Accueil''"Blue Eyes"'' nous a quitté
News

dimanche 28 septembre 2008
Ciné

"Blue Eyes" nous a quitté

L'une des dernières légendes, avec Kirk Douglas, et authentiques stars du cinéma s'est éteinte avant-hier. Après des débuts à Broadway, à la télévision, puis moins glorieux selon ses propres dires pour la Warner, Paul Leonard Newman a connu l'une des plus fantastiques carrières qu'un acteur puisse connaître à Hollywood, ponctuée par dix nominations aux "Oscars" entre 1959 et 2003. Egalement producteur et réalisateur, il apparaît pour la première fois aux côtés de sa jeune épouse Joanne Woodward et obtient un prix d'interprétation à Cannes pour Les Feux de l'été de Martin Ritt, tenant, la même année, le rôle de Billy The Kid dans Le Gaucher d'Arthur Penn et celui de Brick Pollitt dans La Chatte sur un toit brûlant de Richard Brooks. Composition aux côtés d'Elizabeth Taylor qui lui vaut sa première citation aux Academy Awards. Suivent les rôles principaux dans Exodus de Preminger, L'Arnaqueur de Robert Rossen, Doux oiseaux de jeunesse à nouveau sous la direction de Brooks, Le Rideau déchiré d'Hitchcock, Luke la main froide de Stuart Rosenberg. En 1968, il tourne Rachel, Rachel, son premier film en tant que réalisateur avant, bien sûr, de tenir l'un des rôles-titre de Butch Cassidy et le Kid avec Robert Redford qu'il retrouvera quatre ans plus tard pour L'Arnaque du même George Roy Hill. Parmi les nombreux autres succès de Paul Newman (pilote et patron d'écurie automobile ainsi que généreux homme d'affaires), citons (pour rester bref !) The Verdict, La Couleur de l'argent et son étonnant second rôle et dernière apparition "physique" au cinéma dans Les Sentiers de la perdition, salué par une ultime citation aux "Oscars". AH

34 messages

Forum

SujetRéponsesDernier Message
Avis33Le 2 octobre 2008 à  21:41
Créer un nouveau fil de discussion

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.0071 s. - 6 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter