AccueilArchives : février

Voir les archives de (2002) (2003) (2004) (2005) (2006) (2007) (2008) (2009) (2010) (2011) (2012) (2013) (2014) (2015) (2016) (2017) (2018) (2019) (2020) (2021)

News

jeudi 4 février
Ciné

"The Haunted House" a 100 ans

Le 30 janvier 1921 sort à Boston aux Etats-Unis The Haunted House de Buster Keaton. Court-métrage de 24 minutes, mais d'une forte intensité dramatique et comique, il s'agit d'une brillante réussite du cinéma burlesque, au début de la période la plus intéressante et créatrice de Buster Keaton. De 1920 à 1928, Keaton enchaine les réalisations et interprétations de génie, à découvrir ou redécouvrir. Les titres intéressants sont trop nombreux pour être cités, mais les fiches de ces films sont présentes sur dvdtoile.com. Les années trente et l'arrivée du cinéma parlant furent une période douloureuse pour cet artiste, qui connut une véritable descente aux enfers. vincentp


Donnez votre avis

News

samedi 6 février
Ciné

Mort de Christopher Plummer (1929 -2021)

On n'aurait tort de ne se rappeler Christopher Plummer, qui vient de disparaître à l'âge respectable de 91 ans comme l'homme d'un seul rôle. Les gazettes et les radios, quand elles ont mentionné sa mort, n'ont guère évoqué que son rôle dans la délicieuse Mélodie du bonheur de Robert Wise en 1965 où il interprète avec beaucoup de distinction le capitaine Trapp, rigide officier veuf conquis par le charme, l'allure et le talent de la postulante Maria (Julie Andrews). Il y est un peu estompé, certes, par le tourbillon enchanté suscité par Maria et les enfants à qui elle apprend à chanter, mais il est tout à fait parfait dans une réserve qui se transformera graduellement en grand amour… et en grand courage.

Cette réserve naturelle, cette distinction native, il les avait tout naturellement mises au service du Waterloo de Sergueï Bondartchouk en 1970, où il interprète un parfait duc de Wellington. Et, plus tard, en 1975, il est le Rudyard Kipling qui écoute avec stupéfaction les rodomontades de Dravot (Sean Connery) et de Carnehan (Michael Caine), qui se proposent -) rien que ça ! – d'aller conquérir le redoutable Kafiristan dans L'homme qui voulut être Roi, un des meilleurs films de John Huston.

Une très longue carrière, qui couvre près de soixante-dix ans, un très grand nombre de films… Ce canadien né à Ontario mais élevé à Montréal, parlait parfaitement le français…

Impétueux

1 message

News

lundi 8 février
Ciné

Décès de Giuseppe Rotunno (1923-2021)

Le chef-opérateur italien Giuseppe Rotunno est mort ce week-end, à l'âge vénérable de 97 ans.

C'est l'occasion de rendre hommage à un très grand technicien du septième art, un des plus illustres "magiciens de la lumière". Rotunno a travaillé avec les réalisateurs italiens les plus prestigieux : de Federico Fellini (Satyricon, Amarcord, Et vogue le navire), à Luchino Visconti (Rocco et ses frères, Le guépard), en passant par Vittorio De Sica (Les fleurs du soleil, Hier, aujourd'hui et demain).

On peut citer également ses collaborations avec Mario Monicelli (Les camarades), Valerio Zurlini (Journal Intime) et des réalisateurs américains comme Mike Nichols, Stanley Kramer, John Huston, Robert Altman, Alan Pakula, Fred Zinnemann, Richard Fleischer, Terry Gilliam ou encore Sydney Pollack. Le chef-d'oeuvre de sa période américaine est sans conteste le superbe Que le spectacle commence de Bob Fosse, palme d'or à Cannes en 1980.

En bref, une carrière admirable, qu'il convenait de saluer aujourd'hui.

Verdun

1 message

News

mardi 9 février
Ciné

Mort de Jean-Claude Carrière (1931-2021)

Jean-Claude Carrière est mort "dans son sommeil" ce lundi 8 février au soir à l'âge de 89 ans. Il était romancier, parolier, metteur en scène et acteur mais nous retiendrons pour notre part qu'il fut l'un des plus grands scénaristes du cinéma français.

C'est sans doute la collaboration avec Luis Bunuel, entamée en 1964, qui vient d'abord à l'esprit quand on pense à Jean-Claude Carrière puisque la complicité des deux hommes débouchera sur des films aussi mémorables que Le journal d'une femme de chambre, Belle de jour, La voie lactée, Tristana, Le charme discret de la bourgeoisie, Le fantôme de la liberté et Cet obscur objet du désir.

On n'oubliera pas non plus son travail avec, entre autres, Pierre Etaix (Yoyo, Le grand amour), Louis Malle (Le voleur, Milou en mai), Jacques Deray (La piscine, Borsalino, Un homme est mort, Un papillon sur l'épaule), Marco Ferreri (Liza), Milos Forman (Taking off, Valmont, Les fantômes de Goya), Volker Schlondorff (Le tambour), Andrzej Wajda (Danton), Nagisa Oshima (Max mon amour), Daniel Vigne (Le retour de Martin Guerre), Jean-Luc Godard (Sauve qui peut (la vie), Jean-Paul Rappeneau (Cyrano de Bergerac, Le hussard sur le toit), Philip Kaufman (L'insoutenable légèreté de l'être), Michael Haneke, Jean-Daniel Verhaeghe (La controverse de Valladolid), Peter Brook, Jonathan Glazer (Birth) et même Jesus Franco pour Cartes sur table ou Le diabolique docteur Z.

Par ailleurs, certains de ses travaux les moins connus tels que L'alliance, L'indiscrétion, L'associé, Grandeur nature, Leonor, Sérieux comme le plaisir, Les oeufs brouillés, Le diable dans la boîte, Retour à la bien-aimée ou Le général de l'armée morte mériteraient sans doute d'être redécouverts.

Homme de grande culture, Jean-Claude Carrière laisse une oeuvre d'une grande richesse, récompensée à juste titre par un oscar d'honneur en 2014. Une oeuvre foisonnante que les amoureux du cinéma et de la littérature n'oublieront pas de sitôt.

Verdun

5 messages

News

mercredi 10 février
Ciné

Miss Hurluberlu sort en salles en Hongrie le 31 janvier 1921

Michael Curtiz est né à Budapest en Hongrie en 1886, au sein d'une famille juive, sous le nom de Manó Kaminer. En 1912, il entre dans le monde du cinéma sous le nom de Mihály Kertész comme réalisateur avec Le dernier bohème et comme acteur pour Atlantis (1913) réalisé par August Blom. S'en suivra une longue carrière d'abord en Europe en tant que réalisateur. Parmi ses nombreux films : Miss Hurluberlu, qui sort en salles en Hongrie le 31 janvier 1921 et qui a donc 100 ans aujourd'hui. Curtiz émigre en 1926 aux Etats-Unis et devient un pilier du studio Warner. Il décède d'un cancer en 1962 ayant été semble-t-il remplacé en cours de tournage de son dernier film Les comancheros par John Wayne.

On se souvient de Curtiz pour la réalisation de Casablanca ou Les aventures de Robin des bois mais c'est la face cachée de l'iceberg : 178 films réalisés en 50 ans. Son style cinématographique : fluidité de narration, mouvements d'appareils élaborés, éclairages sophistiqués, mais aussi une ironie du propos sous-jacente et discrète qu'on le retrouve tout au long de ses films. Son oeuvre, certes inégale, est de qualité globale très élevée, avec de nombreux films à redécouvrir, comme par exemple Pour elle un seul homme (1957), tourné en noir et blanc, avec Paul Newman en vedette, ou Yankee Doodle Dandy (1942) avec James Cagney. vincentp

Donnez votre avis

News

samedi 13 février
Ciné

De Sica : une fin de carrière de réalisateur à redécouvrir

Vittorio de Sica (1901-1974) fut l'archétype du personnage affable et volubile, au travers de ses prestations d'acteur par exemple dans la série Pain, amour, et …. Son oeuvre de réalisateur, menée avec l'aide du scénariste Cesare Zavattini, produit des oeuvres phares du néoralisme comme Sciuscià (1946) ou Le voleur de bicyclette (1948). On connait de sa fin de carrière de réalisateur Le Jardin des Finzi-Contini, film récompensé par l’Ours d’or du festival de Berlin ainsi que par l’Oscar du meilleur film en langue étrangère en 1971. On connait moins trois autres de ses films, très réussis, portés comme pour Le jardin des Finzi-Contini, par une écriture cinématographique élégante et raffinée, très légèrement surannée : Le temps des amants (1968), Les fleurs du soleil (1970), Brèves vacances (1973), films inexistants sur le marché des dvd, mais projetés l'année dernière sur grand écran à la cinémathèque française.

Le temps des amants fut scénarisé par Zavattini et par Tonino Guerra considéré comme le poète du cinéma italien. Malgré la présence des acteurs Marcello Mastroianni et Faye Dunaway et la photographie somptueuse de Pasqualino De Santis Le temps des amants fut mal reçu par le public et la critique de l'époque et l'on trouve encore aujourd'hui ce film placé parmi les 10 pires films des années 1960. Il s'agit pourtant d'un film magnifique, certes atypique et étrange, situé à mi-chemin entre réalisme cruel et onirisme cher à Tonino Guerra. Voilà trois films de De Sica à rééditer et à redécouvrir. vincentp


1 message

News

mardi 16 février
Ciné

Elles continuent de tourner…

Les actrices Piper Laurie (89 ans), Claire Bloom (90 ans), Shirley MacLaine (87 ans), Faye Dunaway (80 ans) ont un point commun : elles continuent de tourner encore aujourd'hui, ayant, pour les trois premières citées, commencé leur carrière dans les années 1950 (voire avant). Belle performance qu'il convenait de saluer. vincentp


4 messages

News

dimanche 21 février
Ciné

Maj-Britt Nilsson (1924-2006)


Ingmar Bergman (1918-2007) a employé au cours de sa carrière de réalisateur plusieurs actrices scandinaves de premier plan comme Eva Dahlbeck (1920-2008), Harriet Andersson (1932-…), Ingrid Thulin (1926-2004), Bibi Andersson (1935-2019) ou Liv Ullmann (1938-…), dans des registres divers de comédie ou de drame. Bergman n'a pas révélé ces actrices, mais leur a permis d'acquérir une forte notoriété dans son pays et hors de ses frontières. C'est sans doute Ingrid Thulin qui a réalisé la carrière internationale la plus accomplie, comme avant elle ses compatriotes Greta Garbo ou Ingrid Bergman.

Parmi les actrices employées par Bergman, on tend à oublier Maj-Britt Nilsson, interprète de Vers la joie (1950), L'attente des femmes (1950), Jeux d'été (1951), trois des chefs d'œuvre de début de carrière du réalisateur suédois. Nilsson a incarné dans ces trois films, la grâce, la finesse et la douceur féminine, les tourments intériorisés aussi, et peut être citée comme une référence en matière d'interprétation féminine. Hors Bergman, Nilsson a réalisé une carrière discrète mais non négligeable, au cinéma et au théâtre. Elle s'est éteinte paisiblement en 2006 en France, à Grasse, à l'âge de 82 ans. vincentp

Donnez votre avis

News

vendredi 26 février
Ciné

Debra Paget (1933-…)

L'actrice états-unienne Debra Paget, née le 19 août 1933, dans le Colorado, se dirige vers ses 88 ans. Elle a arrêté sa carrière au milieu des années 1960, ayant incarné à l'écran la grâce et la douceur féminine. On a en mémoire sa prestation dans le diptyque indien de Fritz Lang (1959), son duel avec Jean Peters dans La flibustière des Antilles (1951), son duo avec James Stewart dans La flèche brisée (1950). Mais bien d'autres prestations remarquables comme dans Prince Valiant (1954) qui nous renvoie à l'âge d'or d'Hollywood, et que l'on peut parcourir via la filmographie complète (hors-téléfilm) de Debra Paget publiée sur dvdtoile.com. vincentp (53 ans aujourd'hui)


Donnez votre avis

Voir les archives de (2002) (2003) (2004) (2005) (2006) (2007) (2008) (2009) (2010) (2011) (2012) (2013) (2014) (2015) (2016) (2017) (2018) (2019) (2020) (2021)

Installez Firefox
Accueil - Version haut débit

Page générée en 0.035 s. - 9 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter