Accueil
Voici les derniers messages de ce forum :

Critique


De Impétueux, le 30 janvier 2012 à 23:11
Note du film : 4/6

Je partage vraiment l'avis éclairé de Dumbledore, sans classer ce film très alerte au rang où il le met, et à lui donner une note aussi haute.

C'est, sans doute, que je ne suis guère amateur de ces vaudevilles grivois, en y reconnaissant pourtant, d'éclatantes qualités. C'est un genre qui marche au théâtre, où le déferlement des rires et l'entraînement des hilarités, l'envie qu'on a de se lâcher, la chaleur communicative de la salle font passer une excellente soirée, une soirée qui pourtant ne fait pas date. Mais c'est souvent douteux, complice, plein de clins d'œil salaces et, pire encore, graveleux.

Il est vrai qu'on peut s'émerveiller, précisément, qu'une courte saynète qui tourne autour de la constipation, de la purgation et du cocuage, tutoyant ainsi la plus grossière des pentes, parvienne à n'être pas atterrant. Génie de Feydeau et génie de Renoir, sans doute ; mais on craint ce que peut donner On purge Bébé joué par une troupe d'amateurs.

C'est dire aussi que le film de Renoir bénéficie de deux miraculeuses présences : celle de Michel Simon aussi parfait qu'à l'habitude, tour à tour cérémonieux, inquiet, stupéfait, révolté par l'aventure incongrue qui lui survient et, peut-être encore davantage celle de Marguerite Pierry dont c'était pourtant le premier rôle au cinéma.

Marguerite Pierry, tous ceux qui fréquentent un peu le cinéma des années Trente à Cinquante la connaissent, ou plutôt la reconnaissent sans toujours pouvoir la nommer. Elle se glisse ici et là, au détour d'un Guitry, souvent, mais aussi d'un Couzinet, d'un Loubignac, d'un Teboul : rire de gorge à la fréquente limite de l'hystérie, œil allumé à la fréquente limite de la folie, elle peut être pleine d'abattage et révolutionner les cadres, ou doucereuse, mielleuse, comme une araignée vicieuse tapie quelque part. Très souvent fofolle, un peu ridicule, il lui arrive d'être inquiétante… Elle n'a malheureusement jamais rencontré un rôle à la mesure de son singulier physique et de son jeu souple et s'est contentée d'être une de ces Excentriques du cinéma français qui animaient les salles obscures et faisaient ressentir aux spectateurs un soupir d'aise, comme devant une vieille connaissance un peu farfelue…

Film tourné en moins d'une semaine, et qui connut un grand succès public (il est vrai que, dès qu'on parle de pipi et de caca, les foules affluent et se bidonnent à se faire sauter la sous-ventrière), mais qu'on ne peut classer, dans la filmographie de Jean Renoir que comme utilitaire…


Répondre

De princecranoir, le 2 septembre 2008 à 19:05
Note du film : 1/6

Navré de ne pas partager votre avis devant ce moyen métrage filmé comme "au théâtre ce soir". Je n'ai fait que bailler aux corneilles et prendre racine. En attendant une "Chienne" bien supérieure, ce premier Renoir parlant est effectivement une purge.


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.020 s. - 6 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter