AccueilArchives : septembre 2016

Voir les archives de (2002) (2003) (2004) (2005) (2006) (2007) (2008) (2009) (2010) (2011) (2012) (2013) (2014) (2015) (2016) (2017)

News

jeudi 8 septembre 2016
Ciné

Décès de Jean Franval (1926-2016)

" – J'finis mon café puis j'y vais !" Qui ne se souvient pas des yeux noirs de Lino Ventura dans l'Emmerdeur, s'adressant à un routier belliqueux qui venait se plaindre qu'il bloquait son camion sur le parking du restaurant… Ce routier, c'était Jean Franval. Une figure familière à tous les cinéphiles ! Quel acteur de second plan peut se targuer d'avoir, ne serait-ce que quelques minutes, donner la réplique à tout ce que le cinéma comptait de stars ? Connu pour sa haute carrure (1,90 m) et sa voix de stentor, c'est très vite cette voix puissante, sa présence devant la caméra qui fut remarquée par les réalisateurs. Déjà, En 1956 Guy Lefranc lui confia un petit rôle dans Fernand cow-boy. Mais il n'en resta pas là .

Dans les années 60, il commença à travailler aussi bien pour le cinéma que la télévision. Sur grand écran, Jean Franval fut dirigé par une pléiade de cinéastes de renom : Georges Lautner (Arrêtez les tambours), Luis Bunuel (Le Journal d'une femme de chambre), Jean-Pierre Melville (Le Cercle Rouge). Puis vint Heureux qui comme Ulysse, D'où viens-tu, Johnny ? où il accompagna les premiers pas du rocker au cinéma, Les Égouts du paradis, le viager et Black Jack du britannique Ken Loach. Cette dernière œuvre sera couronnée par le Grand prix de la critique internationale à Cannes. Très prolifique coté télévision, on le retrouve dans les séries les plus célèbres du petit écran. Rocambole, Les Enquêtes du commissaire Maigret, Les Cinq dernières Minutes, Au Théâtre ce soir, Commissaire Moulin, Le Château des oliviers Oui, c'est cette figure coutumière et sympathique qui s'est envolée pour un monde meilleur, hier, à l'age de 89 ans. Il ne fut jamais en tête des génériques malgré une carrière très dense. Qu'il soit honoré sur ce site n'est que justice… Nadine Mouk

1 message

News

dimanche 11 septembre 2016
Ciné

Décès de Claude-Jean Philippe

On apprend le décès de Claude-Jean Philippe (à l'âge de 83 ans), aujourd'hui, 11 septembre 2016. Claude-Jean Philippe était une figure incontournable, un personnage légendaire de la cinéphilie en France (au même titre que Patrick Brion ou Jean Douchet), notamment en raison de ses interventions savantes dans les médias. Légendaire mais hélas pas plus immortel que le commun des cinéphiles… Ses qualités humaines et professionnelles étaient reconnues par tous. Son sens de la pédagogie, sa capacité à présenter des œuvres de cinéma sous un angle positif, et simplement, figuraient parmi ses grandes qualités. Il s'agissait d'une personne dotée d'une grande sensibilité, et d'une grande intelligence relationnelle. Après son départ en retraite il y a une vingtaine d'années, il animait le ciné-club du cinéma Arlequin à Paris, tous les dimanches matin.

À titre personnel, j'ai découvert le cinéma à partir de 1981 via le ciné-club qu'il animait sur Antenne 2 après l'émission Apostrophes (et également avec le cinéma de minuit sur FR3). Habitant à l'époque une petite ville des Alpes, je n'avais pas la possibilité de découvrir des classiques au cinéma. J'ai gardé des souvenir mémorables de ce ciné-club télé : L'appât d'Anthony Mann par exemple.

Depuis dix ans, j'assistais régulièrement, tapi au fond de la salle, ou prenant à l'occasion le micro, aux séances du dimanche matin à l'Arlequin. Je n'y ai vu, découvert ou redécouvert, presque que des chefs d'oeuvre : Pauline à la plage, nombre de films de Satyajit Ray (Trois filles), et nombre de films de Ozu (entre autres). Le 15 avril de cette année, Bonjour de Ozu, ou le 22 mai Les deux cavaliers de John Ford, ou le 26 juin Jeune et innocent de Hitchcock. Le hasard a fait que mes goûts personnels étaient assez proches des siens (avec quelques divergences). Claude-Jean Philippe avait pour cinéaste préféré Ozu et comme film préféré L'aventure de Mme Muir. Il exprimait l'idée que Fred Astaire était parmi ce que la civilisation humaine a produit de plus positif.

Il lisait les chroniques publiées par les uns et les autres sur DvdToile, qui visiblement ne lui convenaient pas toutes. Un jour, je l'ai entendu dire micro en main, en me regardant, que Hitchcock n'avait pas surgi brusquement du néant après avoir réalisé L'homme qui en savait trop en 1934. Un peu penaud, j'ai modifié dans l'après-midi le titre de la chronique en question de ce film de Hitchcock qui s'appelle maintenant : "les prémices d'un grand réalisateur"…

Ce décès est une triste nouvelle pour les cinéphiles, mais la vie continue, bien sûr. Des générations de critiques, spectateurs, cinéphiles, contributeurs de tout poil passeront, et leurs oeuvres mineures ou majeures leur survivront… vincentp


15 messages

News

vendredi 23 septembre 2016
DVD

La Fayette

Gaumont a sorti cet été :

Dans la collection Gaumont à la demande :

En Blu-ray et en DVD :

Spontex

Donnez votre avis

News

dimanche 25 septembre 2016
DVD

Les Plus belles escroqueries du monde, P'tit con

Gaumont vient d'éditer dans la collection à la demande :

Étaient sortis en août :

Et en Blu-ray et en DVD :

Spontex

Donnez votre avis

News

jeudi 29 septembre 2016
DVD

Chronique des pauvres amants, Un Héros de notre temps

M6 Video proposera le 5 octobre :

Spontex

1 message

News

lundi 26 septembre 2016
DVD

Un Homme de trop, Compartiment tueurs, Z…

Arte éditera le 23 novembre un coffret Costa-Gavras incluant des films inédits ou rares du réalisateur :

Spontex

2 messages

News

mardi 27 septembre 2016
DVD

Les 4 plumes blanches (1955)

Elephant Films a récemment édité en Blu-ray et en DVD :

Spontex

Donnez votre avis

News

mercredi 28 septembre 2016
DVD

Le Chevalier de Maison Rouge

Koba Films a édité en juin :

Spontex

Donnez votre avis

Voir les archives de (2002) (2003) (2004) (2005) (2006) (2007) (2008) (2009) (2010) (2011) (2012) (2013) (2014) (2015) (2016) (2017)

Installez Firefox
Accueil - Version haut débit

Page générée en 0.081 s. - 13 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter