Accueil
Cinéma
L'Affaire Matteotti
Il Delitto Matteotti

Résumé

10 juin 1924. Après avoir prononcé à la Chambre un discours retentissant, où il dénonce la manipulation par la violence et la fraude des élections ayant porté les fascistes au pouvoir, le député socialiste modéré Giacomo Matteotti (Franco Nero) est enlevé et assassiné par des hommes appartenant aux Chemises noires. Cette disparition crée dans l'opinion une onde de choc dont l'opposition tente de tirer parti, malgré la disparité évidente des forces qui la composent : du conservateur Giovanni Amendola (Damiano Damiani) au communiste Antonio Gramsci (Riccardo Cucciolla) en passant par le socialiste Filippo Turati (Gastone Moschin) et le libéral Piero Gobetti (Stefano Oppedisano). Malgré le scepticisme de Gobetti et de Gramsci, les partis s'entendent pour refuser désormais de siéger à la Chambre, afin de souligner aux yeux de l'opinion l'illégitimité du pouvoir. Les institutions judiciaires n'étant pas encore passées sous contrôle totalitaire, l'instruction est confiée au juge Mauro del Giudice (Vittorio de Sica) qui, malgré les embuches, remonte la filière jusque dans les hautes sphères de la hiérarchie fasciste. À mesure que sont publiées dans la presse des révélations de plus en plus dommageables pour son pouvoir, le dictateur Benito Mussolini (Mario Adorf), jurant n'y être pour rien, désavoue les uns après les autres tous ceux qui ont été mêlés à l'assassinat. Bientôt, un mandat d'arrêt est lancé contre le chef même de son service de presse, Cesare Rossi, qui passe aux aveux, accusant le Duce d'avoir créé une police secrète destinée à abattre les ennemis du régime. Ayant désormais en main des preuves solides, l'opposition tente, à l'initiative d'Amendola et du diplomate Carlo Sforza, de convaincre le roi Victor-Emmanuel III (Giulo Girola) de rompre avec le fascisme. Mais le roi refuse même de lire le mémorandum Rossi. Profitant des divisions de l'opposition parlementaire, qui se refuse à lancer l'appel aux armes, les fascistes lancent leur contre-offensive et multiplient les violences dans tout le pays, réclamant du Duce qu'il établisse une dictature ouverte. Ce qu'il fera le 3 janvier 1925. À quelque temps de là, Giovanni Amendola et Piero Gobetti sont assassinés… (Arca1943)

Statistiques

Moyenne des notes : 4/6 (1 note).
4/6Arca1943
5 votes pour une (ré)édition en DVD. Pour voter :

Galerie de photos


(c) data.moviecovers.com

Cette page a été visitée 7949 fois.

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.025 s. - 17 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter