Forum - L'Ambitieuse - Tiens donc : Mr. Basehart...
Accueil
Forum : L'Ambitieuse

Sujet : Tiens donc : Mr. Basehart...

VOTE
De Arca1943, le 23 avril 2005 à 19:15

Ah bon, Richard Basehart dans un film français dirigé par Yves Allégret 1959. Décidément étrange, le parcours de cet acteur qui a tourné deux Fellini – il est l'inoubliable clown amoureux de Giulietta Masina dans La Strada – et un Soldati à la paternité ambigüe (The Stranger's Hand) avant de finir au fond des mers


Répondre

De PM Jarriq, le 23 avril 2005 à 20:08

Basehart est également apparu aux côtés de Belmondo dans "Cartouche" et "Un homme qui me plaît". Cet homme-là était soit très doué pour les langues, soit ne tenait pas en place…


Répondre

De Arca1943, le 24 octobre 2006 à 03:03

Une bonne raison de plus pour me procurer Cartouche ! Film que j'aimerais bien avoir l'occasion – sur DVD par exemple – de comparer avec « Le Avventure di Cartouche » de Gianni Vernuccio (1953), où figure également… Richard Basehart !


Répondre

De Tamatoa, le 1er novembre 2012 à 20:12

En 1958, j'avais sept ans et j'habitais alors le village de Vaitepoua, sur l'île de Makatéa. Mon père était ingénieur et s'occupait d'un gisement et de l'embarquement de milliers de tonnes de phospate sur les minéraliers géants dans le port de Temao. Une énorme infrastructure était alors nécéssaire pour acheminer la cargaison à fond de cale.

Si je vous raconte ça, c'est pour arriver au fait qu'un jour, mon père me dit : -Il y a une équipe de cinéma qui débarque. Ils vont se servir de notre matèriel pour tourner quelques scènes d'un film. Tu devrais aller voir-. Ce que je fis sans grand enthousiasme. A sept ans, pensez si je m'en foutais.. Et avec beaucoup d'autres gosses, nous nous sommes retrouvés autour de cette équipe composée, je le sus que bien plus tard, du "chef" Yves Allégret, de son "valet" Claude Pinoteau. C'est ainsi qu'ils nous apparaissaient. Ils nous permettaient de regarder. Ils n'avaient pas trop le choix. Le tournage se déroulait sur un terrain et une infrastructure très dangereuse que nous avions fréquenté bien avant eux. Leur décor de tournage était depuis longtemps notre terrain de jeu. A l'occasion, nous pouvions leurs être d' excellent conseil. Je me souviens des éclats de voix du "chef" envers des "esclaves" portant d'énormes panneaux translucides qu'ils dirigeaient vers le ciel…

La dame qui envoyait des bisous (je ne sais plus à qui) était fort belle. Je ne savais pas qu'elle s'appelait Andréa Parisy et que je la reverrai bien plus tard dans moults films. Auprès de Belmondo ou de De Funès. Entre deux prises auquelles on ne comprenait rien, elle aimait bien se ballader sur le petit train qui servait habituellement au transport des ouvriers. En revanche, aucun souvenir des acteurs américains. Ce dont je me souviens aussi, c'est que les intérieurs du film étaient tournés dans l'école Vienot à Papeete. Mais là, impossible d'entrer. Des gros camions cernaient l'établissement et d'énormes cables semblaient les relier avec l'intérieur. Je me rappelle encore que quand on demandait comment aller s'appeller ce film, on nous répondait Les Ambitieux. Quand on eut de ses nouvelles via la métropole, un an plus tard, il était devenu L'ambitieuse

Je n'ai jamais vu ce film. Et c'est en minaudant sur ce site que je suis tombé dessus tout à fait par hasard et que ces quelques souvenirs (précis) sont remontés du fin fond des âges..En espérant ne pas avoir trop dérogé aux règles du site et ne pas vous avoir ennuyé..


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.0029 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter