interlenghi, Alberto Sordi, Franco Fabrizi
DVD Z2 : sorti
A la fin de l'été, dans les rues désertées d'une station balnéaire italienne, cinq amis d'une trentaine d'années, surnommés "les Vitelloni", se promènent oisivement. Sans travail, sans proje […]

8 messages

1953
L'Amour à la ville (L'Amore in città) (Cinéma) – Réal. Michelangelo Antonioni, Federico Fellini, Dino Risi – Rita Josa, Rosanna Carta, Enrico Pelliccia

Interrogatoire de 4 femmes qui ont tenté de se suicider.

4 messages dont 4 votes pour une (ré)édition DVD
1952
Le Cheik blanc (Courrier du cœur) (Lo Sceicco bianco) (Cinéma) – Réal. Federico Fellini – Alberto Sordi, Brunella Bovo, Léopoldo Trieste
DVD Z1 : sorti / DVD Z2 : sorti
Une jeune femme, en voyage de noces à Rome, rêve de rencontrer le Cheik Blanc, héros des romans-photos qu'elle adore lire. Cette rencontre aura lieu et lui permettra de stopper ses illusions. Elle ret […]

8 messages

1952
La Tanière des brigands (Il Brigante di Tacca del Lupo) (Cinéma) – Réal. Pietro Germi – Amedeo Nazzari, Cosetta Greco, Saro Urzì

En 1863, le capitaine Giordani reçoit l'ordre de réprimer les bandes de brigands dirigés par Raffa Raffa dans la zone de Melfi, en Basilicate, après l'unification de l'Italie. L'armée de Giordani trav […]

1 message dont 2 votes pour une (ré)édition DVD
1951
Traqué dans la ville (La Città si difende) (Cinéma) – Réal. Pietro Germi – Gina Lollobrigida, Renato Baldini, Cosetta Greco
DVD Z2 : sorti
Quatre hommes se sont associés dans le cambriolage d'une société sportive. Paolo, joueur de football devenu infirme, finira par être vendu par sa maîtresse. Luigi, chômeur chargé de famille, finira pa […]

1 message

1950
Les Onze fioretti de François d'Assise (Francesco, giullare di Dio) (Cinéma) – Réal. Roberto Rossellini – Aldo Fabrizi, Peparuolo, Fra' Severino Pisacane
DVD Z1 : sorti / DVD Z2 : sorti
Au XIIIe siecle, alors que l'Eglise est presque totalement inféodée au pouvoir et a l'argent, Francois d'Assise affirme sa préférence pour les pauvres. Pour lutter contre les idees en cours et contre […]

4 messages
1950
Le Chemin de l'espérance (Il Cammino della speranza) (Cinéma) – Réal. Pietro Germi – Raf Vallone, Elena Varzi, Saro Urzì

Un groupe de mineurs italiens traverse le pays pour chercher du travail en France, mais est grugé par des escrocs.

10 messages dont 5 votes pour une (ré)édition DVD

1950
Les Feux du music-hall (Luci del varietà) (Cinéma) – Réal. Alberto Lattuada, Federico Fellini – Peppino De Filippo, Carla Del Poggio, Giulietta Masina
DVD Z1 : sorti / DVD Z2 : sorti
Une jeune beauté vient troubler les affaires d'argent et de coeur d'une troupe de music-hall.

4 messages
1949
Au nom de la loi (In nome della legge) (Cinéma) – Réal. Pietro Germi – Massimo Girotti, Jone Salinas, Camillo Mastrocinque

Une charrette tirée par une mule travers la campagne. Deux bandits jettent le charretier au bas de celle-ci, et comme il résiste, le tuent et partent avec la mule. Dans la proche ville de Capodarso en […]

6 messages dont 4 votes pour une (ré)édition DVD

1948
Amore (L'Amore) (Cinéma) – Réal. Roberto Rossellini, Marcello Pagliero – Anna Magnani, Lia Corelli, Federico Fellini
DVD Z2 : sorti
<B>Una Voce umana__
Une femme abandonnée appelle au téléphone son amant pour la dernière fois.
<B>Il Miracolo__
L'histoire romantique entre une jeune femme enceinte et un berger

2 messages
1948
Le Moulin du Pô (Il Mulino del Po) (Cinéma) – Réal. Alberto Lattuada – Jacques Sernas, Carla Del Poggio, Leda Gloria

Italie centrale, région de Ferrare, 1880. La famille Sciacerni exploite un moulin flottant sur le Pô. Pour tromper les agents du fisc, le fils aîné Princivalle (Giacomo Giuradei) truque le compte-tour […]

2 messages dont 4 votes pour une (ré)édition DVD

1948
Sans pitié (Senza pietà) (Cinéma) – Réal. Alberto Lattuada – Carla Del Poggio, John Kitzmiller, Pierre Claude

Livourne, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. Une jeune femme, Angela est à la recherche de son frère, membre d'un réseau de contrebande établi dans le port. Mais elle trouve plutôt Jerry, un […]

9 messages dont 2 votes pour une (ré)édition DVD
1946
Rome, ville ouverte (Roma, città aperta) (Cinéma) – Réal. Roberto Rossellini – Aldo Fabrizi, Anna Magnani, Marcello Pagliero
DVD Z2 : sorti
Au cours de l'hiver 1944 dans Rome déclarée ville ouverte, un communiste, un prêtre et un imprimeur faisant parti du même réseau de résistance sont traqués par la Gestapo

7 messages

1946
Païsa (Paisà) (Cinéma) – Réal. Roberto Rossellini – Carmela Sazio, Robert Van Loon, Benjamin Emanuel
DVD Z2 : sorti
La reconquête de l'Italie par les alliés de 1943 à 1945 vue à travers le prisme de six sketches ayant pour cadre une ville ou une région caractéristique

1 message
1945
Tutta la città canta (Cinéma) – Réal. Riccardo Freda – Nino Taranto, Nanda Primavera, Maria Pia Arcangeli


Donnez votre avis

1942
Quarta pagina (Cinéma) – Réal. Nicola Manzari – Claudio Gora, Valentina Cortese, Paola Barbara


Donnez votre avis
1939
Imputato alzatevi! (Cinéma) – Réal. Mario Mattoli – Erminio Macario, Leila Guarni, Ernesto Almirante


Donnez votre avis

 

Biographie

Federico Fellini

''__Témoignage :''__ L'œuvre de Fellini était unique et magnifique. L'homme Fellini était tout aussi unique et magnifique. Ma première rencontre avec lui date de la sortie en France de La Strada. Il était alors jeune cinéaste, et moi gamin dans la profession de journaliste. C'était dans le bureau d'un mensuel de cinéma aujourd'hui disparu. On était une dizaine de cinéphiles-cinéfous à avoir été bouleversés par le film, émus aussi de rencontrer son auteur, un inconnu qui était si simple, si différent des autres. Il évitait la pose de l'artiste interviewé, il essayait – déjà – d'éviter les belles réponses aux grandes questions. Depuis, il a opposé la même résistance aux intervieweurs. Certains d'entre eux étaient ses amis, en vertu de penchants électifs, d'autres des parasites qu'il tenait à distance en leur racontant n'importe quoi. Contrairement à sa réputation, Fellini n'était pas menteur, il était farceur ou, si l'on préfère, menteur par omission, par dérision, par sens naturel de l'humour. Voici un exemple entre cent de mensonge par esprit de malice. Fellini était à Paris (fait assez rare, car il n'aimait pas trop voyager). Je me présente à la réception de son hôtel, sans y être attendu, et Fellini me fait dire de monter. Je monte. Il m'accueille à l'italienne : effusions, embrassades, et se tourne vers une petite dame (devenue journaliste célèbre) qui l'agaçait. "Excusez-moi, mais j'attendais cet ami (mensonge), je dois arrêter là notre entretien…" Elle s'accroche, pose les questions classiques, celles dont Fellini a horreur : "Que pensez-vous des femmes ?" Je ne dirai pas ce qu'il a répondu. C'était un autre mensonge de circonstance, probablement destiné à me faire sourire.

J'ai revu Fellini un bon nombre de fois, à Rome et à Paris. Il m'a toujours reçu à bras ouverts (au sens propre), joyeux, amical. J'étais flatté de cette familiarité, de ce tutoiement qui me semblait une promotion dans l'organigramme de je ne sais quel Olympe. En réalité, il s'agissait moins de vanité que de cette félicité simple que l'on éprouve spontanément devant des êtres d'exception qui effacent les distances et les différences en établissant des rapports complices, voire affectifs. Fellini était curieux et attentif, chaleureux comme peu d'artistes sont sincèrement et spontanément chaleureux. Cette qualité n'est-elle pas aveuglante dans tous ses films ? Les êtres les plus obscurs et même les veules finissaient toujours par trouver grâce devant sa caméra. Il sauvait les abjects, réclamait la rédemption générale. Quiconque a vu Fellini au naturel ou, mieux, en représentation au cours d'un tournage, en garde le même souvenir émerveillé. Interrogez ses collaborateurs attitrés ou épisodiques, artistes ou figurants. Ils l'adoraient. Non comme une divinité, mais comme un proche, un frère ou un père. Une anecdote. Au moment de la sortie d'Intervista, nous marchions dans Rome quand une voiture freine brusquement. Un homme en descend et se précipite sur Fellini comme pour une agression, lui saisit la main, l'embrasse gentiment et dit en substance ceci (c'était de l'italien) : "Merci, excusez-moi, merci pour tout." Et, sans attendre de réponse, il regagne sa voiture, qui repart en trombe. Cet épisode inattendu a visiblement ému Fellini. Pour camoufler cette émotion, il m'a glissé : "Cet homme est un malheureux que je salarie, il fait le même numéro à chaque fois que je reçois des journalistes étrangers."
Il utilisait souvent cet esprit d'à-propos pour couper court à l'emphase et détourner le cours d'une conversation qui aurait risqué de chahuter sa modestie. En contradiction avec son mythe et les mots qui qualifient ce mythe – "le poète", "le maestro", "le phare", "le génie" -, c'était un homme modeste. Qui l'a vu pontifier ? Il avait assez peu d'ambition pour lui, il racontait des choses de sa vie, vécues ou rêvées, dans des films tantôt intimistes, tantôt surréalistes, au gré des caprices de sa carrière. Mais, fondamentalement, il ne cherchait ni les honneurs, ni la reconnaissance internationale, ni le plébiscite de la postérité. Il subissait et méprisait la gloire et fuyait ses obligations. Son bonheur se limitait à un plateau de tournage, une salle de montage et un studio de doublage. Je l'y ai vu opérer et j'affirme que le spectacle de Fellini au travail vaut presque le résultat de ce travail sur l'écran. En moins, la rigueur artistique de la chose aboutie ; en plus, l'éblouissement de la chose vécue et le caractère unique de l'éphémère à savourer sur place. Tout à la fois amical et royal, Fellini déambulait sur les plateaux et dans les allées de Cinecittà, traversait les petits groupes de techniciens, de manœuvres et d'artistes, flattait une comédienne ou un figurant de la main ou du regard, observait, méditait, souriait, n'oubliait pas de faire comprendre aux invités de passage qu'il ne les oubliait pas, s'excusant de ne pas pouvoir être partout. De fait, il était partout. Ce n'était pas un numéro de charme, c'était le charme à l'état pur. Le décor dressé ou en construction, les éclairages de plateau, le jeu des spots qui s'allument et s'éteignent pour d'incessantes recherches d'éclairage créaient un paysage artificiel, fantasmagorique, qui exaltait la silhouette de Fellini, point de mire de tous les regards. Il était là, songeur, heureux, avec son chapeau et son écharpe rouge, fantôme géant, patron, copain.
On l'a dit cabotin. Erreur : il ne se donnait pas en spectacle, mais il ne pouvait ignorer qu'il était un spectacle par l'effet naturel de sa notoriété. Alors, il bougeait et parlait en conséquence. Il jouait à être Fellini. Pour rire et pour faire plaisir. Cette alternance de concentration intense quand la caméra était au rouge et de décontraction gamine entre deux plans créait une sorte de rythme musical, binaire et syncopé. Certains ont dit – mais les jaloux sont partout – que cette attitude conviviale était une ruse, que Fellini cajolait son entourage pour mieux l'exploiter, pour extraire le meilleur de chacun à des fins artistiques, à tout le moins professionnelles, qu'il pompait le jus et jetait la pulpe. Ce n'est pas parce qu'il est mort que je dis : mensonge. Fellini était un être naturellement généreux, superbe et généreux, généreux comme dans ses films où il offrait tout ce qu'il avait de meilleur à profusion. Cadeau la splendeur des couleurs ; cadeau l'ivresse du mouvement qui déplace les couleurs ; cadeaux la richesse et la surabondance des personnages ; cadeau le volume sonore et, par parenthèse, le volume et les formes de ses amies les géantes volumineuses. Il aimait tout : les monuments, les idées, les formes, les musiques, les mots, les gens, surtout les gens, les princes et les vagabonds, les tendres et les malins, les bons et les méchants, Gelsomina et Zampano. Vous et moi. Gilbert Salachas (avec son aimable autorisation – tiré du coffret "<u>Artistes de cinéma</u>" édité aux Ateliers Akimbo)

Forum

Créer un nouveau fil de discussion

Actualités

News

lundi 14 avril 2003
Ciné
Donnez votre avis

Galerie de photos


(c) dvdtoile.com

Liens

french.imdb.com La fiche IMDb de Federico Fellini

Références

Forum Ma Loute : Quelle affaire !
Forum L'Auberge espagnole : L'air du temps
Forum The Little Hut : Une hutte pour trois
Forum Qu'il est étrange de s'appeler Federico : Hommage à Fellini
Forum La Grande bellezza : Oscar du meilleur film étranger...
Forum Histoires extraordinaires : Oui et non ...
Forum Flash Gordon : Guirlande de Noël
Forum Satyricon : De la boue et des crapules
Forum Traqué dans la ville : Avis
Forum Amarcord : Tonino Guerra, scénariste (1920-2012)
Forum L'Enfer des zombies : Un classique du cinéma répugnant
Forum La Nuit des traqués : France/Italie...
Forum Sans pitié : Carla del Poggio, 1925-2010
Forum Statistiques : meilleurs et pires films : Les 100 meilleurs films italiens
Forum La Nuit de San Lorenzo : 350% italien ? Ou ayant mal vieilli ?
Forum Les Fraises sauvages : Avis
Forum Main basse sur la ville : D'une actualité brûlante - surtout ici
Forum La Traite des blanches : Avis
Forum Un Homme marche dans la ville : Mélodrame naturaliste
Forum Fellini : je suis un grand menteur : Cycle Fellini à la Cinémathèque
Forum Le Retour de Casanova : Delon - Casanova
Forum Citizen Kane : "Les 100 plus beaux films" au Reflet Medicis
Forum Krull : Avis
Forum Les Clowns : Les clowns, de Fellini
Forum Les Amours d'Hercule : Avis
Forum Les Clowns : Petition pour la réédition des films de P. Etaix
Forum Les Bacchantes : Vous boirez le vin en mémoire de moi...
Forum Macadam à deux voies : Sortie DVD ,YAHOO!
Forum Été violent : Cette sortie a lieu un mois et demi trop tard...
Forum La Louve de Calabre : Lattuada a noi
Forum Les Enfants nous regardent : Avis
Forum Identification d'une femme : Imaginaire de la Critique
Forum La Strada : Dommage que Fellini...
Forum Au nom de la loi : Et un autre vote pour monsieur Germi
Forum Journée de deuil pour le cinéma (bis) : Avis
Forum La Maja nue : Avis
Forum Le Roman d'un tricheur : Et le DVD, ça vient ?
Forum Palombella rossa : Avis
Forum Le Caïman : Avis
Forum La Dolce vita : Avis
Forum Deux hommes dans Manhattan : A éditer
Forum Sans pitié : Essayons autre chose: coffret «Fellini scénariste»
Forum La Tête d'un homme : Pour une édition DVD !
Forum Bunker paradise : Les débuts remarqués de Stéphane Liberski
Forum Il Bidone : La campagne populaire avant Via Venetto
Forum Et vogue le navire... : Avis
Forum Caligula : Avis
Forum Les Petites marguerites : Une oeuvre phare de la nouvelle vague
Forum Amore : Pour chevronnés
Forum Boccace 70 : classique réalisé par 4 cineastes italiens
Forum 8 1/2 : Oeuvre phare du maestro
Forum Le Cheik blanc (Courrier du cœur) : Quoi ? Comment ? Sordi / Fellini et...
Forum Le Chemin de l'espérance : Le regard plein d'espoir d'Elena Varzi...
Forum Spartacus : Grand spectacle !
Forum La Dolce vita : Avis
Forum Sauvage innocence : Mise en abyme (avec un beau Y).
Forum Les Orgueilleux : Pesant ennui sartrien
Forum Sans pitié : On dit que les scènes d'amour...
Forum La Vallée de la paix : Outre la Victory Medal en 1945, John Kitzmiller...
Forum Les Feux du music-hall : Tiens, encore aucun vote...
Forum Bandits à Orgosolo : Néoréalisme pas mort
Forum Les Inutiles : Avis
Forum Histoires extraordinaires : Un film avec Brigitte Bardot et Jane Fonda!!!
Forum L'Amour à la ville : Je vote, mais attention...!
Forum Le Mauvais chemin : Quoi ? Comment ? Il n'est pas en DVD !?!
Forum Les Jeunes filles de San Frediano : Tiens, les premières armes de Valerio Zurlini...
Forum : Il y a au moins quatre Lattuada...
Forum Le Moulin du Pô : Jamais pu voir ce film...
Forum La Strada : Le plus fellinien des films de Fellini ?
Forum L'Ambitieuse : Tiens donc : Mr. Basehart...
Forum Le Saut de l'ange : Mitchell
Forum Nous nous sommes tant aimés ! : Merveilles
Forum Le Temps des gitans : Envoûtant
Forum Deux grandes gueules : Un souvenir de cinéma de quartier
Forum Une Vie difficile : La tempête satirique du siècle (suite)
Forum Brancaleone s'en va-t-aux croisades : Formidable comédie à éditer en DVD
Forum Les Inutiles : Évidemment un must
Forum Un Soir, un train : Avis
Forum I Due marescialli : Avis
Forum Le Casanova de Fellini : Avis sur le fim Casanova de Fellini
Forum Prova d'orchestra (Répétition d'orchestre) : Réjouissante satire en forme de dérapage contrôlé
Forum Amarcord : Vote
Forum Au nom du peuple italien : Un grand moment de satire populaire à l'italienne
Forum Intervista : Film testamentaire ?
Forum La Cité des femmes : Snaporaz - Mastroianni
Cette page a été visitée 21815 fois.

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.18 s. - 22 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter