Accueil
Cinéma
Une Belle fille comme moi
France
Comédie dramatique
Réalisateur :
François Truffaut

Scénaristes :
Henry Farrell (auteur)
Jean-Loup Dabadie

Producteur :
Marcel Berbert

Compositeur :
Georges Delerue

Directeur de la photographie :
Pierre-William Glenn

Monteur :
Yann Dedet

Acteurs :
Bernadette Lafont (Camille Bliss)
André Dussollier (Stanilas Prévine)
Claude Brasseur (Maître Murene)
Charles Denner (Arthur)
Guy Marchand (Sam Golden)
Philippe Léotard (Clovis Bliss)
Anne Kreis (Hélène)
Gilberte Géniat (Isabel Bliss)
Martine Ferrière (la secrétaire de la prison)
Gaston Ouvrard (le gardien de prison)
Jean-François Stévenin (le vendeur de journaux)
Michel Delahaye

...

avant le 21/11/2004
26/06/2013
Première sortie mondiale : 1972
La fiche technique complète du film :  La fiche technique complète sur IMDb

Résumé

Stanislas Prévine, sympathique étudiant légèrement pédant, qui écrivait une thèse sur les femmes criminelles, avait obtenu le droit d'interviewer en prison quelques détenues. Sa première "patiente" fut Camille Bliss, une belle fille au parler coloré et aux propos, certes, très instructifs. Au cours d'une série d'entretiens, Camille narra sans complexes à Stanislas son existence agitée, marquée par une seule fin: devenir chanteuse à succès, et un seul moyen: se débarrasser de tous les gêneurs… Stanislas se passionna – professionnellement, crut-il – pour Camille, qu'un amoralisme à l'innocente rouerie avait fait valser des bras de son mari Clovis Bliss à ceux d'un chanteur suffisant, Sam Golden, et de ceux d'un avocat véreux, Me Murène, à ceux d'un dératiseur catholique, Arthur… C'était pour la mort de ce dernier que Camille purgeait sa peine, tout en se proclamant (pour une fois) innocente comme l'agneau! A la grande fureur de sa fidèle secrétaire, Stanislas, tel un preux chevalier, parvint à prouver la bonne foi de Camille, laquelle se retrouva propulsée – la publicité fait des miracles – reine du microsillon. Stanislas fut-il récompensé de sa bonne action? Que non! Il se réveilla un beau jour en prison pour un crime qu'il n'avait pas commis, tandis que la coupable – Camille, évidemment! -, vampant l'avocat de Stanislas, partait à son bras vers la gloire et l'impunité… Copyright, 1995 CMC/Les Fiches du Cinéma

Statistiques

Moyenne des notes : 4/6 (4 notes).
5/6RdT
4/6Boorstin, vincentp
3/6Impétueux
5 votes pour une (ré)édition en DVD. Pour voter :

Galerie de photos


Cette page a été visitée 9162 fois.

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.027 s. - 18 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter