Forum - Citizen Kane - "Les 100 plus beaux films" au Reflet Medicis
Accueil
Forum : Citizen Kane

Sujet : "Les 100 plus beaux films" au Reflet Medicis


De vincentp, le 25 novembre 2008 à 20:05
Note du film : Chef-d'Oeuvre

Excellente initiative du cinéma Reflet medicis à Paris : projeter en quelques semaines, les "100 plus beaux films de l'histoire du cinéma". La sélection a été faite par plusieurs critiques et personnalités réputées du monde du cinéma, sous la coordination de l'excellentissime Claude-Jean Philippe. Une excellente occasion pour combler quelques lacunes ou découvrir le cinéma (pour les plus jeunes).

La sélection est forcément subjective (ci-dessous la liste des films par ordre alphabétique, avec les dates de projection) mais elle est relativement "consensuelle". "Citizen Kane" arrive en tête du palmarès. Chaplin est l'auteur le plus cité (cinq fois).

Quelques commentaires personnels : sur ces 100, j'en ai vu 98 (me manquent Intolerance, et L'atalante). Elle et lui de Mc Carey : je n'ai pas réussi à aller jusqu'au bout, et ne l'aurais pas mis dans les 100. J'aurais mis Viridiana à la place de El. Enfin (et que cet auteur veuille bien me pardonner) j'aurais enlevé les 3 Godard pour mettre à la place Delivrance, To be or not to be, Aventures en Birmanie. Quitte à prendre un Godard, mieux vaut choisir Vivre sa vie, plus moderne que les trois sélectionnés par notre aéropage de critiques.

A noter, la présence dans cette sélection du contreversé -sur ce forum- Johnny Guitar que j'aurais remplacé avantageusement par La fureur de vivre… J'aurais mis également Duck soup à la place de Elle et lui. Et oui, ou sont les Marx brothers ??? Et alors, monsieur Philippe ? Il ne faut pas hésiter à censurer ses petits copains quand ils font des bétises.

Et sacrilège, aucun Bergman ? Monika ? Blow-up, La nuit ? J'aurais enlevé deux Chaplin pour caser au moins un film de Bergman et ces deux Antonioni, en enlevant L'avventura. Et puis, à mon avis The party est un film médiocre qui n'a pas sa place ici. Je l'aurais remplacé par Printemps précoce ou Fin d'automne de Ozu, ou bien encore par Blade runner ou Alien.

Enfin Raining stones à la place de Lettre d'une inconnue (trois Ophuls, c'est trop, mais je subodore un problème de bobines disponibles) et Moby Dick à la place de Playtime.

Les 400 coups François Truffaut (1959-1h33) semaine du 3 au 9 décembre

A bout de souffle Jean-Luc Godard (1960-1h29) semaine du 31 décembre au 6 janvier

Andreï Roublev Andreï Tarkovski (1966-2h30) semaine du 11 au 17 mars

Amarcord Federico Fellini (1974-2h07) semaine du 17 au 23 décembre

America America Elia Kazan (1963-2h54) semaine du 29 avril au 5 mai

Apocalypse now redux Francis Ford Coppola (1979-3h22) semaine du 25 au 31 mars

L'Atalante Jean Vigo (1934-1h29) semaine du 17 au 23 juin

L'aurore Friedrich Murnau (1927-1h37) semaine du 20 au 26 mai

L'avventura Michelangelo Antonioni (1960-2h15) semaine du 1 au 6 juillet

Barry Lyndon Stanley Kubrick (1975-3h07) semaine du 15 au 21 avril

Certains l'aiment chaud Billy Wilder (1959-2h01) semaine du 25 au 31 mars

Citizen Kane Orson Welles (1941-1h55) semaine du 19 au 25 novembre

Chantons sous la pluie Stanley Donen (1952-1h42) semaine du 10 au 16 décembre

Comme un torrent Vincente Minnelli (1958-2h17) semaine du 24 au 30 décembre

La comtesse aux pieds nus Joseph Mankiewicz (1954-2h08) semaine du 10 au 16 juin

Les contes de la lune vague après la pluie Kenji Mizoguchi (1953-1h37) semaine du 14 au 20 janvier

Les contrebandiers de Moonfleet Fritz Lang (1955-1h23) semaine du 25 février au 3 mars

Le cuirassé Potemkine Sergeï Eisenstein (1925-1h10) semaine du 31 décembre au 6 janvier

Le dictateur Charles Chaplin (1940-2h06) semaine du 4 au 10 mars

La dolce vita Federico Fellini (1960-2h40) semaine du 10 au 16 décembre

El Luis Bunuel (1952-1h40) semaine du 15 au 21 avril

Elle et lui Leo Mac Carey (1957-1h55) semaine du 17 au 23 décembre

Les enfants du paradis Marcel Carné (1945-1h35 +1h27) semaine du 18 au 24 février

Une étoile est née Georges Cukor (1954-2h31) semaine du 24 au 30 décembre

Freaks Tod Browning (1932-1h05) semaine du 6 au 12 mai

Gertrud Carl Dreyer (1964-1h59) semaine du 22 au 28 avril

La grande illusion Jean Renoir (1937-1h53) semaine du 28 janvier au 3 février

Le guépard Luchino Visconti (1963-3h25) semaine du 13 au 19 mai

Haute pègre Ernst Lubitsch (1932-1h22) semaine du 27 mai au 2 juin

Hiroshima mon amour Alain Resnais (1959-1h31) semaine du 4 au 10 février

L'intendant Sansho Kenji Mizoguchi (1954-2h04) semaine du 28 janvier au 3 février

Intolérance DW Griffith (1916-3h) semaine du 6 au 12 mai

Ivan le terrible Sergei Eisenstein (1944 et 1946-1h40 et 1h29) semaine du 20 au 26 mai

Johnny Guitar Nicholas Ray (1953-1h50) semaine du 22 au 28 avril

King Kong Schoedsack et Cooper (1933-1h40) semaine du 25 février au 3 mars

Laura Otto Preminger (1944-1h28) semaine du 1 au 7 avril

Lettre d'une inconnue Max Ophuls (1948-1h26) semaine du 11 au 17 février

La mort aux trousses Alfred Hitchcock (1959-2h16) semaine du 3 au 9 décembre

Les lumières de la ville Charles Chaplin (1931-1h30) semaine du 4 au 10 mars

Sandra.

M le maudit Fritz lang (1931-1h45) semaine du 24 au 30 juin

Madame de… Max Ophuls (1953-1h40) semaine du 1 au 7 avril

Manhattan Woody Allen, (1979-1h36) semaine du 29 avril au 5 mai

Ma nuit chez maud Eric Rohmer (1969-1h50) semaine du 8 au 14 avril

Le mécano de la générale Buster Keaton (1927-1h16) semaine du 18 au 24 mars

Le mépris Jean-Luc Godard (1963-1h45) semaine du 10 au 16 juin

Monsieur Verdoux Charles Chaplin (1947-2h13) semaine du 27 mai au 2 juin

Mulholland drive David Lynch (2001-2h26) semaine du 26 novembre au 2 décembre

Nosferatu Friedrich Murnau (1922-1h34) semaine du 1 au 7 avril

La nuit du chasseur Charles Laughton (1955-1h33) semaine du 14 au 20 janvier

Nuit et brouillard Alain Resnais (1955-32 mn) semaine du 4 au 10 février

Parle avec elle Pedro Almodovar (2002-1h52) semaine du 3 au 9 décembre

Le parrain Francis Ford Coppola (1972-2h55) semaine du 13 au 19 mai

Une partie de campagne Jean Renoir (1936-40 mn) semaine du 17 au 23 juin

The party Blake Edwards (1968-1h39) semaine du 18 au 24 mars

La passion de Jeanne d'Arc Carl Dreyer (1928-1h59) semaine du 31 décembre au 6 janvier

Pierrot le fou Jean-Luc Godard (1965-1h55) semaine du 8 au 14 avril

Le plaisir Max Ophuls (1952-1h37) semaine du 28 janvier au 3 février

Pickpocket Robert Bresson (1959-1h15) semaine du 7 au 13 janvier

Playtime Jacques Tati (1967-2h06) semaine du 18 au 24 mars

La prisonnière du désert John Ford (1956-2h) semaine du 11 au 17 février

La règle du jeu Jean Renoir (1939-1h55) semaine du 19 au 25 novembre

Rio Bravo Howard Hawks (1959-2h21) semaine du 14 au 20 janvier

Le roman d'un tricheur Sacha Guitry (1936-1h20) semaine du 27 mai au 2 juin

Rome ville ouverte Roberto Rossellini (1945-1h40) semaine du 7 au 13 janvier

La ruée vers l'or Charles Chaplin (1925-1h36) semaine du 25 février au 3 mars

Le salon de musique Satyajit Ray (1958-1h40) semaine du 3 au 9 juin

Scarface Howard Hawks (1932-1h30) semaine du 1 au 6 juillet

Les sept samouraïs Akira Kurosawa (1954-3h20) semaine du 3 au 9 juin

La soif du mal Orson Welles (1958-1h35) semaine du 24 au 30 juin

Les temps modernes Charles Chaplin (1936-1h27) semaine du 26 novembre au 2 décembre

Tous en scène Vincente Minnelli (1953-1h53) semaine du 18 au 24 février

Les vacances de mr Hulot Jacques Tati (1953-1h23) semaine du 17 au 23 juin

Van Gogh Maurice Pialat (1991-2h38) semaine du 11 au 17 mars

Vertigo Alfred Hitchcock (1958-2h09) semaine du 4 au 10 février

Le voleur de bicyclette Vittorio De Sica (1948-1h30) semaine du 7 au 13 janvier

Voyage à Tokyo Yasujiro Ozu (1953-2h16) semaine du 21 au 27 janvier

Voyage au bout de l'enfer Michael Cimino (1978-3h03) semaine du 21 au 27 janvier


Répondre

De vincentp, le 26 novembre 2008 à 19:09
Note du film : Chef-d'Oeuvre

J'ai vu ce soir, en sortant du travail, que la liste des "100 plus beaux films" contenu dans le livre du même nom paru ces jours-ci aux Editions Cahiers du cinéma est légèrement différente : To be or not to be, Fanny et Alexandre, Les rapaces, Les gens de Dublin,…, font leur apparition. Reflet Medicis ne pouvait sans doute pas disposer des copies pour leur projection en salle.

A moins qu'il y ait eu scission et que ces deux listes Lychiennes vivent leur vie de façon séparée, échappant à leurs géniteurs, finissant probablement par reconnaître la suprématie de MA "liste des films préférés" parue sur dvdtoile


Répondre

De Impétueux, le 28 novembre 2008 à 13:40
Note du film : 6/6

Je suis beaucoup moins bon élève que Vincentp, qui a vu, donc 98% de ces 100 films censés être les plus grands du cinéma ; il m'en manque une large trentaine, ceux que je verrai (les Hitchcock, Laura, Une étoile est née, et ceux que je ne verrai pas (Le salon de musique, les muets, Playtime, etc.)

Comme sur toutes les listes, on pourrait gloser des années entières sur les bizarreries (La party), les parti-pris (tous ces Chaplin !, tous ces Godard !), les anomalies (Johnny Guitar), les fausses réputations (Pickpocket) et surtout toutes les absences : je note d'ailleurs que Casablanca, jugé meilleur scénario en avril 2006 par je ne sais plus quelle guilde, ne figure pas même dans le palmarès qui sera présenté à Paris ; et c'est pourtant du film de Curtiz qu'était partie, en direction des hautes autorités de DVD Toile notre requête de liste de films préférés !

Dans la liste indiquée par Vincentp, les Italiens, sauf Fellini, sont le chichiteux Visconti et l'endormissant Antonioni (un seul Rossellini, pas de De Sica, de Risi, ni de Monicelli, ni de Leone) ; pas un seul Duvivier, ni d'Autant-Lara, ni de Clouzot, ni de Melville ; un seul Kubrick (le meilleur ???).;
Peu de Slaves (où sont Kalatozov ou Kusturica ?)…

Vincentp a raison : les meilleures listes du monde sont les nôtres propres !!!


Répondre

De vincentp, le 28 novembre 2008 à 16:21
Note du film : Chef-d'Oeuvre

L'exercice est difficile, et forcément manquent quelques références. Néanmoins l'ouvrage publié par les cahiers du cinéma, pour le prix de 30 euros, est sérieux et très bien fait : commentaires pertinents, iconographie de qualité.

Comme le dit si bien M. Philippe dans son introduction, reprenant des propos que lui a exprimés un jour Maurice Pialat : "je ne sais pas si le cinéma a produit des chefs d'oeuvre, mais il existe un chef d'oeuvre, c'est le cinéma lui-même" … pour effectivement un grand nombre de raisons :

  • mode d'expression artistique,
  • témoin de son époque, de son mode de pensée et de son vécu,
  • médium à partir duquel les hommes peuvent échanger des idées.

Répondre

De vincentp, le 28 novembre 2008 à 23:09
Note du film : Chef-d'Oeuvre

Voici ma liste -bien subjective…- des 100 meilleurs films de l'histoire du cinéma . Il a fallu faire de gros sacrifices pour réduire de 112 à 100 !

MIZOGUCHI : L'intendant Shansho, Les contes de la lune vague après la pluie, Les amants crucifiés

OZU : Printemps tardif, Printemps précoce, Voyage à Tokyo

KUROSAWA : Le château de l'araignée, Rashomon, Entre le ciel et l'enfer

EISENSTEIN : La ligne générale, Octobre, Ivan le terrible 2, Le cuirassé Potemkine

TARKOVSKI : Le miroir, Andrei Roublev

BUNUEL Les aventures de Robinson Crusoe, Viridiana

S. RAY Le salon de musique, Aparajito

BECKER Casque d'or, Touchez pas au grisbi

RENOIR La règle du jeu, La grande illusion, Une partie de campagne

BRESSON Procès de Jeanne d'Arc

ROHMER Ma nuit chez Maud

TRUFFAUT Le dernier métro

PIALAT Van Gogh

K LOACH Raining stones

LEAN Le pont de la rivière Kwaï, Lawrence d'Arabie

HAMER Noblesse oblige

Mc CAREY La soupe au canard

CUKOR Indiscretions, Une étoile est née

MINNELLI Tous en scène, Comme un torrent

DONEN Chantons sous la pluie

FORD Les raisins de la colère, La prisonnière du désert, La charge héroïque

MANN L'appât, Je suis un aventurier

LUBITSCH To be or not to be, Haute pègre

MURNAU Sunrise, Nosferatu

SIRK Tout ce que le ciel permet

LANG M le maudit, Metropolis, Le testament du docteur Mabuse

de SICA Le voleur de bicyclette

FELLINI I vitelloni, Amarcord, La dolce vita

ROSSELINI Rome, ville ouverte, Les Onze fioretti de François d'Assise

VISCONTI Rocco et ses frères, Violence et passion, Le guépard

ROSI Salvatore Giuliano

RISI Le fanfaron

ANTONIONI Blow-up, La nuit

BERGMAN Monika, Persona

DREYER La Passion de Jeanne d'Arc

N RAY La fureur de vivre

HAWKS Le grand sommeil, Rio bravo

BOORMAN Delivrance

MANKIEWICZ Eve, Chaînes conjugales

WALSH Gentleman Jim, Aventures en Birmanie,

CHAPLIN Monsieur Verdoux, Les temps modernes, Le dictateur, Les feux de la rampe, La ruée vers l'or

WELLES Citizen Kane

HUSTON Moby Dick, Les gens de Dublin

COPPOLA Le parrain 2, Apocalypse now (redux)

CURTIZ Casablanca

KUBRICK 2001, Barry Lyndon

SCOTT Alien, Blade runner (director's cut),

LYNCH Elephant man, Une histoire vraie

HELLMAN Macadam à deux voies

PECKINPAH La horde sauvage

HITCHCOCK Sueurs froides, Les 39 marches, Les enchaînés, La mort aux trousses

CIMINO : Voyage au bout de l'enfer

CAPRA La vie est belle

Le 101° serait Le Mécano de la "Général".

Et j'en profite pour indiquer aussi -de mon point de vue- quelle fut l'année la plus féconde -en qualité- du cinéma : 1953 avec Les contes de la lune vague après la pluie, Tous en scène, I vitelloni, Monika, Les vacances de M. Hulot, Règlements de comptes, Stalag 17, Madame de…, Voyage à Tokyo,

  

Répondre

De vincentp, le 26 juillet 2010 à 22:33
Note du film : Chef-d'Oeuvre

http://cinepad.com/awards/awards_1-50.htm

Pour ne pas polluer la fiche de Lawrence d'Arabie, je publie ici -via le lien ci-joint- une liste intéressante (recoupant différentes sources sérieuses) des "100 meilleurs films" de l'histoire du cinéma (avec les réserves habituelles d'usage).

Une source de débats et de contreverse sans limite.

En recoupant une dizaine de sources, Lawrence serait classé 29° des "films les plus acclamés". Le trio de tête étant Citizen Kane, La règle du jeu et Vertigo.


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.028 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter