Forum - Histoires extraordinaires - Oui et non ...
Accueil
Forum : Histoires extraordinaires

Sujet : Oui et non ...

VOTE
De Tamatoa, le 28 novembre 2013 à 01:00
Note du film : 3/6

C'est un film méconnu, et c'est peut-être dommage, qui traduit assez bien les idées astucieuses qui foisonnaient dans l'esprit d'Edgar Allan Poe. Je dis que c'est peut-être dommage car on ne peut pas non plus crier au génie. Ces Histoires extraordinaires roucoulent doucement dans l'étrange, les ombres et le mystère mais ne sont pas toutes du même acabit. Bien que fort plaisantes et bien intrigantes pour les trois dernières, la toute première nous ferait vite perdre patience. Et le ténébreux Pierre Duncan rappelle trop Jean-Louis Barrault dans le risible Testament du docteur Cordelier. Jean Faurez peine à faire démarrer la machine, bien qu'il atteint assez vite sa vitesse de croisière. De plus, si les sujets traités sont fort astucieusement contés, il nous est déplaisant de voir un Jules Berry ridiculement déguisé et très sérieusement éméché, se faire emmurer vivant par un Fernand Ledoux bien mal attifé et bien plus mal à l'aise encore. On regrette que le réalisateur n'ait pas pris des comédiens moins célèbres pour cette ballade qu'ils rendent un peu ridicule dans les catacombes. Parce que, quitte à me répéter, l'histoire est très originale mais ces deux très grands là sont une mauvaise pioche. On se souvient trop de leurs partitions sans fautes dans Les visiteurs du soir pour apprécier complètement leurs promenade nocturne et imbibée. Cela freine notre enthousiasme. En revanche, Guy Decomble en fou absolu se voulant le plus sage des hommes et olivier Hussenot le plus fidèle des amis (!) sont absolument magnifiques.

Les enchainements entre les histoires sont un peu sommaires, mais la bonhomie d'un gendarme Paul Frankeur et d'un Pierre Collin lie la sauce de façon acceptable. On les connait tellement bien, ils nous feraient avaler tout et rien. Les décors sont revus au plus juste : pas de fioritures. Georges Van Parys, lui non plus, n'a pas forcé sur la partition. Mais quand même : tout ça ne vaut pas que l'on ne s’intéresse pas à ce film. Même si ces Histoires extraordinaires tournent vite à l'horreur. Disons que nous sommes entre Sylvie et le fantôme et Crimes au musée des horreurs. Vous voyez qu'on a de la marge. Mais Edgar Allan Poe, même si catalogué "poète" partout en ce monde, était quand même un grand alcoolique tourmenté par la mort. Ceci expliquant cela. Ne dit-on pas de lui qu'il fut le précurseur du roman noir ? En tous cas ce film, correctement mis en scène, sort nettement de l'esprit d'un être bosselé. Il fait preuve d'une grande inventivité mais aussi d'un machiavélisme redoutable. Se trancher sa propre gorge parce que ce soir on n'en a pas trouvé d'autres à ouvrir, avouez quand même…

Mais je n'en dis pas plus, tonton Arca se fâcherait. J'ai vu ce film sur une très vieille VHS et je doute fort qu'un jour un DVD apparaisse dans les bacs. Mais je vais quand même, malgré les critiques émises, tenter le coup. Il y a des films que l'on a envie de rencontrer dans les rayons. Quitte à y aller de sa critique après. Ces "vieux machins" dont on pense que l'on va voir la poussière tomber en ouvrant le boitier. Histoire de faire comprendre aux jeunes qu'il n'y a pas que Les histoires extraordinaires de Pierre Bellemare dans la vie !


Répondre

De Impétueux, le 28 novembre 2013 à 11:54

Je n'avais jamais entendu parler de ces Histoires extraordinaires piochées chez Edgar Poe, ne connaissant, sans l'avoir vue, que celle de 1968 où Roger Vadim, Louis Malle et Federico Fellini donnaient leur version de trois d'entre elles.

De ce que vous dites, Tamatoa, je reconnais la célébrissime Barrique d'amontillado (qui, comme vous ne l'ignorez pas, est un Xeres particulièrement raffiné) ; je me souviens en avoir vu, à la télévision, une belle interprétation ; mais, contrairement à ce que vous dites du film, l'emmureur, Montrésor n'est pas ivre : il exerce une vengeance terrifiante sur l'emmuré, Fortunato . Il est bien dommage, à vous en croire que Fernand Ledoux et Jules Berry se soient laissés aller à une certaine trahison du conte…

Je ne me rappelle pas une des histoires où l'égorgeur s'égorge lui-même, non plus… Pourtant je viens de relire mon volume de La Pléiade… Poète, oui (The raven), alcoolique, bien sûr, mais inventeur du policier déductif, précurseur de Sherlock Holmes, le chevalier Dupin (Double assassinat dans la rue Morgue, La lettre volée…).


Répondre

De Arca1943, le 28 novembre 2013 à 12:54

«l'emmureur, Montrésor n'est pas ivre : il exerce une vengeance terrifiante sur l'emmuré, Fortunato.»

Je me rappelle avoir lu cette nouvelle de Poe, adolescent – âge où je découvrais avec délices et frissons les contes de peur ou d'horreur. À un moment Fortunato, qui est ivre, demande à Montrésor: «Vous êtes maçon ?» (au sens de "franc maçon"). Alors Montrésor, pour appuyer sa réponse affirmative, sort de ses poches une truelle. Véritable blague d'humour noir, pas si courante chez Poe : mais il fallait bien faire face à la compétition


Répondre

De Tamatoa, le 28 novembre 2013 à 13:54
Note du film : 3/6

… mais, contrairement à ce que vous dites du film, l'emmureur, Montrésor n'est pas ivre : il exerce une vengeance terrifiante sur l'emmuré, Fortunato.

je me suis mal exprimé, Impétueux : Quand je dis "Fernand Ledoux bien mal attifé et bien plus mal à l'aise", je ne parle pas de son ébriété, il n'est pas ivre ! Je veux dire qu'on le sent très mal à l'aise dans ce rôle, au même titre que Berry. Et pour répondre à Arca..:
«Vous êtes maçon ?» (au sens de "franc maçon"). Alors Montrésor, pour appuyer sa réponse affirmative, sort de ses poches une truelle. Véritable blague d'humour noir, pas si courante chez Poe

…on dit que Edgar Allan Poe avait beaucoup abusé avec grande malice de La polysémie, exercice qui consiste à donner plusieurs sens différents à un mot ou une expression. On dit meme que cette polysémie devint vite sa marque de fabrique. Mais notre distingué grammairien pourra peut-être nous en dire plus…


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.013 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter