Forum - Où est la liberté ? - urgent
Accueil
Forum : Où est la liberté ?

Sujet : urgent


De macumba01, le 6 octobre 2004 à 22:05

Bonjour ! Pour vous, quelle est la signification du mot liberté au temps du fascisme ?


Répondre

De Arca1943, le 9 octobre 2004 à 01:13
Note du film : 6/6

Excellent Rossellini, avec un immense Toto, négligé voire décrié par les faux amis du néo-réalisme (i.e. Cahiers du cinéma et consorts).

Mais ça ne répond pas à votre question, hein?

Excellente question. Quel est le sens de la liberté au temps du fascisme?

Réponse : au temps du fascisme, le mot liberté n'a plus de sens. " La liberté est une carcasse pourrie ", déclare Mussolini en 1927. On peut difficilement être plus clair – pour une fois. Le fascisme est une entreprise dont le but central est l'élimination systématique de la liberté.

Pour un témoignage des plus éloquents, je vous suggère par exemple "Histoire de ma mort" (1931), la lettre de suicide de Lauro De Bosis, poète antifasciste de la mouvance droite libérale-monarchiste. Si vous préférez les communistes, pas de problème : "L'Ile", par Giorgio Amendola, est une mine de renseignements sur les conditions de détention dans les geôles fascistes, les méthodes de répression du régime et sur la manière dont ça se passait dans les réseaux clandestins du PCI. Je vous suggère aussi fortement Goliath ou La Marche du fascisme, par le libéral Giuseppe Antonio Borgese (mais essayez de mettre la main sur la première édition en français, publiée à Montréal, aux Éditions de l'Arbre, car elle contient le chapitre "Fin de la marche", qui disparaît (sans doute pour ménager l'Angleterre) des éditions publiées en France). Autre libéral (et mon mentor), le comte Carlo Sforza a aussi publié plusieurs ouvrages extrêmement éclairants, et des tonnes d'articles en français, où le thème de la liberté occupe la place qui lui revient (i.e. centrale) : Dictateurs et dictatures, L'Italie telle que je l'ai vue de 1920 à 1925, Demain il faudra faire grand… Du côté de la gauche non-marxiste (Giustizia e Libertà/Parti d'Action), deux classiques de Carlo Levi sont incontournables : Le Christ s'est arrêté à Eboli et La Peur de la liberté. L'historien Gaetano Salvemini est également indispensable, pour au moins deux ouvrages : Mussolini diplomate et son chef-d'oeuvre Les Origines du fascisme en Italie. Lui, c'est un libéral-socialiste, assez proche du Parti d'Action, mais d'esprit très indépendant. Côté démocratie-chrétienne, Don Luigi Sturzo, bien que curé, est un auteur inestimable, dont l'exégèse du fascisme anticipe d'au moins un quart de siècle les théories du totalitarisme parues dans l'après-guerre : notamment L'Italie et le fascisme (1925). Tous ces gens ont fait oeuvre d'historiens, mais ce sont d'abord et avant tout des témoins de la période : sur ce que l'effacement de la liberté fait aux hommes, ils en savent très, très long.

Mais comme nous sommes sur un site consacré au cinéma, je vous suggère, par exemple et en ordre chronologique des événements : Mon Dieu, comment suis-je tombée si bas, (sur le dannunzianisme), Quelle joie de vivre, La Marche sur Rome, L'Affaire Matteotti, Girolimoni, il mostro di Roma, L'Affaire Mori, Anni ruggenti, Liberté, mon amour, Film d'amour et d'anarchie, Le Conformiste, Fontamara, La Villégiature, Portes ouvertes, Le Christ s'est arrêté à Eboli, Une Journée particulière, Le Jardin des Finzi-Contini, Les Lunettes d'or, Concurrence déloyale, Été violent, Général Della Rovere, Le Terroriste, Le Soldatesse, Marcher ou mourir, Le Fédéral, La Grande pagaille, Les Derniers jours de Mussolini, La Bataille de Naples, La Peau, La Nuit de San Lorenzo, Rome, ville ouverte, Une Vie difficile.

Liste non exhaustive, vous vous en doutez bien ! Ajoutons une rareté introuvable depuis des lunes : le père de Sergio Leone, Roberto Roberti, également cinéaste, a réussi en 1941 – en 1941!!! mais comment a-t-il fait!?! – à monter La Bocca sulla strada (littéralement : La Bouche sur la rue) – un film choral sur plusieurs personnages dont les destins s'entrecroisent par le truchement d'une de ces boîtes à dénonciation qu'on trouvait de loin en loin, le long des rues…

Arca1943


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.0038 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter