Accueil
Voici les derniers messages de ce forum :

Les clowns, de Fellini


De Impétueux, le 30 juillet 2008 à 15:53

Halte au feu !, les amis ! Je vois bien que vos corrections sont fraternelles, mais laissez moi aussi un peu respirer !

Je ne serais pas intervenu sur le fil des Clowns si Vincentp ne m'avait, à l'issue de son message – fort pertinent par ailleurs – interpellé (sans animosité aucune, bien sûr !) ; et d'ailleurs je lui répondais dans mon propre message que je reviendrais peut-être à Fellini quelque jour, sa filiation avec mon cher Kusturica étant avérée, de l'avis général ; mais j'y reviendrai sûrement avec Prova d'orchestra ou avec E la nave va, parce que, quoi que vous en disiez, cher Lagardère Les clowns ça ne passe pas et ça n'est jamais passé !

Qu'ils soient la représentation métaphorique de notre pauvre ridicule humanité, j'en conviens volontiers et tout ce que vous direz en ce sens sera sûrement très juste ; mais Les Clowns m'ennuient, comme m'ennuient Chaplin, Buster Keaton ou Jacques Tati

Et ce n'est pas à mon âge respectable que je vais manger mon chapeau et faire mine d'apprécier ce qui ne m'a jamais accroché…


Répondre

De Lagardère, le 30 juillet 2008 à 14:14
Note du film : 3/6

Qu'elle drôle d'idée , Impétueux , de vouloir toujours attribuer des vertus comiques à un clown ! Les clowns ne sont que les miroirs terrifiants de nos maladresses , notre vulgarité , nos physiques voués aux gémonies du temps…Ils nous rappellent constamment que nous ne sommes que des "Niquedouilles pitoyables"…( c'est bien ça ? ) Il n' y a guère que les enfants qui s'esclaffent de "nous" voir déjà si loin et si las…C'est cruel un enfant. Charlie Rivel , que l'on aperçoit dans le film , disait : "-Le clown ? Y mourira jamais ! -" Il y a deux mille ans que ça dure….


Répondre
Petition pour la réédition des films de P. Etaix


De Torgnole, le 18 juin 2008 à 19:06

"Je n'ai pas goûté à une carotte depuis plus de cinquante ans."

Mais vous avez quand même goûté une carotte, celle qui ne vous a pas donné envie d'en goûter d'autres… Quelquefois, une bouchée pour goûter et c'est soit le dégoût ou le délice pour l'éternité. Peut-être avez vous peur de vous découvrir de nouvelles passions, comme des nouveaux boulets…

Mais c'est très difficile de goûter à tout j'en conviens quoique dans le simple domaine du cinéma, ça paraît faisable, non?… Bof, de toutes manières, je ne suis pas le dernier à être réfractaire à de nombreux styles mais c'est parce que j'y ai goûté (encore qu'on est jamais à l'abris d'un fruit pourri).


Répondre

De Impétueux, le 18 juin 2008 à 18:28

Inadmissible, Torgnole, comme vous y allez !

Un des charmes de DVD Toile est que les débats, par effet de miroir, s'y reproduisent à l'infini ; comme sur la violence des invectives (cfr. messages précédents), nous avons déjà longuement parlé de ces questions.

Peut-on tout apprécier ? Et même tout goûter ? Je réponds bien clairement non, et vous renvoie – si la chose vous amuse, ce qui m'étonnerait – sur les fils de L'Intendant Shansho, d'abord, puis du Casanova de Fellini. Mais comme j'ai déjà eu le mauvais goût de me citer, je n'ai qu'à persévérer :

&&Mais j'admets très volontiers être borné, limité, enclos dans des frontières ! Et ça ne me cause aucun complexe et aucun souci ! Vous me faites penser à tous ceux qui me disent Comment ? Tu n'aime pas les carottes ? Mais pourquoi ? Et puis les carottes, c'est très bon pour la santé, ça rend aimable, c'est délicieux, etc.''&&

Je n'ai pas goûté à une carotte depuis plus de cinquante ans.

C'est comme ça.

Et moi, qui aime infiniment aussi le spectacle sportif, il ne me viendrait pas à l'idée de dire à quiconque n'en aurait pas envie Comment ! Tu n'aimes pas le football ? Si tu savais comme c'est bon quand ton équipe marque un but ! Quel suspense, quelle dramaturgie !

S'il vous plaît, pas d'invective, pas d'attaque ad hominem, pas de mépris sur des attitudes qui ont, sinon leur raison, du moins leur cohérence !


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.037 s. - 6 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter