Forum - À travers la forêt - A travers la forêt au Festival de Toronto
Accueil
Forum : À travers la forêt

Sujet : A travers la forêt au Festival de Toronto


De Charmanic, le 4 septembre 2005 à 13:42
Note du film : 6/6

Oui oui, c'est un très beau film Civeyrac est un réalisateur de grand talent. Il mérite un réédition en DVD, même si c'est d'abord sur grand écran qu'il faut le voir.


Répondre

De Adrian, le 4 septembre 2005 à 14:20
Note du film : 6/6

Civeyrac se révèle un fabuleux metteur en scène dans A travers la forêt. J'ai énormément apprécié l'avant première des Rencontres internationales de Paris. C'est un film qu'il faut aller voir. Tant mieux qu'il soit sélectionné au Festival du film de Toronto. Camille Berthomier y est tout à fait délicieuse et fraiche. Valérie Crunchant, on la voit pas beaucoup, mais elle est plutôt convaincante dans un personnage d'assistante du medium un peu étrange.


Répondre

De Chandos, le 4 septembre 2005 à 14:59
Note du film : 6/6

A travers la forêt sélectionné au TIFF (Toronto International Film Festival) c'est une bonne chose. D'accord avec vous, la projection en juillet à Paris était très émouvante. Je vote pour la réédition en DVD de ce film, et pour qu'un nombre maximum de spectateurs puissent le voir. Camille Berthomier y est très bien.


Répondre

De Lietrix, le 4 septembre 2005 à 15:30
Note du film : 6/6

Chic un nouveau film de Jean-Paul Civeyrac. J'avais beaucoup aimé ses derniers : "Tristesse beau visage", un court métrage tourné dans le cadre de la série "Portraits" sur Arte, et Toutes ces belles promesse avec Bulle Ogier, et Jeanne Balibar. Alors j'ai hâte de voir A travers la forêt.


Répondre

De Graesler, le 4 septembre 2005 à 16:05
Note du film : 6/6

Faut-il voter pour la réédition d'un film avant sa sortie en salle? J'hésite, mais je soutiens votre pétition. Notamment car j'ai beaucoup aimé Toutes ces belles promesses pour lequel Civeyrac a reçu le prix Jean Vigo. La perspective de revoir une des actrice de ce film : Valérie Crunchant dans A travers la forêt est une raison supplémentaire pour voter en sa faveur. Je me réjouis aussi que ce film soit présenté au Festival du film de Toronto 2005.


Répondre

De Karczewska, le 4 septembre 2005 à 16:25

Je ne vote pas encore pour ce film , car je ne l'ai pas encore vu. Mais je me réjouis qu'il soit sélectionné dans le cadre du TIFF (8 au 15 septembre 2005 à Toronto). Civeyrac est un cinéaste dont j'ai apprécié le Toutes ces belles promesses pour lequel il a obtenu le prix Jean Vigo.


Répondre

De Luikatorz, le 4 septembre 2005 à 16:44
Note du film : 6/6

C'est super que A travers la forêt soit présenté au FESTIVAL INTERNATIONAL DU FILM DE TORONTO. J'espère qu'il y aura du succès. J'ai beaucoup apprécié l'avant première à laquelle j'ai assisté, de même que j'avais aimé Toutes ces belles promesses pour lequel Civeyrac avait reçu le prix Jean Vigo. Je vote d'ores et déjà pour l'édtion en DVD de ce film car je veux lui souhaiter une longue vie.


Répondre

De Jacquier, le 4 septembre 2005 à 17:26
Note du film : 6/6

Bonne nouvelle que A travers la forêt sorte au festival international du film de Toronto. C'est un très beau film. Très sobre, pur. J'ai énormément apprécié l'avant première du festival Paris cinéma début juillet au forum des images. Je vote pour ce film.


Répondre

De Benoît78, le 4 septembre 2005 à 17:35
Note du film : 6/6

Je suis ravi d'apprendre que A travers la forêt soit diffusé la semaine prochaine dans le cadre du Festival International du film de Toronto. J'avais beaucoup aimé l'avant première du Forum des images, très ému par Camille Berthomier. C'est son premier rôle à l'écran, mais elle n'hésite pas, elle y va!!! Alors bravo à elle, et bravo à Jean-Paul Civeyrac pour la qualité de ses images. Je souhaite que ce film ait du succès à Toronto, mais aussi à sa sortie en salle. Je vote aussi, puisque ce site est là pour ça, pour sa réédition en DVD.


Répondre

De Saxyphrage, le 4 septembre 2005 à 18:04
Note du film : 6/6

Je suis heureuse d'apprendre que A travers la forêt sorte enfin, et qu'il soit présenté au Festival de Toronto. Je vote pour son édition en DVD


Répondre

De Agapenov, le 4 septembre 2005 à 18:24
Note du film : 6/6

A travers la forêt au Festival de Toronto, c'est une bonne nouvelle. Je vote pour son édition en DVD.


Répondre

De Gigabain, le 4 septembre 2005 à 18:36
Note du film : 6/6

Ça fait plaisir de savoir que A travers la forêt soit sélectionné au TIFF et qu'il puisse être édité en DVD. Je vote pour.


Répondre

De Hélène2, le 5 septembre 2005 à 00:54
Note du film : 6/6

A travers la forêt est une belle confirmation du talent de Civeyrac. La projection en juillet au forum des images a été un moment émouvant et serein en même temps. Le rythme des images m'a fait penser à Sokurov, la façon dont était filmé Paris m'a évoqué le Rivette de Pont du nord. L'actrice qui joue Armelle Camille Berthomier est vraiment géniale. J'ai regretté que Valérie Crunchant qui jouait Ghislaine dans Toutes ces belles promesses n'ait pas un rôle plus important.


Répondre

De Larçay, le 5 septembre 2005 à 13:55
Note du film : 6/6

A Travers la forêt est un beau film qui mérite qu'on le soutienne. Me réjouissant qu'il soit présenté au Festival International du Film de Toronto, je vote pour lui.


Répondre

De Geoffrey, le 5 septembre 2005 à 14:03
Note du film : 6/6

Je soutiens A Travers la forêt à l'occasion de sa présentation au Festival International du Film de Toronto 2005.


Répondre

De Jefdeparis, le 5 septembre 2005 à 14:31
Note du film : 6/6

Je soutiens la présentation de A Travers la forêt au Festival International du Film de Toronto. Camille Berthomier y est excellente.


Répondre

De Alissmakbill, le 5 septembre 2005 à 14:49
Note du film : 6/6

J'ai aussi trouvé Camille Berthomier très convaincante dans le rôle d'Armelle. Elle ose, bravo à elle, mais aussi aux autres. Le casting est super. Je souhaite beaucoup de succès à A Travers la forêt au Festival de Toronto.


Répondre

De johnn, le 25 septembre 2005 à 22:07
Note du film : 0/6

mais qui est cette jeune actrice valérie crunchant?? Je crois me rappeler de son apparition dans le film mais si mon souvenir est bon elle ne dit que quelques répliques… je ne partage pas l'avis general concernant cette actrice dont on ne peut objectivement pas juger du talent dans ce film. Cela fait plusieurs forums ou l'on attire l'attention sur elle , oubliant quand meme de mentionner qu'elle n'a qu'une tres tres breve apparition. La publicité est hors propos je pense lorsque l'on essaye de parler d'une oeuvre . Je soupconne donc les amis proches de cette valerie crunchant de laisser systématiquement une ligne élogieuse, en oubliant toute critique objective concernant ce moyen metrage… a bon entendeur merci.


Répondre

De Timothy, le 27 septembre 2005 à 23:40

My favourite film (out of 45 seen) at the Toronto Film Festival 2005. Cannot begin to express how deeply moved and entranced I was by this…


Répondre

De Impétueux, le 28 septembre 2005 à 09:54

Croyez bien que vous n'êtes pas seul à penser qu'une manoeuvre cousue de fil blanc a fait exploser, sur ce forum les scores de certain réalisateur, de certains films du même et de certains de ses acteurs.

Pour grossière qu'elle est, l'opération est d'une certaine efficacité matérielle mais laisse des traces assez peu glorieuses…


Répondre

De Khayyam, le 29 septembre 2005 à 23:10
Note du film : 6/6

Si vous allez voir A Travers la forêt ce n'est évidemment pas certes pas Valérie Crunchant que vous y verrez le plus! Elle n'y fait en effet qu'une très brève appartion.

(Si vous voulez voir cette actrice regardez plutôt Toutes ces belles promesses). Je l'ai toutefois citée car il n'y a pas de raison que l'on ne parle que des têtes d'affiches. Surtout dans un film où tous les acteurs sont jeunes et relativement inconnus. Ce qui permet de belles découvertes.

Dans A Travers la forêt en revanche vous y découvrirez ainsi un premier rôle tout à fait exceptionnel avec Camille Berthomier. Civeyrac l'a filmé avec un incontestable plaisir et cela se sent.

Par ailleurs afin de faire tomber toutes ambiguités, je tiens à préciser à Impétueux que je ne suis le "proche" d'aucun des participants à ce film (est-ce un moyen métrage ou un long? je ne sais pas exactement : il parait qu'un film devient long à partir de 60mn en France…) Je l'ai aimé, et j'ai eu envie de le dire. C'est tout. Khayyam.


Répondre

De Danceuzenkaleche, le 29 septembre 2005 à 23:38
Note du film : 4/6

Je suis comme vous, je ne me souviens pas de cette Valerie Crunchand. Camille Berthomier je l'avais par contre tout à fait remarquée. D'autant plus qu'elle était présente à la Première du Forum des images à laquelle j'ai assisté. Une toute jeune actrice très simple et très modeste d'ailleurs. Ce A Travers la forêt n'est pas un mauvais film. Civeyrac s'était lui même défini, lors de la Première, comme un explorateur du sentiment amoureux. C'est son thème de prédilection, c'est son droit. Mais c'est un sujet déjà tellement exploité déjà dans la littérature, le théâtre et le cinéma…

Ceci dit je ne veux pas vous décourager d'aller voir ce film quand il sortira. Sortira-t-il d'ailleurs? On n'en parle parle pas dans la presse, et Toutes ces belles promesses son précédent film n'est jamais sorti en salle.


Répondre

De Gerstäcker, le 30 septembre 2005 à 00:31
Note du film : 6/6

Vous pourriez faire attention à l'orthographe des noms propres, l'actrice que vous avez oublié ce n'est pas Valérie Crunchand c'est Valérie Crunchant.

Elle joue dans ce film l'assistante du medium. Je vous signale en outre que A Travers la forêt va sortir en salles le 12 octobre 2005.


Répondre

De Impétueux, le 30 septembre 2005 à 12:51

Vous ne m'ôterez pas de l'idée que ce concert de louanges sur un film que vous dites n'être jamais sorti en salles, réalisé par un cinéaste presque inconnu, n'est pas naturel.

Il se peut que ce soit un bon, voire un excellent film et que ce M. Civeyrac soit un grand talent.

N'empêche que parvenir à rassembler sur ce forum autant de messages enthousiastes, avec d'apparents signataires différents, trouble pas mal d'habitués…


Répondre

De Teddy2, le 3 octobre 2005 à 16:28
Note du film : 4/6

A Travers la forêt was one of the best french movie at Toronto Film Festival. Le temps qui reste was not so good. Camille Berthomier is a good actress. Is it true that it is her first movie?


Répondre

De Montecristo, le 12 octobre 2005 à 18:11
Note du film : 6/6

Je sors juste de la projection de À Travers la forêt dont j'avais déjà vu l'avant première à Paris Cinéma. Le revoir trois mois après me confirme dans la bonne opinion que j'ai déjà exprimée dans ce forum. Je ne peux que féliciter à nouveau Civeyrac et sa talentueuse compagnie de comédiens qu'il a réuni : Camille Berthomier dont on ne répètera jamais assez combien elle incarne ici superbement son rôle, mais aussi tout le reste de la distribution (de jeunes acteurs peu connus) dont la présence discrète ne doit pas faire oublier les noms : Valérie Crunchant, Aurelien Deseez, Mireille Roussel, Alice Dubuisson, Morgane Hainaux, Aurélien Wiik (j'espère que je n'oublie personne). Allez voir ce film. Il sort cette semaine dans un nombre limité de salles (apparemment uniquement sur Paris). Mais j'ai réellement envie de partager mon enthousiasme pour À Travers la forêt sur un site où je ne suis apparemment plus le seul à soutenir le talent de Civeyrac. Et si sa diffusion en province ne peut se faire en salle, qu'au moins elle se fasse en DVD!!!


Répondre

De Impétueux, le 12 octobre 2005 à 23:06

Une bonne chose dans la sortie de ce film, qui bénéficie, par ailleurs, d'une bonne critique et qui n'avait sûrement pas besoin qu'une camarilla de thuriféraires vienne polluer le cours normal des opinions émises ; oui, une bonne chose: c'est que la petite armée qui voulait nous faire croire à un mouvement de foule spontané va peut-être enfin se taire.


Répondre

De cedrik, le 14 octobre 2005 à 01:42
Note du film : 5/6

J'ai énormément aimé ce A Travers la forêt. Camille Berthomier dans le rôle d'Armelle se révèle une actrice très prometteuse. J'aime beaucoup la chanson qu'elle chante au début du film.

Le rythme des images, les dialogues, la jeunesse des acteurs qui m'étaient tous inconnus à part Aurelien Wiik tout cela fait que j'ai un vrai coup de coeur pour ce film de Jean-Paul Civeyrac.

Ce qui est un peu dommage c'est qu'il ne soit que dans trois salles parisiennes. Mais si vous êtes de province et que vous allez à Paris le week end prochain n'hésitez pas et faites comme moi allez voir A Travers la forêt. Je n'avais pas vu les autres flms de ce réalisateur mais j'aimerais beaucoup les découvrir. Est ce que certains d'entre eux sont édités en DVD ou en Cassettes vidéos?


Répondre

De Dewde, le 14 octobre 2005 à 17:08
Note du film : 5/6

Je suis d'accord avec l'ensemble des critiques qui trouvent que Civeyrac a réussi l'un de ses plus beaux films avec ce A Travers la forêt. Cette réussite doit beaucoup à l'interprète principale du film Camille Berthomier. Elle est admirablement filmée. Je n'ai pu m'empêcher de penser, en voyant ces images, aux magnifiques scènes de Valérie Crunchant dans Toutes ces belles promesses. Mais la magie qui n'existait que dans quelques scènes de Toutes ces belles promesses existe tout le long de A Travers la forêt. Pour cela Bravo M. Civeyrac. Quel dommage qu'un si beau film ne soit diffusé que dans quelques salles parisiennes.


Répondre

De Rablet, le 16 octobre 2005 à 15:05
Note du film : 5/6

A Travers la forêt est à mon avis une réussite totale. Civeyrac va puiser son inspiration dans d'inépuisables mythes littéraires.

En filigrane de son scénario on sent des échos des chansons courtoises du Moyen âge, en voyant ses images on songe au plaisir qui habitait les tableaux de la renaissance. Il y a chez Civeyrac du Chrétien de Troye, mais aussi du Caravage.

Pour être enraciné, Civeyrac n'en est pas moins de notre époque. Il a choisi une comédienne extrèmement prometteuse pour le premier rôle : Camille Berthomier. Elle est présente d'un bout à l'autre du film, et elle le transcende. Civeyrac a fait un pari risqué en l'engageant car c'est la première fois que cette actrice totalement inconnue tourne au cinéma. Le risque valait la chandelle, elle brûle l'écran. Cette sortie cette semaine est un événement. Si vous ne l'avez pas encore vu, allez y.


Répondre

De Totalkiller, le 17 octobre 2005 à 17:47
Note du film : 0/6

J'y suis allé voir ce "fameux" A Travers la forêt et j'ai trouvé ça intéressant, très intéressant!!! Mais alors au dixième ou quinzième degré. Car c'est le cas typique de ce qu'on appelle le film intello rasoir dont on ne peut parler qu'entre gens "qui veulent faire croire que" avec des phrâses remplies de néologisme en faux grec du VIIe arrondissement. Bref c'est un des meilleurs films comiques que je n'ai jamais vu!!! Editons le en DVD, ça pourrait devenir l'ustensile culte destiné à agrémenter les apéros "bouleversifiants" des provinciaux qui veulent avoir l'air parisiens!!! Camille Berthomier ressemble à une pauvre campagnarde égarée en ville qui sort pour la première fois de chez ses parents et son partenaire est tellement inexistant que ça donne l'impression que Civeyrac est allé rechercher un machiniste pour ajouter un rôle d'appoint au dernier moment!!! Allez y, si vous avez une heure, vous vous y amuserez bien. Civeyrac est un des plus beaux faiseurs d'esbrouffe qui soit.


Répondre

De Impétueux, le 17 octobre 2005 à 18:17

Eh bien, dans le concert de douteuses louanges qui est tombé, comme la grippe aviaire (ou la vérole sur le bas clergé) sur DVDToile depuis quelques semaines à propos de tous les films de Civeyrac, obtenteur (lauréat, quoi !) d'un prix Jean Vigo dont la renommée n'est tout de même pas celle du prix Louis Delluc, donc votre point de vue tranché (est-ce une marque de fabrique de votre pseudonyme ?) apporte une touche rafraîchissante…

Bravo, en tout cas, de l'exprimer avec vigueur !

"Il n'y a rien à gagner, jamais, à être modéré."(Voltaire)


Répondre

De Artzpik, le 17 octobre 2005 à 20:54
Note du film : 2/6

Total killer n'y va de main morte!!! Civeyrac a quand même eu de belles réussites avec Fantômes et Le doux amour des hommes. Mais il faut reconnaître que j'ai été un peu déçu, pour ne pas dire plus par A Travers la forêt. Je pensais que Civeyrac allait nous parler d'amour, et le voilà qui nous ennuie avec l'âme hors de de la vie… Certes Camille Berthomier est belle, certes il y a de belles chansons, mais on aurait aimé avoir un scénario construit plutôt que des répliques bavardes.


Répondre

De Calixte, le 18 octobre 2005 à 14:52
Note du film : 5/6

J'ai vraiment trop adoré ce film. Aurélien Wiik y est comme toujours plein de charme. J'adore la fragilité de mâle adroit dont il fait la démonstration dans son jeu d'acteur. Sa partenaire Camille Berthomier est absolument parfaite. Et elle chante super bien. Est ce que quelqu'un pourrait me dire si la chanson qu'elle interprète dans le film est éditée en disque?

Je donne 5 sur 6 à ce film, et je vote pour sa réédition en DVD.


Répondre

De PM Jarriq, le 18 octobre 2005 à 15:10

Franchement, il a fallu DvdToile pour que j'entende parler de ce légendaire Civeyrac, qui semble être un génie du calibre de Kubrick ou Orson Welles (au moins) pour déchaîner autant de passion. Le moindre de ses téléfilms pour ARTE provoque des tomberaux de messages enflammés, ses longs-métrages dont je n'avais jamais entendu même le titre sont apparemment objets de culte, ses comédiennes sont adulées… A force, ça va finir par faire des curieux. C'était peut-être le but ?


Répondre

De sailor, le 18 octobre 2005 à 16:03

bonjour,

les chansons du film sont signées MOTEL, un groupe pop/rock de Poitiers dont Camille Berthomier est la chanteuse.

pour toutes infos sur ce groupe, merci de visiter le blog : www.20six.fr/motel

vous pouvez egalement les contacter à l'adresse suivante : motel_music@hotmail.com

En ésperant avoir répondu à vos interrogations.

sailor.


Répondre

De Totalkiller, le 18 octobre 2005 à 16:09
Note du film : 0/6

Et vous pourriez ajouter Eisenstein, Dreyer, Fritz Lang, et Jean Renoir!!! et ainsi la liste serait complète!!! lol!

Malheureusement j'ai bien peur que ce Civeyrac soit plutôt à comparer à un Jean Sagols qui aurait appris à bredouiller avec Godard.


Répondre

De Impétueux, le 18 octobre 2005 à 16:47

Cette entreprise douteuse se poursuit, s'amplifierait presque, mais, pour ma part, ce concert tumultueux me couperait plutôt l'envie de découvrir le génie insurpassable et définitif de ce Civeyrac dont, pas plus que vous je n'ai jamais entendu parler avant d'en découvrir les thuriféraires.

Je trouve plutôt sympathique que de jeunes amateurs s'enthousiasment et conseillent un film dont la sortie confidentielle aurait pu échapper à la vigilance des amateurs…Mais, comme vous le dites et comme je l'ai dit le présenter avec évidence et ostentation comme le continuateur de tout ce que nous connaissons et aimons dans le cinéma est profondément énervant….


Répondre

De Arca1943, le 18 octobre 2005 à 18:08

« …et son partenaire est tellement inexistant que ça donne l'impression que Civeyrac est allé rechercher un machiniste pour ajouter un rôle d'appoint au dernier moment!!! »

Moi qui n'ai pas vu À travers la forêt, je suis suis bien persuadé que vous n'avez rien compris et que ce côté inexistant est tout à fait voulu et calculé par les auteurs. Façon, à l'évidence, de résumer toute une époque !

O.K., je l'avoue : cette blague n'est pas de moi mais d'Anthony Burgess dans The Clockwork Testament (1973). Le héros, Enderby, se plaint qu'un de ses romans qu'il a vendu à Hollywood est devenu à l'écran « un chapelet de banalités ». Mais le type à qui il se plaint connaît le scénariste : «Mais je le connais, ce type. C'est un génie. C'était voulu, tout ce côté banal. Façon de résumer toute une époque.»


Répondre

De Calixte, le 18 octobre 2005 à 18:13
Note du film : 5/6

Merci à Sailor pour l'adresse du blog du groupe Motel. Bravo encore à ce groupe pour et à sa chanteuse Camille Berthomier. C'est super pour votre groupe que grâce au film Camille soit allée à New-York!! J'espère que ça lui donnera des concerts.


Répondre

De dumbledore, le 18 octobre 2005 à 21:22

On pourrait commencer par une photo… pour qu'on puisse la mettre sur sa fiche sur dvdtoile. Je n'ai pas réussi à en trouver sur le net…


Répondre

De PM Jarriq, le 19 octobre 2005 à 07:40

Hmmm… Je commence à me demander si tout ça n'est pas un vaste canular à la "SimOne". Si tous ces gens et ces films existent bel et bien… Ou alors dans une autre dimension digne de Rod Serling, où les films d'auteur obscurs et les acteurs inconnus sont adulés par les foules en délire. Il y a un sujet, là. Pour Civeyrac, peut-être ?


Répondre

De johnn, le 19 octobre 2005 à 12:01
Note du film : 0/6

c vraiment pas bien du tout…un film creux , beneficiant juste d'une production et d'une couverture mediatique efficace. Je conseille l'article des cahiers du cinema concernat ce film , il résume à la perfection mon sentiment" c'est aussi insupportable à regarder qu'un aveugle souriant braguette ouverte"(tres insultant effecivement) le realisateur ne se rend donc pas compte de son ridicule.une seule actrice arrive à peu prés à sortir son épingle du jeu parmis cette écriture pompeuse.

le reste n'est qu'une défilade de tres mauvais acteurs , mais encore une fois appuyé par une production et un systeme evitant toute auto critique. effectivement on ne peut résolument pas passez outre la fausseté , je trouve ca inconcevable…le meme film sans production se serait fait jeter de partout mais il a juste été placé la ou il faut quand il faut… la forme prendra donc place sur le fond jusqu'au bout.


Répondre

De Impétueux, le 19 octobre 2005 à 12:52

La contre-offensive paraît se mettre en place !

Est-ce que l'équipe de DVDToile a prévu de compter les points ?


Répondre

De Karczewrska, le 19 octobre 2005 à 15:56
Note du film : 6/6

Au moment du plus grand succès du film Le Fabuleux destin d'Amélie Poulain, il était de bon ton chez le cinéphile de base qui voulait avoir l'air esthète averti de descendre Jeunet en flèche. Je crains que ce soit la même névrose qui poussent les "aveugles à braguette ouverte" des cahiers du cinéma d'éructer des insanités au sujet de Civeyrac et de son A Travers la forêt. L'utilisation de formules aussi "littéraires" sent trop la névrose pour qu'on s'y arrête. A Travers la forêt est un film de première importance réalisé par un des meilleurs cinéastes parisiens actuels. Il a eu l'intelligence de confier le premier rôle de son film à une jeune chanteuse de rock : Camille Berthomier d'un jeune groupe pop/rock de Poitiers :"Motel" (www.20six.fr/motel ). Cette toute jeune actrice déploie un charisme exceptionnel ce qui n'est pas pour moi une expression synonyme de "tirer son épingle du jeu parmis (sic) cette écriture pompeuse". On imagine volontiers d'ailleurs que pour certain toute écriture soit pompeuse… Oui, ce film est écrit, bien écrit d'une bonne et d'une vraie cinématographique. Morgane Hainaux, Alice Dubuisson, Valérie Crunchant sont de modestes et très professionnelles actrices qui travaillent très régulièrement sur les scènes de théâtre, en affrontant tous les aléas d'un métier qui n'est pas si facile surtout aujourd'hui. Elles méritent donc autre chose que d'être affublées d'une locution aussi douteuse que "défilade de tres mauvais acteurs". Ce film pourrait avoir du succès, si le public va voir le film en salle au lieu de se martyriser les yeux devant les chats de DVD Toile. (Site auquel il faut toutefois rendre hommage chaleureux car c'est tout à son honneur d'offrir aux spectateurs la possibilité d'exprimer librement leurs opinions, même diverses et là dessus j'espère qu'on sera tous d'accord.). Il n'y avait pas grand monde dans la salle, le jour où je suis allée voir A Travers la forêt (lundi). Mais les amis avec qui j'ai assisté à la séance, ainsi qu'un couple de spectateurs avec qui nous avons discuté à la sortie ont beacoup aimé. ALORS JE N'AI QU'UN CONSEIL ALLEZ Y. Et faites comme moi, si vous avez aimé votez pour son édition en DVD. Ce film deviendra-t-il le fabuleux destin de Camille Berthomier?


Répondre

De Cesar2, le 19 octobre 2005 à 19:02
Note du film : 5/6

Je suis ton conseil, je vote pour l'édition en DVD de ce film. De Jean-Paul Civeyrac je n'avais vu jusqu'à présent que le "Toutes ces belles promesses" qui était passé sur Arte. J'avais aimé dans ce film quelques scènes émouvantes : La scène où Jeanne Balibar et Bulle Ogier chantent devant le piano, et les scènes entre la nourrice (Valérie Crunchant) et la jeune Marianne (Irène Cavallaro). Dans ce A Travers la forêt j'ai été enthousiasmé par l'originalité du sujet, la beauté des dix plans séquences dans lequels se déroule l'hitoire. J'ai énormément apprécié la qualité de l'apport musical. Notamment les chansons de Camille Berthomier. (En existe t-il un enregistrement?). L'ensemble du casting est tout à fait rafraichissant et nous change des têtes (toujours un peu les même) qu'on a l'habitude de voir à la télévision. Je ne peux qu'inviter les internautes qui n'aurait pas vu A Travers la forêt à aller le voir, et avant sa sortie en DVD, car sur grand écran, il y a une belle qualité d'image. Il est rare de voir des films filmé en DV avec une telle précision. Certains critiques disent même que Civeyrac auraient réinventé la ligne claire au cinéma.


Répondre

De Arganthe, le 20 octobre 2005 à 12:31
Note du film : 0/6

Ce film est encensé par la critique. Télérama : "De la virtuosité il en a à revendre", Le Point : "Des dialogues très mélodieux qui emmènent le film du côté de la mélopée mélancolique", Les inrockuptibles : "Un film si beau et si gracieux qu'on a peur qu'il s'évapore comme un songe…" Le Monde : "Fleurs soyeuses et tissus diaphanes, velouté de la peau et danse des voiles, soupirs du vent et appels du lointain…".

A lire ces critiques on s'attendait en allant voir A Travers la forêt à relire une sorte de nouveau Dante : "Au milieu du chemin de notre vie/je me retrouvais dans une forêt obscure/Car la voie était perdue…" Bref je pensais aller assister à un nouveau chef d'oeuvre.

Des prunes!!! Il n'y a rien!!! Civeyrac a été dégotter au conservatoire, une étudiante en art dramatique qui n'avait jamais rien tourné et il la filme sous sa douche, dans sa chambre, dans un hall d'Université vide, dans un appartement remplis de têtes hallucinés (censé être la demeure d'un medium). Je ne sais chez quel medium tous ces critiques sont allés pour trouver ce film génial. Pour ma part j'ai plutôt eu pitié de cette pauvre Camille : ça a pas dû être marrant pour elle de tourner dans un tel navet. Quant à cette Valérie Crunchant que certains encensent ici, et bien on la voit à peine. Et c'est bien dommage car je l'ai vue jouer au théâtre et c'est pas une mauvaise comédienne. Bref il a même pas su utiliser son casting ce réalisateur soi disant génial.


Répondre

De Sylvain92, le 20 octobre 2005 à 15:22
Note du film : 6/6

Je partage tout à fait ton enthousiasme pour ce film, effectivement admirable de par le sujet traité, son originalité (la durée, la forme avec ces longs plans séquences et ce découpage), son onirisme bien rare dans le cinéma français. j'avais déjà vu Aurelien Wiik au théâtre et dans d'autres films ("sans toi" par ex), et il est vraiment remarquable. Quant à Camille Berthomier, c'est bien simple, j'en suis littéralement tombé amoureux, elle est la vie-même dans cet univers où la mort est omniprésente, son coté très charnel et sensuel nous ramène constamment à la vie.

C'est un film remarquable, j'ai du mal à comprendre la réaction des nombreuses personnes qui ont quitté la salle du MK2 où j'étais pendant le film (hormis le con qui était à coté de moi et qui a toussé pendant tout le film, merci pour le respect mec… ), mince les gens le savent que c'est un film original et qui parle d'un sujet pouvant être douloureux, les gens vont voir les films au pif sans savoir de quoi ça parle ou quoi ?


Répondre

De PM Jarriq, le 21 octobre 2005 à 16:48

Je baisse les bras !


Répondre

De Fritz Lucky, le 21 octobre 2005 à 18:26
Note du film : 5/6

C'est donc ici le site des aficionados de Civeyrac dont on m'a parlé…. Je ne m'attendais pas à trouver autant de messages. Mais j'apprécie énormément ce cinéaste depuis que j'ai vu Fantômes et Le doux amour des hommes. C'est à mon sens le cinéaste qui tire le mieux son épingle du jeu dans la légèreté des nouvelles technologies. Rapidement tourné, son A Travers la forêt est une réussite absolue qui mérite de demeurer dans les DVDthèques comme l'exemple de LA RÉUSSITE CINÉMATOGRAPHIQUE de l'année 2005. Céline Bozon a réussi un des flms où elles a réalisé des images magnifiques. Elle a été bien aidé, il est vrai par une belle pléiade de comédiens de Camille Berthomier à Valérie Crunchant. Le thème traité : persistance de l'amour devant la mort, sous une autre caméra aurait pu provoquer les pires glissades. Grâce aux dialogues et à la direction de Civeyrac l'intrigue se déroule dans un rythme juste et parfait. J'invite tous ceux qui n'auraient pas encore découvert ce film à aller le voir.


Répondre

De Impétueux, le 21 octobre 2005 à 18:32

Et en plus, la secte se fout de nous !!!


Répondre

De PM Jarriq, le 22 octobre 2005 à 09:30

Je commence à rêver la nuit de l'oeuvre de Civeyrac. Parfois, Valérie Crunchant elle-même sort des nuées et m'observe d'un oeil bienveillant… Je suis entouré d'adorateurs, des haut-parleurs jouent la BO des opus du maître, tout le monde psalmodie les dialogues de A travers la forêt… Suis-je au paradis ? Le lavage de cerveau commence-t-il à m'atteindre ? Il faut absolument que je me réveille !


Répondre

De Raphy, le 22 octobre 2005 à 13:24
Note du film : 6/6

J'ai trouvé Camille Berthomier super. Les chansons du groupe Motel sont m'ont beaucoup plu. Il y a quelque chose dans ce film qui m'a fait penser aux films de Sokhourov. C'est sobre mais avec beaucoup d'intensité et d'émotion. Je vote pour sa réédition en DVD.


Répondre

De Arca1943, le 22 octobre 2005 à 13:52

Je vois d'ici la dernière phrase de ce conte à la manière d'Orwell : « Winston Jarriq avait remporté la victoire sur lui-même : il aimait Civeyrac. »


Répondre

De Impétueux, le 22 octobre 2005 à 16:01

Pourquoi tous ces gens ne créent-ils pas un site particulier uniquement consacré à la célébration perpétuelle de Civeyrac, de ses pompes et de ses oeuvres ? Le propre des sectes est de tourner inlassablement en rond…


Répondre

De Impétueux, le 25 octobre 2005 à 12:05

C'est trop d'honneur de me nommer ainsi Général d'une armée, fut-elle bouffonne et vu mon âge désormais avancé (eh oui, 59 aux prochaines cerises !) je ne suis bon que pour la deuxième section.

Mais il est vrai que cette opération de promotion réalisée par une troupe d'admirateurs de Civeyrac (par une troupe….ou par un habile clampin habile à dissimuler son identité ? une sorte de Fregoli de la toile, pour adresser un clin d'oeil à Arca), cette opération de promotion aura laissé un certain nombre d'entre nous circonspects et, selon le tempérament, agacés ou sarcastiques.


Répondre

De Achille2, le 25 octobre 2005 à 12:46
Note du film : 6/6

J'ai eu envie de voir ce film en lisant un article de Libération intitulé : "La vidéo une fatalité que j'essaie de rendre désirable". Un professeur de la Fémis filmant en vidéo je voulais savoir ce que ça donnait. Et bien je n'ai pas été déçu. Ce film est GÉNIAL, et pas seulement grâce la technique. Le casting est constitué de jeunes acteurs peu connus mais tout à fait excellent, Camille Berthomier, Aurélien Wiik, Valérie Crunchant : des noms dont on reparlera sans doute dans le futur. Le scénario est fort bien construit. L'image est d'une beauté remarquable. Si vous aimez découvrir de nouveaux acteurs, si vous êtes intéressé par le sentiment amoureux, si vous aimez être surpris par une manière insolite de filmer, allez voir ce film de Jean-Paul Civeyrac il vous plaira certainement. Oui, Monsieur Civeyrac vous savez rendre la vidéo désirable.


Répondre

De Arphy, le 25 octobre 2005 à 23:03
Note du film : 5/6

A Travers la forêt est vraiment un film marquant. Un film tournant tout entier autour d'une jeune actrice : Camille Berthomier dont c'est le PREMIER rôle au cinéma. Peut être l'équivalent aujourd'hui de ce que fut, il y a cinquante ans, Et Dieu créa la femme pour Brigitte Bardot. Après le mythe de BB de 1956 ans, verra-t-on naître en 2006 le mythe CB?

Ce film est une réussite absolue : en une heure de film, en 10 scènes. Dans une intrigue parfaitement architecturée, Civeyrac a su trouver le ton juste pour évoquer le thème du double en amour: Une idée qu'on trouve chez Kierkegaard, dans Le journal du séducteur. Quand un homme commence une histoire d'amour avec une femme (ou l'inverse comme ici : une femme avec un homme) bien souvent c'est l'histoire antérieure qui continue avec le nouvel objet d'amour. La réussite de film est d'avoir su créer quelque chose de nouveau avec un thème aussi ancien. La raison en est sans doute l'habileté que Civeyrac a eu de trouver la distance juste pour sa caméra. Une qualité qu'il avait déjà su trouver dans les scènes avec Valérie Crunchant dans son long métrage précédent : Toutes ces belles promesses.


Répondre

De silvain92, le 26 octobre 2005 à 13:16

ce film doit absolument sortir en DVD tout simplement parce que ce sont des films comme ça qui font

que le cinéma français est encore vivant et original à coté de la production de masse US,

imitée par une grosse partie de la production française. le cinéma français aimant courir à sa propre perte massacre ce genre de films à sa sortie en leur assurant une distribution quasi nulle. qu'il leur laisse au moins une chance en DVD.

FILM magistral et bouleversant, CAMILLE BERTHOMIER extraordinaire de trouble et de sensualité, un vrai voyage dans un autre monde, très grande réussite.


Répondre

De fabie1974, le 26 octobre 2005 à 13:48

il faut absolument que ce film sorte en DVD !


Répondre

De Hilarion, le 26 octobre 2005 à 20:29
Note du film : 5/6

Il n'est pas mal cet A Travers la forêt, très bien même. Camille Berthomier est une bonne actrice. Surtout sous la caméra de Civeyrac qui la filme avec beaucoup de talent. Le début du film évoque d'ailleurs un peu Le Mépris de Godard. Dommage qu'il sorte dans un si petit nombre de salles. Plus qu'une à Paris!!! Une diffusion en DVD peut elle donner une nouvelle vie à ce film. Pour apprécier la qualité de l'image je ne peux que vous conseiller d'aller le voir en salle alors qu'il est encore temps.


Répondre

De Khayyam, le 26 octobre 2005 à 22:53
Note du film : 6/6

À Travers la forêt est du grand du très grand Civeyrac. On retrouve l'atmosphère de passion, d'intensité des sentiments, qui était présente dans Fantômes. J'ai vécu un beau moment d'émotion au festival de Toronto. Une jeune fille (Camille Berthomier) chantonne et danse, dans la pénombre, dans l'intimité de sa chambre. On peut penser qu'elle est avec son amoureux, qu'elle va ou qu'elle vient de faire l'amour. Est-ce réel, le rêve-t-elle? Durant tout le film on voit la réalité des sentiments se heurter à un réel fuyant. La fin est magnifique dans un endroit improbable, une forêt au dessus de Paris mais on se croirait ailleurs. Le tournage en plan séquence offre de grands moments: cette scène chez la medium (une Mireille Roussel intense); autour de Camille Berthomier éberluée, perdue dans le rêve de son amour evanescent, les personnages tournoient, louvoient, comme dans un songe : Aurelien Deseez, Valérie Crunchant, remarquables seconds rôles du nouveau cinéma d'auteur français. À Travers la forêt est un film intense, dense. Avec un petit budget, en quelques semaines de tournage Civeyrac a réussi à faire une oeuvre riche. Un style de cinéma rare, à soutenir, à encourager. Merci aux instigateurs de ce forum de me donner l'occasion de le faire.

Khayyam


Répondre

De Renaud87, le 26 octobre 2005 à 22:55
Note du film : 6/6

J'ai énormément aimé A Travers la forêt. Camille Berthomier y est extrèmement convaincante, du grand cinéma. Je vote pour son édition en DVD.


Répondre

De Gerstäcker, le 26 octobre 2005 à 23:26
Note du film : 6/6

Pour tous les inconditionnels de Civeyrac qui hantent ce site. Sachez que l'émission Court Circuit d'Arte du mercredi 26 octobre prochain à 0h40 lui est en partie consacrée. Et d'ici là que tous ceux qui n'ont pas encore vu A Travers la forêt y aillent. Je viens de visiter le blog du groupe de Camille Berthomier : "Motel"(www.20six.fr/motel). On peut y écouter un de leurs morceaux qui est super!!! Et on peut s'y procurer leur disque où il y a une des chansons du film.


Répondre

De Nesher, le 27 octobre 2005 à 14:25
Note du film : 0/6

Ce Monsieur Civeyrac est un petit Monsieur. Mais il s'imagine sans doute avoir une communication directe avec les forces obscures qui invitent au péché de chair… Alors il adore évoquer les Fantômes. Il fait dialoguer les amoureux avec la mort. Oh! la belle trouvaille pour haloween… Dans A Travers la forêt les amoureux roulent derrières les pots de fleurs. Mais je me suis franchement ennuyé et de forêt enchantée je n'en ai point vu. Si vous voulez en voir une, allez plutôt voir Les Frères Grimm!


Répondre

De PM Jarriq, le 27 octobre 2005 à 14:33

Attention, Nesher ! La secte t'a à l'oeil !


Répondre

De Impétueux, le 27 octobre 2005 à 16:16

Faudrait tout de même que l'un de nous tienne les comptes des suppôts de Civeyrac et de ses détracteurs ! Evidemment les premiers ont pris depuis quelques semaines une belle avance, mais les seconds ont entrepris une vigoureuse remontée…

Je reste, pour ma part, à ricaner sur le bord du chemin, sans me prononcer sur le talent du susdit, mais une chose est certaine, c'est que cette campagne invraisemblable, par son outrance même et son côté louche, m'a ôté toute velléité d'aller voir A travers la forêt et autres productions civeyraciennes…


Répondre

De Impétueux, le 27 octobre 2005 à 16:50

Je n'ose tout de même pas penser qu'il est lui-même l'auteur – sous différents pseudonymes – de toutes les pavanes d'admiration dont nous sommes gratifiés jusqu'à plus soif !!!


Répondre

De PM Jarriq, le 27 octobre 2005 à 18:17

J'y ai pensé aussi… J'y ai pensé… ça ferait d'ailleurs un bon point de départ pour une comédie noire : un cinéaste totalement inconnu qui lance un culte sur sa personne en inondant les médias de polémiques absurdes et vides de sens. Mais là, par contre, on n'aurait pas de bonne critique dans Télérama. Télérama n'aime pas la comédie. Télérama n'aime pas les films de divertissement. Télérama n'aime rien de ce qui est joyeux. Télérama aime Civeyrac.


Répondre

De Kevyn, le 28 octobre 2005 à 15:55
Note du film : 0/6

ça ne m'étonne pas que Télérama ait aimé ce film. Moi j'ai trouvé ça ennuyeux. C'est vrai que Camille Berthomier chante bien. Comme il y a des scènes un peu érotiques il y aura forcément des gens pour aller le voir. Moi, ça me dérange pas d'aller voir des histoires d'amour. Mais j'aime bien qu'il y ait du rythme comme dans Dirty Dancing.


Répondre

De John Rockstrong, le 28 octobre 2005 à 22:52
Note du film : 0/6

J'ai eu plus de courage qu'Impétueux, j'ai fait l'effort d'aller le voir ce fameux A Travers la forêt. Ne serait-ce que pour donner mon avis. Reste à savoir si j'ai eu raison.

On ne sait pas trop de quoi cause ce long moyen métrage ou court long métrage. Est ce de l'amour à mort ou de la mort de l'amour?

Ce film a été encensé par Télérama? Signe des temps sans doute. Télérama s'intéresse donc enfin au cinéma érotique! Un érotisme soft plutôt du style de la merveilleuse Angélique. On imagine Jean-Paul Civeyrac séducteur de Camille Berthomier comme Joffrey de Peyrac fut séducteur de Michelle Mercier. Ceci augure d'une suite qui pourrait être intéressante. Il y a eu "Armelle A Travers la forêt" comme il y eu Angélique Marquise des Anges, il y aura peut être ensuite "La Fabuleuse Armelle", comme il y eu La Merveilleuse Angélique, "Armelle et le pape Jean-Paul Civeyrac" comme il y a eu Angélique et le Sultan, "Armelle à la pêche aux anchoix" comme il y a eu Angélique et le roy. Bref nul doute que cet A Travers la forêt marque le début d'une belle carrière et un avenir prometteur au duo Civeyrac, Berthomier.

Certains ont souligné pour ce film la pauvreté du budget, en jouant le toujours émouvant violon du misérable cinéma d'auteur. J'ai surtout été sensible à un gaspillage de talent. Pourquoi avoir donné à Mireille Roussel, et Valérie Crunchant, deux bonnes comédiennes, un rôle moins important que celui qui est donné à un pot de fleurs, dans une des anthologiques parties de galoupe dont est parsemé ce chef d'oeuvre inoubliable?


Répondre

De Impétueux, le 29 octobre 2005 à 15:43

Auriez-vous l'obligeance de m'indiquer ce qui reste d'Anna Karina, et même de Jean-Luc Godard aujourd'hui ?

Rien qui vaille…


Répondre

De Allessandro, le 29 octobre 2005 à 18:04
Note du film : 6/6

Il faut absolument aller découvrir Camille Berthomier dans A Travers la forêt de Civeyrac. Ceux qui, comme moi, connaissent le groupe MOTEL de Poitiers savent qu'elle est une bonne chanteuse (voir le site de "MOTEL" http://www.20six.fr/Motel, et la photo de leur dernier concert  : http://www.poitiers-jeunes.com/expressifs_2005/DSC02156.JPG).

Camille est aussi une actrice géniale. Certains critiques comparent déjà sa découverte dans A Travers la forêt à celle d'Anna Karina par Godard dans Une femme est une femme. Allez vite voir à Travers la forêt, il est encore diffusé dans quelques salles. La musique est bien; les images, superbes; Camille Berthomier, délicieuse et sensuelle.


Répondre

De Laurent2, le 30 octobre 2005 à 16:31
Note du film : 4/6

Camille Berthomier a dans ce film le charme des actrices sensuelles et primesautières. Le charme ingénu des grandes :Brigitte Bardot, Sylvana Mangano, Laura Antonelli,Ornella Muti, ou Jessica Lange. Je vous conseille d'aller voir A Travers la forêt pour le charme de Camille Berthomier.


Répondre

De PM Jarriq, le 31 octobre 2005 à 07:34

Bravo pour ces excellentes recettes ! Je suis sûr que des tas d'aspirants Civeyrac (ceux qui veulent devenir Civeyrac à la place de Civeyrac) vont suivre ces conseils et que nous allons bientôt être submergés par des tas de petits Civeyrac, tous plus géniaux les uns que les autres, qui vont s'employer à redresser le cinéma français. Camille, Valérie et autres sublimes égéries, préparez-vous : il va y avoir du pain sur la planche !!!


Répondre

De Hervé212, le 31 octobre 2005 à 16:03
Note du film : 6/6

A Travers la forêt est un très beau film. Sensuel, d'un érotisme plein de vie. Camille Berthomier y déploient des talents certains. C'est visiblement une jeune comédienne avec laquelle il va falloir compter dans les années prochaines. Les scènes en huis clos m'ont fait penser à intimité de Patrice Chéreau mais avec le sentiment en plus. L'intensité de la passion m'y a évoqué L'empire des sens avec la pornographie en moins. On y trouve aussi quelque chose d'assez voisin de La maman et la putain de Jean Eustache.

L'ensemble des jeunes acteurs réunis pour le films -Aurelien Wiik, Morgane Hainaux, Alice Dubuisson, Mireille Roussel, Valérie Crunchant- sont tous excellents. Il faut aller voir ce film, si, comme moi, vous aimez le bon cinéma d'auteur.


Répondre

De Silexien, le 6 novembre 2005 à 18:37
Note du film : 5/6

A Travers la forêt est un très beau film. Dommage qu'il soit si peu diffusé. Il ne passe que dans cinq salles. J'ai envie de le conseiller à plein d'amis, mais certains d'entre eux habitent en province dans des villes où le film ne passent pas. Une seule solution : l'éditer en DVD. Je ne sais si une telle pétition peut aider ou pas, mais qui ne tente rien n'a rien. J'ai énormément aimé Camille Berthomier elle a beaucoup de charme, beaucoup de sensualité, un métissage entre Isabelle Adjani, Jane Birkin et Monica Bellucci. Les dix scènes en dix plans séquences je trouve ça génial, et ça fonctionne parfaitement. Toutes la distribution est géniale. De Valérie Crunchant à Aurélien Wiik, Civeyrac a réuni une belle équipe. Si ce film passe près de chez vous, ne le manquez pas. C'est sa dernière semaine sur les écrans.


Répondre

De phare-ouest, le 7 novembre 2005 à 01:52
Note du film : 5/6

Pour répondre à Timothy, oui, c'est le premier rôle au cinéma de Camille Berthomier. Civeyrac raconte avoir été invité à faire partie du jury du concours d'entrée au Conservatoire de Paris. Il a été subjugué par la jeune actrice qui passait le concours. C'est pour elle qu'il a entrepris À TRAVERS LA FORÊT. Ironie du sort: elle n'a pas été prise au Conservatoire.


Répondre

De Guy Omset, le 9 novembre 2005 à 13:31
Note du film : 6/6

A Travers la forêt fait partie des chefs d'oeuvre. Je le met au même niveau que Le Pont des arts d'Eugène Green. Mais faute d'une distribution efficace (il n'est à l'heure actuelle plus distribué que dans deux salles… ) il risque de passer totalement inaperçu auprès du public. Et c'est bien dommage. Civeyrac dit avoir été influencé par Alain Cavalier (Réalisateur entre autre de Le filmeur) pour réaliser ce film. Le résultat est époustouflant. On y sent l'influence de Sokurov ( L'Arche Russe, Père et fils). Mais est aussi présente l'influence de Renoir dans sa manière intimiste, ou encore de Georges de La Tour si on doit chercher une comparaison chez les peintres.

Le film a été entièrement écrit pour la jeune actrice qui joue le rôle principal : Camille Berthomier. Une découverte sublime. Et l'ensemble de la distribution (Aurélien Wiik, Morgane Hainaux, Valérie Crunchant, etc…) n'est pas en reste. Avec peu de moyens Civeyrac a réussi un maître film. Il est bien dommage que tout ait été fait pour qu'il reste ignoré du grand public. Une édition en DVD pourra-t-elle le sauver de l'oubli?


Répondre

De Impétueux, le 9 novembre 2005 à 16:38

Depuis quelques semaines, nous avons compris tous, ici, que Naissance d'une nation, La règle du jeu, Autant en emporte le vent, La prisonnière du désert, Psychose, 2001, Le cercle rouge et quelques autres films étaient de la gnognotte insignifiante à côté de ce A travers la forêt qu'une secte a décidé de placer au rang des oeuvres majeures de l'histoire de l'Humanité.

Exeunt, donc, Griffith, Renoir, Fleming, John Ford, Hitchcock, Kubrick ou Melville : demeure seul, au firmament du cinéma, le nom révéré de Jean-Paul Civeyrac, d'autant plus adulé qu'il est quasiment inconnu. (Comme disait à peu près je ne sais plus qui, c'est un grand avantage de n'avoir rien fait, mais il ne faut pas en abuser).

Je suggère d'ailleurs à l'équipe gestionnaire de DVDToile de créer, A L'USAGE EXCLUSIF de Civeyrac une cotation de 10 sur 6, qui renverrait définitivement à leur néant tous ceux qui ont eu l'outrecuidance de réaliser des films avant lui.


Répondre

De Iaroslava, le 11 novembre 2005 à 16:22
Note du film : 5/6

Merci à DVDtoile de m'avoir permis de découvrir A Travers la forêt. C'est un très beau film. Je le conseille à tous ceux qui aiment la sensualité au cinéma. Camille Berthomier, Aurélien Wiik, Valérie Crunchant sont tous très bien. Pour moi, Civeyrac est à mettre au niveau du Robert Bresson de Pickpocket ou du Cocteau d' Orphée. La seule scène que je nai pas aimé c'est quand Camille Berthomier a des lunettes de soleil. Je rejoins l'avis de ceux qui pensent que ce film doit être édité en DVD.


Répondre

De Froberger, le 13 novembre 2005 à 18:36
Note du film : 5/6

A Travers la forêt est pour moi le Dirty Dancing 2 français. Camille Berthomier et Aurélien Wiik sont charmants, Valérie Crunchant et Morgane Hainaux sont d'excellentes comédiennes. Il faut vraiment voter pour l'édition en DVD de ce film.


Répondre

De Désert, le 14 novembre 2005 à 01:24
Note du film : 5/6

Oui Camille Berthomier et Aurélien Wiik sont charmants. Oui Valérie Crunchant et Morgane Hainaux sont de bonnes comédiennes. Mais il faut aussi citer les autres : Alice Dubuisson, Mireille Roussel, Aurélien Deseez car Valérie Crunchant on ne la voit quand même pas beaucoup dans ce film, juste la scène du medium (lol). Une séquence étrange où Mireille Roussel est tout à fait fantastique, magnétique… Jean-Paul Civeyrac a du talent. Son A Travers la forêt est une belle réussite. Mais ce n'est pas à Dirty Dancing 2 que je l'aurais comparé, mais plutôt à un film de Bergman. Les musiques du film sont très belles, notamment les chansons du groupe Motel, dont fait partie Camille Berthomier. Un film qui mériterait d'être en DVD, d'autant plus qu'il n'a été diffusé que dans un tout petit circuit. Actuellement, il n'est plus diffusé qu'à Paris. Dommage. Nombreux sont mes amis en province qui auraient voulu le voir, et qui ne le verront pas.


Répondre

De Impétueux, le 15 novembre 2005 à 16:39

Admirable ! Ce A travers la forêt inconnu et défendu par une suspecte armée est, selon ses exégètes à situer entre l'austère Pickpocket de Robert Bresson ou l'oeuvre hiératique de Jacques Rivette et le nigaud et gentillet (quand ma fille avait neuf ans, elle a beaucoup aimé !) Dirty dancing de je ne sais qui.

Nous sommes bien d'accord. Le cinéma, ça se situe entre Jean-Luc Godard et Robert Thomas (immortel auteur, je le rappelle, de Mon curé chez les nudistes.

Amis de Civeyrac, quand cesserez-vous de vous ficher du monde ?


Répondre

De Nyrop, le 16 novembre 2005 à 19:08
Note du film : 1/6

Peut être vaut-il qu'il reste un peu inaperçu ce fameux A Travers la forêt j'y suis allé. Je l'ai vu. J'ai été très déçu. Etrange histoire de revenant, de sosie, de sentiments vagues. Je me suis demandé pendant tout le film quelle substance bizarre ingurgitaient les protagonistes de cette intriguante intrigue pour avoir l'air aussi vague. Armelle (Camille Berthomier) se met à acquérir des pouvoirs prodigieux de gouvernance mentale après un coma prolongé. Mais on n'y croit pas un seul instant. Et comment pourrait-on y croire? Après son coma prolongé Armelle fume cigarettes sur cigarettes d'une main tremblante. Etait-ce pour obéir à une prescription médicale? Et que ce Monsieur Civeyrac s'enorgueillisse de diplômes en philosophie pour raconter des histoires de fantômes, auxquelles ne croirait même pas mon arrière grand mère, cela me sidère. La seule chose qui sauve le film c'est la musique, Camille Berthomier chante bien.


Répondre

De Gerstäcker, le 18 novembre 2005 à 00:24
Note du film : 6/6

A Travers la forêt égal Dirty Dancing? De qui se moque t on en effet. Pourquoi pas le comparer à West Side Story pendant que vous y êtes!!! Civeyrac est bel et bien à classer du côté de Godard, celui de Pierrot le fou, Une femme est une femme, À Bout de Souffle, Le mépris. Bref Godard l'auteur de cinéma. Civeyrac, c'est pas Louis de Funes. C'est sans doute pour cela qu'il ne passe plus, en ce moment, que dans trois salles : à Paris à 13h de l'après midi, à Rouen à 15h le mercredi, le samedi et le mardi, et à Tremblay en France à 19h les mercredi, samedi, dimanche, lundi, 20h30 les jeudi, mardi. Tout semble fait en effet pour que ce film demeure inaperçu. A quand sa diffusion dans un village perdu du Larzac?


Répondre

De Edwards, le 21 novembre 2005 à 18:43
Note du film : 2/6

J'ai pas aimé ce A Travers la forêt. Les dialogues sont chichiteux et le scénario informe. Camille Berthomier y joue le rôle d'une Femme sotte, un gag géant quand on sait que c'était le titre du premier film de Civeyrac. Ce qui sauve malgré tout ce film. C'est la belle plastique érotique de Camille Berthomier, et le fait qu'elle chante bien.


Répondre

De Baby97, le 22 novembre 2005 à 16:37
Note du film : 6/6

Je ne suis pas d'accord avec vous, Camille Berthomier est craquante, les images sont superbes, la musique excellente (bravo à Camille Berthomier et son groupe "Motel"). Je prend le pari que cet A travers la forêt de Civeyrac figurera dans les anthologies futures du cinéma, comme un film notable de la première décennie du XXIe siècle.


Répondre

De Gerstäcker, le 22 novembre 2005 à 23:23
Note du film : 6/6

Baby97, si vous avez aimé A Travers la forêt, vous pouvez ajouter votre voix pour son édition en DVD (petite case située sous les boutons destinés à donner une note).


Répondre

De Baby97, le 23 novembre 2005 à 23:20
Note du film : 6/6

Je n'avais pas vu la case… Je vote d'autant plus volontiers pour cette édition que A Travers la forêt fait l'objet d'une toute petite diffusion en salle cette semaine : Saint-Denis dans le 93, Rennes et Dunkerque. Alors si vous habitez l'une de ces villes ne manquez surtout pas A Travers la forêt. Si vous habitez ailleurs faites comme moi. Cochez la case pour son édition en DVD !!! :=).


Répondre

De PM Jarriq, le 25 novembre 2005 à 18:49

Par curiosité, j'aimerais savoir si un film a déjà suscité autant de messages sur DVDToile que cet obscur A travers la forêt, qui à force, me fait l'effet d'un canular, dont le scénario serait écrit par Emile Ajar et la réalisation signée par Allen Smithee.


Répondre

De Odile54, le 25 novembre 2005 à 18:59
Note du film : 5/6

A Travers la forêt est une belle invitation au rêve. On en a bien besoin dans cette époque qui prête le flanc plus à la violence qu'aux les sentiments, au scandale qu'à la beauté. Grâce au charme de Camille Berthomier, on trouve ici de la beauté, et de l'émotion. Le prosaïsme sale du quotidien est écarté. Je me suis laissée bercer par le rythme de ce bel opus de Civeyrac. Bravo pour le choix des lieux de tournage, et pour le talent avec lequel ils sont utilisé. Je suis très curieuse de savoir où a été tourné la dernière scène. On a le sentiment d'être en pleine campagne, mais on aperçoit Montmartre en arrière plan. Est ce que quelqu'un saurait où se situe ce lieu? J'aimerais beaucoup le retrouver.


Répondre

De Impétueux, le 25 novembre 2005 à 19:16

Une idée m'est venue, que je soumets à tous les habitués du site, qui, comme moi s'étonnent de l'afflux des messages concernant l'oeuvre (encore modeste) de Civeyrac : est-ce que, par hasard, dans les quelques salles où A travers la forêt a été présenté, il n'y aurait pas eu une distribution de tracts (accompagnés de hamburgers et de sucettes à l'anis) incitant le spectateur satisfait (et repu) d'aller déposer un message sur DVDToile ?

C'est pas plausible, ça ? Comme les gens sont bonne pâte et ont souvent la reconnaissance du ventre, ça expliquerait cette marée que jusqu'il y a quelques mois, rien ne laissait prévoir..;


Répondre

De Impétueux, le 25 novembre 2005 à 19:25

Voyez si, dans un message rédigé à peu près au même moment que le vôtre, je n'ai pas proposé la solution qui nous manquait !


Répondre

De Gerstäcker, le 26 novembre 2005 à 21:18
Note du film : 6/6

Vous qualifiez A Travers la forêt de film obscur. Chacun ses opinions et vous avez le droit d'avoir les vôtres. Mais j'indique aux internautes qui ont ici exprimé leur attachement à ce film que dans Le Nouvel Observateur de cette semaine Frédéric Bonnaud (le réalisateur de "Charivari" sur France-Inter) écrit :

"A Travers la forêt, lenouveau film de Jean-Paul Civeyrac, débute comme le clip qu'aurait réalisé le toujours fringant Eric Rohmer pour Camille ou Keren Ann, les chanteuses de notre coeur. Le matin, deux amants, murs et draps blancs, et une ravissante qui minaude et chantonne devant le miroir : elle n'aime ni le matin ni sa coupe de cheveux. Cette bouffée de fraîcheur s'appelle Camille Berthomier." C'est le début de son articles il ajoute ensuite des arguments élogieux.

Ce film est très mal distribué. Faute d'un nombre de salle suffisant il aura sans doute échappé à une grande partie de son public mais ça n'empêche pas les internautes et la presse de le remarquer. Outre Le Nouvel Observateur, Positif Télérama Libération Les Inrockuptibles ont exprimé des opinions favorables sur ce film que j'ai moi aussi trouvé excellent. Pour ma part je ne peux qu'encourager ceux qui ne l'auraient pas encore vu, d'aller le voir, il est trop rare de voir des cinéastes français créer des oeuvres d'une telle qualité.


Répondre

De Arca1943, le 27 novembre 2005 à 00:05

Salut, VincentP. Je me permets une petite correction : là où il est écrit « le James West de dvdtoile avec ses nombreux gadgets électroniques », il faut lire : « le James West de dvdtoile avec ses nombreux gadgets à vapeur ».


Répondre

De Gwendal79, le 27 novembre 2005 à 13:33
Note du film : 6/6

Je savais que Camille Berthomier était une chanteuse géniale. Il faut l'entendre dans "Vacancy" le disque de son groupe "Motel" ou encore dans "L'amour ne nous déchirera pas" du groupe "John&Jehn". Camille Berthomier se produit en effet aussi sur scène sous le pseudo de Jehn. Alors quand j'ai vu qu'elle était dans la distribution d'A Travers la forêt, je me suis engouffré dans la salle. C'est un film super mortel. Je lui donne vingt sur vingt. Ce Civeyrac a un talent colossal, et Camille Berthomier atteint les cimes d'actrices aussi légendaire que Louise Brook!!!


Répondre

De Impétueux, le 27 novembre 2005 à 23:42

Alors là, pouvez toujours courir ! Même si Jean-Paul Civeyrac lui-même m'accueillait, tapis rouge déployé devant une des (rares) salles qui présentent un de ses immortels chefs_d’œuvre, même si Valérie Crunchant et Camille Berthomier l'une et l'autre accortes et court-vêtues (ou vêtues de leur seule probité candide) l'encadraient et rivalisaient de sourires enjôleurs, même si des serviteurs stylés présentaient à l'envi, à moi et à la troupe d'amateurs que j'aurais invité à m'accompagner (Arca1943, Vincentrp, PMJarriq, etc.) des plateaux niéllés d'or et d'argent, couverts d'escarboucles, de toasts au foie gras et de blinis emperlés du meilleur beluga, même si les vins et alcools proposés allaient de l'Yquem 61 au Montrachet 83, sans parler des plus étranges vodkas et des aquavits retour du tour du monde, même avec ça, je n'irai pas voir A travers la forêt. Ne le prenez pas mal, chère Marilyn , mais, l'an prochain quatre vingts hivers sonneront à votre porte, puisque vous êtes née en 1926. J'aime bien les vieilles dames, mais je craindrais trop que vous vous endormiez sur mon épaule au vu de ce Civeyrac-là (et sans doute des autres).


Répondre

De PM Jarriq, le 28 novembre 2005 à 17:19

Oui. Ils sont déjà parmi nous… Discrets, silencieux, quasi virtuels. Mais ils se sont lentement infiltrés… A côté, les aliens des Envahisseurs ou X-files sont des amateurs désorganisés. Mais quel est donc le but de la secte ? Obliger tout le monde à se passer en boucle les oeuvres de Civeyrac ? Non, ce serait trop ignoble. Même pour des extra-terrestres…


Répondre

De Impétueux, le 28 novembre 2005 à 18:05

Et remarquez bien aussi comme ils sont insidieux : aucun d'entre eux ne répond jamais à une de nos interrogations, à une de nos observations !

Essayons-nous l'ironie ? Ils font comme si de rien n'était ! L'indignation, le mépris, l'agacement, la colère ? Pas plus d'effet que de l'eau sur les plumes d'un canard !

Si nous tentons d'argumenter, d'être braves zigs, de leur arracher que Civeyrac doit encore faire ses preuves avant d'arriver au statut d'un Welles, d'un Ford, d'un Kubrick, d'un Renoir, il n'y a pas de leur part la moindre esquisse d'ébauche de controverse.

Ce qui est fascinant, chez les sectes, c'est cette certitude absolue que rien ne peut être avancé contre elles et que le monde extérieur n'a absolument aucune importance.


Répondre

De Impétueux, le 28 novembre 2005 à 18:25

Raccourci sur un film ? comme ça ? La grande illusion ou La règle du jeu ?

Fastoche : Alt+f pour le film, Alt+a pour l'artiste !


Répondre

De Impétueux, le 28 novembre 2005 à 19:02

Bien sûr que si, j'ai répondu à votre invitation !

Négativement, parce qu'aucune puissance humaine ne me ferait aller voir un film de Civeyrac (contre qui je n'avais absolument rien à l'origine, mais dont les thuriféraires ont fait tant et tant que je ne peux plus entendre ce nom sans hurler de rage) et aussi parce que je ne ferai jamais croire à la femme de ma vie que je suis l'oncle d'une Marylin qui aura quatre vingts ans l'an prochain.

Reportez vous donc au message que j'ai glissé courtoisement (si je puis dire) sur le vôtre


Répondre

De Adji75, le 29 novembre 2005 à 12:37
Note du film : 5/6

Si vous avez aimé Monika de Bergman, il faut absolument que vous alliez voir A Travers la forêt de Civeyrac. J'ai trouvé dans ce film la force du sentiment, le charme d'une jeune actrice que j'avais trouvé dans Monika. Est ce dans ce film que Civeyrac est allé cherché son inspiration? Peut être pas. Sa manière de filmer a été influencé par des façons de filmer plus récente : dans le style de dogma, ou de Sokurov. Mais l'esprit qui se dégage du film, les valeurs qu'ils défend sont très proche de celles de Bergman. S'ajoute à cela, des choix musicaux judicieux

Camille Berthomier a composé elle même les chansons du film qu'elle chante avec une grâce où se mêlent l'ingénu et le coquin.

La qualité des images et du casting font d'A Travers la forêt un chef d'oeuvre qui certainement trouvera son public.

Il est simplement dommage qu'il soit si mal distribué.

Répondre

De Impétueux, le 29 novembre 2005 à 12:43

C'est bien ce que nous disons ! Lorsque Le Nouvel Observateur, Télérama, Positif et les Inrockuptibles encensent de la même voix un film et un réalisateur obscurs, c'est bien parce que les camarillas habituelles germanopratines se sont mises en marche et que la coutumière pensée correcte a décrété qu'il était indispensable d'aimer un film ! Nous avons connu ce même terrorisme au moment de la prétendue Nouvelle Vagiue et le cinéma français a eu un mal fou à s'en remettre.

Vous ne convaincrez aucun de ceux qui ici aiment le cinéma qu'une étoile est née !


Répondre

De PM Jarriq, le 29 novembre 2005 à 12:49

C'est sûr qu'un élogieux concert provenant de Télérama, Libé, l'Obs et Positif, c'est un peu lourd à porter pour un seul film ! Avec des amis pareils, plus besoin d'ennemis…


Répondre

De Arca1943, le 29 novembre 2005 à 13:36

Oui, je soupçonne depuis le début ce film d'être d'un ennui mortel !


Répondre

De Arca1943, le 29 novembre 2005 à 17:38

Correc', le smatte ! Rendu là anyway c'est même plus un char, c'est une minoune !


Répondre

De Impétueux, le 29 novembre 2005 à 18:51

J'en reste sans voix ! tant d'arguments persuasifs ne peuvent laisser l'honnête bourgeois fatigué que je suis sans un charitable bout de réponse !

Mais que voulez-vous ! Le sort vous est contraire ! Car je crois savoir que les Civeyraqueries ne se projettent désormais plus nulle part, ou alors dans une salle improbable de grande banlieue, où mon statut social tout autant que ma pétoche avouée des sauvageons qui y crèchent ne me permettront pas de vous suivre, moins encore de vous précéder(à dire le vrai, passé le boulevard périphérique, je ne me sens plus très à l'aise ; donc j'évite).

Mais ne pleurez pas, Milady, ce sera pour une prochaine fois ! Civeyrac ne va pas s'arrêter là !


Répondre

De Impétueux, le 30 novembre 2005 à 12:33

Amis fidèles et habitués de DVDToile, je sollicite votre aide ! Qui peut identifier celle (ou celui, allez savoir !!!) qui se cache sous le séduisant pseudonyme de Marilyn Monroe et qui me poursuit, de façon fort indécente (et à vrai dire inespérée, pour un homme de mon grand âge) et complètement inattendue ?

Oui, quelle créature féroce se cache sous ce pseudonyme enjôleur et quelles sombres manigances sont dissimulées sous les cabrioles verbales de cette magicienne ?

Avez-vous un indice ? un bout de piste ? une orientation présumée ? une vague idée ?

J'ai soudain l'impression d'être pris dans un piège improbable, correspondant à certains cauchemars cinématographiques où le héros (en l'espèce votre serviteur !) est le jouet de forces obscures, impénétrables et omnipotentes, un peu comme dans The Truman show ou Pleasantville

Enfin ! Tant que ce ne sont pas Les chasses du comte Zaroff  !


Répondre

De Arca1943, le 30 novembre 2005 à 13:20

J'ai beau chercher, je ne trouve pas d'indice probant. Il va falloir mettre sur pied une commission, divisée en sous-commissions avec des tâches bien précises… Cela dit, vous nous parlez de votre âge comme d'un obstacle. Y'a pas d'âge pour la bagatelle, vous le savez bien ! En attendant, nous suivons avec un intérêt amusé cette nouvelle mouture de Fatal attraction… Bon courage !


Répondre

De Gerstäcker, le 30 novembre 2005 à 16:50
Note du film : 6/6

Oui. On est bien d'accord c'est plutôt du côté de Bergman qu'il faut aller chercher les influences de Civeyrac. Je suis heureux de voir quelqu'un qui parle vraiment du film, et qui ne se lance pas dans des digressions absurdes où ceux qui apprécient ce beau film sont qualifiés de Tontons flingueurs ou d'envahisseurs… Je ne peux laisser passer de telles apostrophes. Les gens qui apprécient le travail de Jean-Paul Civeyrac sont tout simplement des cinéphiles qui aiment le bon cinéma. On voudrait aussi nous faire croire que ce film ne passe plus que dans une salle à Blois. C'est faux! Il passe aussi en banlieue : au Plessis Robinson, à Saint-Denis, à Clamart et à Créteil. Et qui s'en plaindrait : tout le monde n'a t il pas le droit d'aller au cinéma? Il passe aussi à Rennes et à Blois. Si vous habitez dans ces villes allez voir A travers la forêt. Je vous le recommande fortement. Je voudrais ajouter que ce n'est pas très correct de qualifier Valérie Crunchant ou Camille Berthomier ainsi que le fait cette pseudo Marilyn… Les actrices de ce film sont de bonnes comédiennes, et c'est ce qu'il convient de retenir.

Pour une fois qu'un bon film français sort, il ne me parait pas indécent de le défendre.


Répondre

De PM Jarriq, le 30 novembre 2005 à 16:57

Bon, cher fan de Civeyrac. Soyons clairs… En ce qui me concerne, la vie et l'oeuvre de ce réalisateur me sont totalement inconnus (je ne dis pas "indifférents", histoire d'être conciliant), donc il semble clair que tout ce charivari sur DvdToile n'est que potacherie ludique et absurde autour d'un thème. Si un jour, un des chefs-d'oeuvres du Maître passe sur Arte, j'essaierai d'y jeter un coup d'oeil, et si besoin est, ferai ma mea culpa en place publique. Maintenant, chers adorateurs, j'ai la sensation que les opus magistraux du génie ne regorgent pas de dialogues à la Audiard, sinon vous auriez tous un petit peu plus d'humour.


Répondre

De Arnaud, le 30 novembre 2005 à 23:30
Note du film : 5/6

Il y en a qui sont vernis!!! Voir sa gloire louée par Marilyn Monroe, ce n'est pas donné à tout le monde…


Répondre

De Impétueux, le 1er décembre 2005 à 12:03

Vous n'avez pas tort, d'autant que, même dans ses rêves les plus fous, l'insignifiant vermicelle que je suis, qui plus est désormais au bout de son existence, n'avait jamais songé retenir une bribe de regard d'une de ces stars dont la légende enlumine les yeux éblouis des amateurs de cinéma.

Mais j'ai des doutes ! Je ne crois pas à la ré-incarnation, sauf à celles de Jeanne Fusier-Gir, Pauline Carton et Gabrielle Fontan et je soupçonne une usurpation d'identité…


Répondre

De vincentp, le 1er décembre 2005 à 13:42
Note du film : 5/6

Voilà un combat qui va se terminer en match de catch.

A ma gauche, l'Impétueux, short rouge, aussi surnommé raging bull.

A ma droite, le Fougueux, Alias Marylin, Alias civeyrac

Al Holg va arbitrer ; les beautés diaphanes seront les pom-pom girls.

Attention Impétueux : en face, la bête est blessée et prête à dégainer à la fois du Rambo et du Don Camillo


Répondre

De Impétueux, le 2 décembre 2005 à 12:06

C'est trop !

Mais je me demande si je ne suis pas sur la voie de vous démasquer…

Est-ce que votre habituel pseudonyme, sur DVDToile, ne commencerait pas par S et ne finirait pas par x, par hasard ?


Répondre

De Impétueux, le 2 décembre 2005 à 18:23

Et pourtant… Cette capacité à insérer, sous des mots d'apparence hasardeuse des photos d'acteurs ou des affiches de films, et aussi un échange que j'ai eu avec S…..x sur Martine Carol…tout ça me semblait lever un coin du voile…


Répondre

De Impétueux, le 3 décembre 2005 à 11:25

Le problème, c'est que je soupçonne Spontex et Marylin/Martine d'être la même personne !


Répondre

De Dreamworks, le 4 décembre 2005 à 15:21
Note du film : 5/6

Si vous aimez Renoir, Rohmer, Godard, Bergman voyager à travers le sentiment amoureux, vous serez comblés par ce film de Civeyrac. On y trouve en effet une exploration des sentiments d'une femme, orchestrées sous la forme de dix plans séquences dans un crescendo parfaitement architecturé.

L'histoire est celle d'une jeune fille Armelle (Camille Berthomier) qui est hantée par son amoureux Renaud (Aurélien Wiik) mort dans un accident de moto. Elle se rend chez un médium (Mireille Roussel) où elle rencontre des gens mystérieux : (Valérie Crunchant et Aurélien Deseez). Parmi ce groupe elle aperçoit un sosie de son amoureux…

Cette histoire est un prétexte à d'admirables images avec Camille Berthomier dont c'est la première apparition à l'écran. Civeyrac frappe très fort dès les premières scènes avec un érotisme très esthétique. Le film se déroule dans une durée parfaitement mesurée. Le film s'étend sur une petit peu plus d'une heure : une heure dans laquelle on aura voyagé dans les sentiments d'Armelle : son amour joyeux et vivant; son impossibilité de faire le deuil de son amour; la renaissance sous forme de répétition; pour terminer sur un beau point d'interrogation A Travers la forêt

L'actrice principale Camille Berthomier est réellement charmante, en voyant ce film, on rêve déjà à ce que seront ses prochains. Vers quels délices nous entrainerait-elle sous les caméra Godard, Rohmer ou Lynch. On fait aussi de belles découvertes dans les seconds rôles : Valérie Crunchant qui introduit et conclut la scène du médium a ce charme mystérieux et glacé des héroïnes Hitchcockiennes. On se plaît à imaginer ce qu'une telle comédienne pourrait déployer dans un film de Gilles Marchand ou Dominik Moll, et de ce qu'elle aurait pu donner dans un film de Clouzot.


Répondre

De Impétueux, le 4 décembre 2005 à 18:38

Si vous connaissiez mon absence absolue de séduction, conjuguée à l'austérité de mes mœurs, vous ne déploieriez pas tous les charmes envoûtants de votre danse effrénée et cesseriez de tenter de me détourner de mes fins dernières !

Je propose donc d'interrompre ce considérable (et peu lisible) fil de discussion…


Répondre

De ..., le 4 décembre 2005 à 18:47

.


Répondre

De Arca1943, le 4 décembre 2005 à 18:51

« Qui est ce qui va me consoler? AHolg? Arca1943? Spontex? Vincentp? »

Eh bien, si vous me payez le transport, je serais prêt à vous accompagner…


Répondre

De Impétueux, le 4 décembre 2005 à 19:27

Faux-frère !


Répondre

De Arca1943, le 4 décembre 2005 à 19:34

…et faux-frais !


Répondre

De Arca1943, le 5 décembre 2005 à 14:58

Tous les trois, c'est bien vrai ? Donc, vous me payez mon transport aller-retour ?


Répondre

De Impétueux, le 5 décembre 2005 à 15:51

Je vous laisse une chance : odette Joyeux.

Mais c'est mon dernier mot !


Répondre

De niko, le 8 décembre 2005 à 18:22

je vous invite à découvrir le nouveau et très étrange projet musical de camille berthomier : john & jehn.

voici le lien : http://www.myspace.com/johnjehn

tout commentaires sont les bienvenus sur le mail suivant : johnetjehn@hotmail.fr

merci et joyeux noël à tous!!


Répondre

De Gerstäcker, le 8 décembre 2005 à 23:55
Note du film : 6/6

Enfin une critique bien argumentée! Je suis en accord avec vos références, Je n'avais pas pensé à une possible parenté entre l'univers Lynch et celui de Civeyrac, mais vous n'avez peut être pas tort.


Répondre

De PM Jarriq, le 9 décembre 2005 à 08:34

C'est David Lynch, qui va être content…


Répondre

De PM Jarriq, le 9 décembre 2005 à 12:30

Amen.


Répondre

De niko, le 10 décembre 2005 à 19:29

etes vous jaloux vincentp?(j'en suis fort désolé) merci de l'encouragement marylin, ca fait du bien les gens curieux :)


Répondre

De PM Jarriq, le 10 décembre 2005 à 20:12

Hein ? Quoi ? Quand ça ? Où ? Camille Berthomier a un nouveau projet et on ne me dit rien !!! Alors, ça elle est forte, celle-là ! A ce compte-là, le nouveau Civeyrac va sortir et je n'en serai même pas informé… Dans quel monde vivons-nous ? Toutes les valeurs partent en quenouille, la décadence nous gagne.


Répondre

De PM Jarriq, le 11 décembre 2005 à 12:24

Quel drame atroce, pauvre vincentp ! J'espère qu'il n'y a pas là manoeuvre manipulatrice, dont le seul but serait d'approcher la mythique Camille, et par là même, s'infiltrer dans les hautes sphères de la secte Civeyrac et côtoyer le Maître… Parce que là, attention ! Je crains que ça ne fasse des jaloux.


Répondre

De Impétueux, le 12 décembre 2005 à 10:36

Mais vous êtes une mygale ! une mante religieuse ! une raie manta ! une pieuvre à tentacules urticants !!

Tous les habitués de ce site passent donc désormais entre vos mandibules ! Après moi – mais pourquoi, Seigneur, ai-je été votre première proie !!?? – vous vous êtes attaquée à Arca, à Vncentrp, à PMJarriq !

Qu'avons-nous pu vous faire pour que vous remplissiez ainsi notre espace aussi tentaculairement qu'un Civeyrac ordinaire ?


Répondre

De Sagamors, le 14 décembre 2005 à 17:53
Note du film : 5/6

J'ai beaucoup aimé ce film de Civeyrac. Un cinéma de qualité, très original. Camille Berthomier

est adorable dans le rôle d'Armelle. C'est un film que je vous recommande. Procurez vous le quand il sortira en DVD.


Répondre

De Louise, le 15 décembre 2005 à 19:07
Note du film : 5/6

La première scène -Camille Berthomier nana sensuelle, chantant et dansant- est magnifique. La dernière scène à travers la forêt est splendide. Je n'avais jamais vu Paris sous cet angle, excepté peut être dans Pont du nord de Rivette. Entre ces deux scènes excellentissimes, le film se déroule lentement. Parfois on éprouve une sorte de lassitude. Celles où Camille attend. Parfois un sentiment d'étrangeté nous gagne: la séance du médium

avec l'hallucinante Mireille Roussel et l'inquiétante sylphide Valérie Crunchant. Mais toujours dans ce film, on est saisi par la vigueur des sentiments de Camille. Avec son charme printanier, elle réussit un prodige : faire revivre un amant mort. Diffusé misérablement, dans un nombre ridicule de salles, ce film pourra-t-il revivre en DVD?


Répondre

De Arnaud, le 15 décembre 2005 à 20:59
Note du film : 5/6

J'ai découvert le groupe MOTEL au festval "Trouver sonnette à son pied" le 1er Mai dernier. Je les avais trouvés fabuleux. Mais j'étais loin de penser que Camille Berthomier

avait autant de talents d'actrice. Bravo à elle. Je suis totalement béat d'admiration par sa sensibilité dans A Travers la forêt. Est ce que la production prévoit une édtion de la BOF? Les chansons de MOTEL composées pour le film sont très bien. A défaut d'avoir uniquement la musique, je vote volontiers pour l'édition de l'image et du son!!!


Répondre

De Ouais Sterne, le 16 décembre 2005 à 01:29
Note du film : 5/6

Bravo à Camille Berthomier pour sa délicate Armelle. Pour moi elle est parfaite.

Elle chante admirablement. Elle apporte une belle sensualité, une immense fraicheur à ce film rempli d'émotions et de séquences superbes. Une de ces oeuvres dont les images continuent à vous hanter longtemps après la fin de la représentation.

Une réussite telle qu'on aimerait en voir plus souvent dans le cinéma français. Civeyrac a une belle exigence artistique.

Je trouve vraiment dommage que ce film ait été diffusé de manière aussi confidentielle. Le casting, de Valérie Crunchant à Aurélien Wiik, est à l'image de l'exigence du réalisateur.

J'adresse en outre mes félicitations particulières à Morgane Hainaux et Alice Dubuisson qui donnent beaucoup de leurs talents aux deux soeurs.

A Travers la forêt doit absolument être édité en DVD.


Répondre

De Impétueux, le 20 décembre 2005 à 18:23

Eh bien Vincentp et moi vous avons infructueusement attendu tout à l'heure, en buvant ce verre que nous nous étions promis et à quoi j'avais eu la faiblesse de vous accepter ; nous avons fait connaissance, rivalisé de subtilités diverses et de connaissances encyclopédiques, bavardé à l'envi de notre amour du cinéma, nous sommes promis de nous revoir et nous sommes penchés sur les identités mystérieuses qui fleurissent sur les écrans de DVDToile.

De ce fait, nous avons parlé de vous et notre curiosité insatisfaite a dû chatouiller les tympans vos gracieuses (?) oreilles…


Répondre

De Impétueux, le 28 décembre 2005 à 16:33

Je vous croyais plus assidue sur DVDToile et – pourquoi ne pas l'écrire ? – plus subtile, à l'instar de notre mère Eve ! Si vous aviez bien suivi la totalité du film somptueux (d'une maîtrise et d'une ampleur comparable à Autant en emporte le vent) que nous avons joué, vous auriez facilement surmonté les données de ce jeu de piste…

Vincentp et moi espérions avoir trouvé en vous une complice ingénieuse, dont l'intelligence pénétrante nous aurait éblouis. Au lieu de quoi, notre conversation, amicale et déliée, nourrie, ainsi que je l'ai dit de vues pénétrantes et de conseils réciproques et bienvenus, a sans doute manqué de l'éclat qu'un charmant personnage féminin aurait pu lui conférer…

Mais nous ne voulons pas la mort de la pécheresse…


Répondre

De ..., le 28 décembre 2005 à 17:41

.


Répondre

De Impétueux, le 29 décembre 2005 à 16:40

J'avoue ne pas très bien comprendre ; auriez-vous passé un pacte secret avec la mystérieuse Marylin ?


Répondre

De Impétueux, le 29 décembre 2005 à 20:34

Qu'ai-je fait ! Une lettre oubliée et votre courroux qui me poursuit ! Je pensais que vous me seconderiez en cas de rixe avec Marylin ! C'est raté ! Je rectifie !


Répondre

De Impétueux, le 29 décembre 2005 à 20:34

Ce qui serait à la fois loyal et amusant, c'est que Marylin-la-mystérieuse confirme ou infirme les déductions fort pertinentes à quoi vous vous êtes livré, mon cher Vincentp, semblable en cela au regretté Sherlock Holmes !


Répondre

De Impétueux, le 30 décembre 2005 à 11:43

Taratata ! Si vous aviez VRAIMENT lu mes 666 messages, vous auriez trouvé la piste, qui n'est pas si difficile que ça à dénicher, d'ailleurs…

Cela dit, vos premiers décasyllabes sont correctement rythmés (quoique un peu syncopés pour mes goûts fort classiques en la matière), mais dès le cinquième vers, ça se gâte…


Répondre

De Allessandro, le 30 décembre 2005 à 19:04
Note du film : 6/6

Une nouvelle qui réjouira tous ceux qui ont aimé l'actrice Camille Berthomier

Son groupe "Motel" (auteur des chansons du film "A Travers la forêt") est sélectionné avec le titre "My Mesh of lies" (chanté par Camille) dans le concours CQFD 2006 du numéro 527 des Inrockuptibles.

Cette sélection fait l'objet d'un concours pour désigner le meilleur titre.

Je lance donc un appel à tous les internautes de DVDtoile : Allez tous voter pour Camille Berthomier sur http://www.lesinrocks.com/inrocks/galeries/cqfd2006/


Répondre

De Arnaud, le 30 décembre 2005 à 19:14
Note du film : 5/6

Merci pour le renseignement Alessandro,

C'est une bonne nouvelle pour Camille Berthomier

Je vais aller voter pour elle sur ce site.


Répondre

De Jeannette Favret Mayart, le 31 décembre 2005 à 02:37

Savez vous quand A travers la forêt sortira en DVD?


Répondre

De Khayyam, le 31 décembre 2005 à 03:04
Note du film : 6/6

Je suis allé consulter http://www.lesinrocks.com/inrocks/galeries/cqfd2006/

J'ai pu y écouter 35 secondes de "My mesh of lies" par

Camille Berthomier.

Cela donne envie d'en entendre plus. J'ai donc voté pour le groupe "Motel". Merci à DVDtoile pour ce tuyau. Cela se confirme que ce n'est donc pas par hasard si Camille Berthomier était aussi convaincante pour sa première apparition cinématographique.


Répondre

De Louise, le 31 décembre 2005 à 17:34
Note du film : 5/6

Ça me fait plaisir pour Camille Berthomier, bravo pour cette sélection. Je vais tout de suite sur le site des Inrockuptibles.

J'espère que ses succès de chanteuse vont faire qu'on reverra bientôt Camille Berthomier au cinéma.


Répondre

De Impétueux, le 31 décembre 2005 à 19:16

Si vous pouviez tous, amateurs de Civeyrac aller sur le site des Inrockuptibles…

…ET SURTOUT Y RESTER !

A JAMAIS !


Répondre

De Sagamors, le 1er janvier 2006 à 17:56
Note du film : 5/6

Bravo Alessandro tu m'as devancé!!!

Je pensais que j'allais donner la primeur de l'info à DVDtoile, mais tu as écouté la plage 19 du CD "ceux qu'il faut découvrir" des inrockuptibles avant moi (lol). Si vous aimez la chanson "My mesh of lies" de Camille Berthomier et de son groupe Motel faite comme moi allez voter sur le site :

http://www.lesinrocks.com/inrocks/galeries/cqfd2006/

Ça fait plaisir que les talents de Camille Berthomier chanteuse

soient reconnu dans cette sélection. Cette actrice m'avait vraiment subjugué dans A travers la forêt. Elle a un naturel étonnant, alors qu'elle fasse partie de la sélection des inrocks ça fait super plaisir.

Merci à DVDtoile, de m'avoir permis de découvrir un chanteuse aussi charmante.


Répondre

De Jan-Lou Steph, le 2 janvier 2006 à 19:00
Note du film : 6/6

Avec A Travers la forêt Jean-Paul Civeyrac a réussi une belle prouesse. Un film tourné en numérique, avec une jeune actrice débutante : Camille Berthomier. Il a été bien inspiré. Cette jeune actrice

est très convaincante. Espérons que ce film puisse être pour elle le début d'une belle carrière. Quelques signes le laissent présager. Le dernier numéro des Inrockuptibles pour sa sélection 2006 intitulé "Ceux qu'ils faut découvrir" a sélectionné la chanson "My Mesh of lies": une chanson qu'elle a composé pour son groupe "Motel".

C'est avec plaisir que j'apporte mon soutien à votre pétition.


Répondre

De Pierre62, le 2 janvier 2006 à 23:41
Note du film : 5/6

Je viens d'écouter "My Mesh of lies" sur le CD CQFD des Inrocks. Bravo à Camille Berthomier pour cette sélection. J'invite tout ceux qui liront mon message à faire comme moi et à aller voter sur http://www.lesinrocks.com/inrocks/galeries/cqfd2006/

Et puisque j'en suis à voter j'ajoute ma voix à ceux qui souhaitent l'édition d'A Travers la forêt, c'est grâce à ce film que j'ai découvert Camille Berthomier et son groupe "Motel" que je vous recommande.


Répondre

De Sagamors, le 3 janvier 2006 à 15:45
Note du film : 5/6

Vincentp,

Sur la page "statistiques" de ce site Camille Berthomier totalise 1979 visites depuis le 1er janvier (elle est même passée devant Robert Conrad!!!) et 27119 visites depuis le 10 Août 2003. Est ce possible de descendre de 900 visites en quinze jours? N'y a t-il pas là une bizarrerie par rapport aux chiffres que tu indiques : "28000 visites depuis deux ans"? Je te concéde quand même que sa fiche a été beaucoup visitée. C'est sans doute dû à la sélection de sa chanson "My Mesh of lies" du groupe "Motel" (dont elle fait partie), par les inrockuptibles (www.lesinrocks.com/cqfd). Pour ma part je ne peux d'ailleurs qu'encourager les 27000 visiteurs de Camille Berthomier à aller voter pour "My Mesh of lies" sur le site des inrocks.


Répondre

De Impétueux, le 3 janvier 2006 à 16:30

Vous n'avez pas perçu qu'on se fichait de vous ?


Répondre

De Arca1943, le 3 janvier 2006 à 17:16

N'avez pas remarqué, Impétueux, que les civeyracoïdes sont indifférents à quelque quolibet que nous puissions faire pleuvoir? Ou peut-être devrais-je dire "neiger", car de ce côté de l'Atlantique, au 41 centimètres enregistrés vers le 20 ou 21 décembre (à deux doigts du record de 1973!), s'en sont ajoutés 30 de plus. J'ai passé le réveillon du Nouvel An avec une bonne douzaine de Français dans un chalet d'hiver. Ils trouvaient ça mer-veil-leux. Ouais, c'est ça ! Mais ils ont trouvé ça déjà un peu moins merveilleux et ont même tenté de se défiler (à l'anglaise?) quand est venu le temps de sortir pelleter tout ça… Et hop! Au boulot, et en cadence !


Répondre

De Sagamors, le 3 janvier 2006 à 17:37
Note du film : 5/6

Je peux t'assurer que je n'ai rien d'un Cyveyracoïde. Je trouve simplement que Camille Berthomier est une bonne actrice et une bonne chanteuse. Ecoutes l'extrait de sa chanson "My Mesh of lies" sur www.lesinrocks.com/cqfd, ou consulte le blog de son groupe www.20six.fr/motel. Et pour une fois que des gens s'intéressent à une jeune actrice prometteuse. Je trouve que c'est un peu bête de les ridiculiser. Et c'est pas en vous comportant ainsi que tu te rends sympatique.

Mais je suis prêt à réviser mon jugement, et à te trouver un peu plus sympa, si tu me dis simplement de manière sincère ce que tu penses des talents de chanteuse de Camille Berthomier. On n'est pas obligé d'avoir tous les mêmes goûts non plus…


Répondre

De Sylvette, le 4 janvier 2006 à 23:00
Note du film : 5/6

Je vote pour que ce film avec Camille Berthomier soit édité en DVD. Je suis aussi allé voter sur www.lesinrocks.com/cqfd "My Mesh of lies" J'invite ceux qui liront ce message à faire comme moi.


Répondre

De alice caroll, le 8 janvier 2006 à 15:47
Note du film : 6/6

Un film superbe, et je trouve, peu ordinaire! La composition des rôles est parfaite, subtilement interprêtée, très juste. Civeyrac est un véritable artiste, un poète du cinéma. C'est aussi par le biais de ce film que j'ai pu découvrir le groupe Motel et sa chanteuse Camille Berthomier, dont la voix embuée nous emporte et nous envole. Vraiment, un film respirant le talent, notamment le talent d'une jeune génération qui ne demande qu'à être, non pas connue, mais reconnue comme de bons artistes, dans un milieu où tout est loin d'être simple.

Prions pour que ce film trouve sa place dans les éditions DVD…. ça ne serait que trop juste!Il y avait bien longtemps que je n'avais pas vu un film de cette qualité….On en voudrait encore!!!


Répondre

De Jean Lapin, le 8 janvier 2006 à 19:10
Note du film : 6/6

Alice, je suis d'accord avec toi. A Travers la forêt est une belle réussite de Civeyrac. J'ai aussi découvert Camille Berthomier grâce à ce film. Une chanteuse à vraiment découvrir et soutenir, et bravo à elle pour sa sélection dans le CD CQFD des inrockuptibles.


Répondre

De Gerstäcker, le 9 janvier 2006 à 01:14
Note du film : 6/6

Je suis entièrement d'accord avec vous. On n'en voit plus assez des films comme celui là. C'est quand même agréable quand on a affaire à des gens qui, comme vous, parlent vraiment du film qu'ils ont vu, et qui expliquent comme vous le faites pourquoi ils on aimé.


Répondre

De Sagamors, le 9 janvier 2006 à 18:15
Note du film : 5/6

Message de rappel pour ceux qui ont aimé A Travers la forêt et Camille Berthomier.

Pour ceux qui veulent soutenir Camille Berthomier et son groupe "Motel" pour leur chanson "My mesh of lies", vous pouvez voter pour eux jusqu'au 11 janvier 2006 sur le site :

http://www.lesinrocks.com/inrocks/galeries/cqfd2006/

Pour ceux qui comme moi veulent voir bientôt paraitre en DVD A Travers la forêt de Civeyrac. Faites comme moi, Votez sur DVDtoile.


Répondre

De Berlock Jolmez, le 20 janvier 2006 à 00:08
Note du film : 6/6

Un très beau film, très poétique. Une réussite de Civeyrac, raffinée comme un bonzaï.

Mais il est anormal que ce réalisateur n'ait qu'un film édité en DVD (Le doux amour des hommes). Il faut que cet "A travers la forêt" soit édité (comme doit l'être son précédent opus : "Toutes ces belles promesses" d'après Anne Wiazemsky). Dans "A Travers la forêt" Civeyrac révèle une jeune actrice fraiche et talentueuse : Camille Berthomier. Qui plus est bonne chanteuse : j'apprécie beaucoup son "My mesh of lies" de la sélection de Inrockuptibles.


Répondre

De ..., le 27 janvier 2006 à 01:06

.


Répondre

De Impétueux, le 27 janvier 2006 à 14:17

Alors même que nous glosions, avec Vincentp, sur votre disparition de cet écran les dernières semaines, après, pourtant, que je vous avais proposé la paix des braves et demandé quels seraient, selon vous, les termes du traité de concorde, voilà que vous revenez à l'assaut, sarcastique et destructrice, et que tel un Alien aux motivations peu compréhensibles mais à l'intelligence aiguisée vous vous remettez à nos trousses.

On se croit dans Les chasses du comte Zaroff !

Comment peut-on acheter votre silence ?


Répondre

De Freddie D., le 27 janvier 2006 à 14:19

Offrez-lui un coffret de l'oeuvre complète de Civeyrac, il y a peu de chances qu'elle s'en remette. Aux grands maux, les grands moyens !


Répondre

De Impétueux, le 27 janvier 2006 à 14:37

Votre idée est excellente, mais fort perverse !

Car il n'y aura coffret de l'oeuvre civeyracienne que si nous votons en bande pour une édition complète et savante, alors que nous nous y refusons précisément !

Comment sortir de cet affreux dilemme ?!!!


Répondre

De RdT, le 27 janvier 2006 à 16:53
Note du film : 5/6

Pour ma part, je possède Le doux amour des hommes de ce Civeyrac et j'aime beaucoup. C'est l'adaptation d'un auteur de la fin du XIXe un peu oublié mais très intéressant : Jean de Tinan. Ça ne me dérange donc pas de voter pour une édition d'un coffret des oeuvres complètes de ce cinéaste.


Répondre

De PM Jarriq, le 27 janvier 2006 à 17:11

Ce combat est sans espoir…


Répondre

De RdT, le 27 janvier 2006 à 17:22
Note du film : 5/6

Pourquoi «Sans espoir…» vous pensez qu'il n'a aucune chance d'être édité?


Répondre

De Impétueux, le 27 janvier 2006 à 17:36

Ou est-ce le combat que nous menons contre l'imposture des pseudonymes pro-Civeyrac qui se sont multipliés sur ce site (je ne parle pas de vous, qui avez l'air sincère !) qui est sans espoir…?


Répondre

De PM Jarriq, le 27 janvier 2006 à 18:03

Je parlais du combat, bien sûr. Je suis certain, hélas, que ce coffret verra le jour. Et le côté sombre de la Force aura gagné…


Répondre

De Impétueux, le 27 janvier 2006 à 19:23

Pas le moins du monde ! Je vous ai écrit un message désespéré : que faut-il faire pour que ça s'arrête ?


Répondre

De Impétueux, le 28 janvier 2006 à 16:12

Vous me la baillez belle ! Je m'interroge, comme vous, sur l'identité réelle de Marilyn, sans pour autant être séduit ou attiré par ce mystère sans doute bien peu voluptueux ! J'aimerais découvrir la réalité des choses, mais surtout je voudrais savoir pourquoi je suis la victime désignée ! Il n'y a tout de même pas que moi qui ai dit du mal de Josée Dayan sur ce site, n'est-ce pas ?


Répondre

De Impétueux, le 28 janvier 2006 à 16:15

Qu'ai-je fait pour mériter cela ?

Seigneur, si dans Ton infinie bonté, Tu avais décidé que cette femelle pourrait encoore être féconde, ravise, je Ten prie, Ta décision, et fais qu'un vent glacé souffle dans sa matrice ! (Shakespeare – La Tempête)


Répondre

De Raphy Podzo, le 1er février 2006 à 00:21
Note du film : 5/6

Si je viens sur ce site c'est parce que je voulais savoir si A Travers la forêt allait être édité en DVD. Apparemment il n'y a rien en vue, alors je vote pour son édition. J'y avais beaucoup apprécié le charme de Camille Berthomier, une actrice comme je les aime. Quant au réalisateur Civeyrac j'avais aimé son Toutes ces belles promesses.


Répondre

De Allessandro, le 10 février 2006 à 16:26
Note du film : 6/6

Pour tout ceux qui ont aimé les chansons du groupe «Motel» dans A Travers la forêt on vient d'apprendre une bien triste nouvelle. Le groupe «Motel» de Camille Berthomier va donner son DERNIER concert le vendredi 17 février 2006 à La Rochelle à «La Casamance». Après ce concert ils se séparent définitivement.

En tant que fan du groupe «Motel», je souhaite bonne chance à Camille Berthomier pour ses nouveaux projets musicaux avec son nouveau groupe : «John&Jehn».

Et pour ceux qui n'ont pas eu la chance d'entendre le groupe «Motel», je vous réinvite à voter pour l'édition en DVD du film A Travers la forêt ça deviendra peut être le seul DVD «historique» où on pourra entendre Camille Berthomier chanter avec «Motel».


Répondre

De PM Jarriq, le 10 février 2006 à 16:58

Tiens ! Qui revoilà… Justement, ce matin je me disais que le dossier Civeyrac-Berthomier avait fini par faire long feu. Eh ben, non ! Ils n'étaient que tapis dans l'ombre !


Répondre

De plexus, le 12 février 2006 à 18:22
Note du film : 5/6

A l'instar de Toutes ces belles promeses, il faudrait tout de même que ce film soit édité en DVD !


Répondre

De RdT, le 13 février 2006 à 23:57
Note du film : 5/6

«Mon cher mon cher Impétueux, Vous bavardez avec PM Jarriq et GodaRdT» Eh bien cher Impétueux vous semblez être très cher à Marylin! Me permettrez vous néanmoins de faire remarquer à votre soupirante que si je trouve amusant qu'elle me surnomme «GodaRdT» mes passions cinématographiques sont loin de s'arrêter à ce réalisateur. Bien d'autres réalisateurs m'intéressent, citons : Vera Chytilovà, Robert Bresson, Marcel Hanoun, des noms à redécouvrir absolument. Je ne suis pas hostile non plus à une nouvelle génération qui semble pleine de promesses : Civeyrac, Caumon (dont je vous conseille le tout récent Cache-cache qui sort actuellement). Je vous rappelle également que j'ai lancé une pétition pour l'édition en DVD de Salammbo avec Jeanne de Balzac, une curiosité sur laquelle j'attire l'attention bienveillante de tous les participants à ce forum. Ceci étant dit en guise de mise au point : le cinéma ne se cantonne pas pour moi à Jean-Luc Godard.


Répondre

De Impétueux, le 14 février 2006 à 09:48

Halte au feu ! Je ne suis en rien responsable des élucubrations – quelquefois talentueuses, c'est vrai ! – de Marylin qui, pour d'obscures raisons me poursuit, à intervalles irréguliers, de sa douteuse faconde. Son assimilation de votre pseudonyme et de Jean-Luc Godard n'est pas mal trouvée, il faut le dire…

Quant au reste, vous êtes bien libre d'aimer qui vous voulez, Bresson, Civeyrac et tutti quanti ! Mon goût me porte vers Ophuls, Duvivier, Autant-Lara, Kubrick, Varda, Sautet, Belvaux (voyez l'éclectisme !) ? La belle affaire ! Je ne demande à personne d'être à mes côtés quand je regarde un film…


Répondre

De Gerstäcker, le 17 février 2006 à 13:07
Note du film : 6/6

Une bonne nouvelle pour tous ceux qui comme moi ont voté pour l'édition en DVD d' A Travers la forêt. Un coffret de l'intégrale (actuelle) de l'oeuvre cinématographique de Civeyrac est annoncée le 1er juin prochain. Ce coffret comprendra l'ensemble des long métrages de ce réalisateur : outre A Travers la forêt, Les solitaires, Fantômes, Ni d'Eve ni d'Adam, Le doux amour des hommes, et Toutes ces belles promesses. Les nombreux votes sur DVD toile ne sont pas indifférents à cette heureuse édition. Preuve qu'un tel site a bien son utilité!!!


Répondre

De spontex, le 17 février 2006 à 13:15

En effet, difficile de penser qu'il puisse s'agir d'une coïncidence !

Je suis content pour vous, et me laisserai peut-être tenter par ce coffret pour découvrir l'oeuvre d'un réalisateur que je ne connais pas du tout à ce jour.


Répondre

De dumbledore, le 17 février 2006 à 14:24

Et je suis sûr qu'Alholg ne manquera pas de nous faire une critique de ce coffret incontournable… vivement juin.


Répondre

De Impétueux, le 17 février 2006 à 16:49

Je vous laisserai, en tout cas, essuyer les plâtres et nous dire si ce Civeyrac est quelqu'un qui mérite qu'on le sorte du lot et qu'on en fasse un des chefs de file de demain, ou si c'est une baudruche insignifiante, uniquement propulsé ici par un groupe bien organisé de séides !


Répondre

De PM Jarriq, le 17 février 2006 à 17:41

Séides qui sont venus, qui ont vu, et qui ont vaincu…


Répondre

De RdT, le 17 février 2006 à 21:27
Note du film : 5/6

«Je vous laisserai, en tout cas, essuyer les plâtres et nous dire si ce Civeyrac est quelqu'un qui mérite qu'on le sorte du lot et qu'on en fasse un des chefs de file de demain, ou si c'est une baudruche insignifiante». Et bien, Impétueux, vous n'y allez pas par quatre chemins!!! Et vous laissez Aholg face à une cruelle alternative. Celle du juge qui doit se prononcer en toute impartialité pour dire si les artistes sont bons ou mauvais. La diversité des goûts dont vous faites preuve vous même devrait vous inciter à plus de prudence de discernement.

Si vous estimez que Ophüls, Duvivier, Autant-Lara, Kubrick, Varda, Sautet, Belvaux sont des «chefs de file» considérez vous par symétrie que «Civeyrac, Bresson et tutti quanti» sont des baudruches?

Je trouve que vous exagérez un peu quand vous associez Bresson à «tutti quanti» parce que pour moi, s'il devait y avoir un seul cinéaste qui sort vraiment du lot, c'est Bresson. Et je le trouve, car pour moi, c'est un artiste avant tout. Mais lorsque vous associez Civeyrac à Bresson, là, indiscutablement, vous faites à ce jeune cinéaste un grand honneur, et vous contraignez le pauvre Aholg à un choix bien Cornélien. S'il dit que Civeyrac est une baudruche, alors il l'associe à Bresson, s'il dit qu'il est un «chef de file», alors il l'associe à Kubrick. Le doux amour des hommes que je possède en DVD n'a en tout cas rien d'un Kubrick. Il est sans doute plus d'inspiration Bressonienne, bien que mon admiration pour Bresson me soit un peu un obstacle pour ce type de raisonnement. En outre l'auteur dont Civeyrac adapte l'oeuvre dans Le doux amour des hommes : Jean de Tinan est une comète littéraire, un jeune homme mort trop tôt, un dandy épris de passion amoureuse, un assez bon littérateur. L'adaptation par Civeyrac est à mon avis, une excellente traduction au cinéma de son roman «Penses tu réussir ou Les diverses amours de mon ami Raoul de Vallonges». Et tout le monde sait en littérature que traduction implique souvent trahison (cf le mot en Italien), transposition dans une autre langue. A mon humble avis, «Le doux amour des hommes» est une bonne transposition de Jean de Tinan dans le langage du cinéma. C'est pour cette raison que j'incline à penser que les autres films de Civeyrac doivent être importants pour le cinéma contemporain. C'est aussi pour cette raison que je me réjouis de cette édition en DVD.


Répondre

De PM Jarriq, le 18 février 2006 à 12:39

Est-il encore temps ? Nous avons nourri la vipère en notre sein, le virus civeyraquien s'est propagé : on coupe un sbire en deux, et obtient DEUX sbires ! La bataille a déjà eu lieu, sans qu'on ne s'en rende compte ! Comme dirait Blier dans Le grand blond : "Ils sont forts… Ils sont très forts".


Répondre

De PM Jarriq, le 18 février 2006 à 16:31

Et moi, je continue de penser qu'il est incroyable qu'un Civeyrac ait réussi à tant faire parler de lui, alors que j'ai beau demander autour de moi, même auprès de cinéphiles avertis, PERSONNE, je dis bien PERSONNE n'a la moindre idée de qui il peut bien être ! S'il a autant de savoir-faire que de faire-savoir, nous tenons effectivement le Kubrick français…


Répondre

De Impétueux, le 18 février 2006 à 16:34

Chers amis Vincentp et PMJarriq, j'incline à penser que RdeT n'est pas un de ces douteux sicaires envoyés par le chargé de communication de Civeyrac pour engorger le forum de notre site favori. Je ne suis pas absolument certain, compte tenu de son arrivée récente sur DVDToile, qu'il ait perçu le caractère insidieux de l'envahissement de la civeyraquerie. Jusqu'à preuve du contraire, et même si ses goûts, notamment Godardiens ne sont pas les miens, je lui attribue sincérité, franchise et amour du cinéma.

Mais il faut qu'il sache bien que nous avons été les victimes d'une opération assez louche qui a consisté à promouvoir de façon malhonnête – vraisemblablement l'appropriation par quelques personnes d'une kyrielle de pseudonymes différents et d'identités d'apparence hétéroclite – un auteur peut-être intéressant, mais que ses thuriféraires m'ont enlevé toute envie de découvrir.

C'est possiblement dommage ; aussi j'attends avec une certaine impatience (un peu sceptique, tout de même) que l'une des têtes pensantes du site, dont je connais et apprécie la mesure et la qualité critique, nous dise ce qu'il faut en penser.

J'ai lu, de Jean de Tinan "Penses-tu réussir ?" dans le volume de "Romans Fin-de-siècle" paru en collection Bouquins ; c'est bien, assez bien…mais enfin, il y a un paquet d'écrivains que je préfère relire…

Quant à Bresson, j'ai bien aimé, jadis, Pickpocket et j'avais aimé, très jeune, Un condamné à mort s'est échappé ; je ne suis pas certain que ce soit un style que j'aime… Mais c'est bien personnel et ça n'engage que moi ; en tout cas, il n'a pas empuanti et terrorisé l'opinion comme Godard


Répondre

De Impétueux, le 18 février 2006 à 16:40

Tout à fait d'accord avec vous : je défendais, à tort ou à raison, la bonne foi de RdeT mais en aucun cas la promotion inimaginable des adorateurs de Civeyrac !


Répondre

De RdT, le 19 février 2006 à 20:57
Note du film : 5/6

Non je ne suis pas un éclaireur chargé de préparer un débarquement le 6 juin!!!

Non, je ne suis pas Saroumane. J'ignorais d'ailleurs jusqu'à ce que vous évoquiez son nom, qui de qui 'il s'agissait. J'ai cru comprendre après de vagues recherches internet qu'il s'agissait d'un personnage de la trilogie de Tolkien. Mais là ne vont pas mes préférences littéraires. Je serais plutôt du style à lire Flaubert, Balzac, ou Stendhal. Je m'intéresse aussi à Rémy de Gourmont, et Pierre Louys d'où mon intérêt pour Jean de Tinan. Je m'aperçois d'ailleurs que je ne suis pas le seul à lire cet écrivain un peu oublié. J'apprends dans ce forum qu'Impétueux, lui aussi, a lu «Penses tu réussir ou Les diverses amours de mon ami Raoul de Vallonges». Je suis enchanté que nous ayons ce point commun. Mais peut être ai je eu plus de patience que vous car je l'ai lu dans l'édition «Mercure de France», plus agréable à l'oeil que la «Collection Bouquin». Certes je reconnais que Jean de Tinan n'est pas le meilleur des écrivains français, mais c'est tout de même un bon prosateur, et il est bien supérieur aux nombreux éructeurs d'autofiction qui sévissent dans les bacs des libraires aujourd'hui. C'est par Jean de Tinan que j'ai découvert Civeyrac dont on m'a offert Le doux amour des hommes (adaptation de «Penses tu réussir ou Les diverses amours de mon ami Raoul de Vallonges»). Je ne pouvais que m'intéresser à cette initiative qui pouvait mieux faire connaître de Tinan trop oublié.

Aussi avais-je même proposé auwebmaster de DVDtoile une esquisse de biographie pour remplir la fiche de cet écrivain. Mais j'ai cru comprendre que les gestionnaires de ce site privilégiaient plus les biographies des gens de cinéma que celle des gens de plume.

Quant à la cohorte des admirateurs de Civeyrac peut être a-t-on simplement affaire à des lecteurs de Claude Tillier (1801-1844) auteur du roman Mon Oncle Benjamin, dont Molinaro a tiré le roman éponyme. Dans le chapitre 3 de ce roman on lit en effet ces phrases dans la bouche de Benjamin : «Nous sommes, tous les dix, intelligents, adroits, rusés même au besoin. Nous avons le verbe haut, la discussion prestigieuse; nous manions la parole avec la même adresse qu'un escamoteur manie ses muscades. Pour la moralité de la chose, nous sommes tous capables dans notre profession, et les personnes de bonne volonté peuvent dire sans trop se compromettre, que nous valons mieux que nos confrères.

Nous formons en tout bien tout honneur, une société pour nous préconiser les uns les autres, pour insuffler, pour faire mousser et bulliférer notre petit mérite»

Et pour paraphraser Brassens, j'aurais tendance à penser que quiconque a lu «Mon oncle Benjamin» ne peut être qu'un ami. C'est peut être la raison pour laquelle je n'ai pas les mêmes réticences que certains d'entre vous.


Répondre

De Impétueux, le 30 mai 2006 à 16:36

Qui d'autre pourrait-on citer ? Méliès ? Murnau ? Welles ? Cocteau ? Greenaway ?

Tous, en fait, et beaucoup d'autres !

Civeyrac est l'horizon insurpassable de la cinématographie ! Il complète et résume tous les talents qui, depuis 1895, n'ont été que des ébauches graisseuses et inabouties de son lumineux génie !


Répondre

De Gerstäcker, le 10 juin 2006 à 23:36
Note du film : 6/6

Je lance un appel solennel aux fans de Camille Berthomier qui ont dit le bien qu'ils pensaient d'elle sur le forum de ce film. Figurez vous que sur le forum de Jean-Paul Civeyrac : interstices on vous vilipende. On vous accuse de n'être que trois!!! J'en appelle à vous tous. Quand vous aurez pu vous procurer ou visionner le nouveau coffret Civeyrac qui sort chez Blaq Out, faites à nouveau savoir ici ce que vous en pensez.

Faites savoir à celui qui le vilipende Civeyrac est bien effectivement l'égal de Murnau, Melies, Cocteau et qu'il est bien supérieur à Greenaway. Civeyrac est un très grand artiste, vous tous qui comme moi en êtes persuadé, vous tous qui, par vos pétitions avez obtenu cette édition en DVD, n'hésitez pas. Revenez dire, comme moi, sur DVDtoile, votre admiraton pour ce magnifique coffret qui est le plus fabuleux des trésors qui soit.


Répondre

De Allessandro, le 22 juillet 2006 à 13:35
Note du film : 6/6

Je me réjouis de cette édition d' A Travers la forêt en DVD. Joie d'y revoir Camille Berthomier, heureux aussi de découvrir les autres films de Civeyrac que je n'ai pas encore vu. J'espère aussi que cette sortie donnera envie à d'autres cinéastes de faire tourner à nouveau Camille Berthomier. J'ai lu qu'elle avait été préselectionnée pour la catégorie "jeunes espoirs" pour les Césars 2006. C'est bien dommage qu'elle n'ait pas été sélectionnée. Les jurys sont décidément trop frileux de nos jours. Heureusement qu'il y a des forums où on peut donner son avis.


Répondre

De vincentp, le 7 décembre 2006 à 22:42
Note du film : 5/6

L'histoire est celle d'une jeune fille qui a perdu son ami dans un accident de voiture, et qui rêve de sa présence à ses côtés. L'écriture du film est remarquable (la psychologie des personnages est suggérée, sans être complètement dévoilée, laissant au spectateur le soin de combler les vides apparents). Les cadrages sont superbes, de même pour la photographie (beau travail autour de la sous-exposition des personnages). Très belle intégration dans le récit de différents styles de musique. La mise en scène est celle d'un cinéaste de grand talent, qui réalise, avec des moyens limités, un film très moderne et de belle qualité, qui ne ressemble à aucun autre.

Et puis on est heureux de faire la connaissance de Camille Berthomier, une actrice talentueuse, dont on a la chance de voir la plastique irréprochable, et les seins galbés, pendant les cinq premières minutes.

J'ai beaucoup, beaucoup aimé ce film.

Félicitations à toute l'équipe du film ! Il faut continuer. Encore quelques réglages et Civeyrac pourrait toucher le succès public qu'il espère tant (et qu'il mérite sans aucun doute).


Répondre

De RdT, le 8 décembre 2006 à 00:03
Note du film : 5/6

Vincentp vos quelques mots me donnent envie de revoir A Travers la forêt que j'ai visionné il y a quelques semaines, sans l'avoir chroniqué sur DVDtoile. Un film où Civeyrac retrouve la veine de Tristesse beau visage qui est le plus réussi du coffret, selon moi.

Camille Berthomier est une jeune actrice tout ce qu'il y de plus agréable. Ce qui m'a plu à ce visionnage c'est le côté inabouti, expérimental. Je reste un peu sur ma fin sur le scénario.

A propos de scénario, ça me fait penser que je vous dois une réponse sur Pierrot le fou.


Répondre

De RdT, le 13 janvier 2007 à 17:19
Note du film : 5/6

A noter par les cinéphiles du nord de la France A Travers la forêt est diffusé en salle cette semaine à Tourcoing, Séance à ne pas manquer eu égard aux conditions de diffusions du cinéma d'auteur par les temps qui courent.


Répondre

De RdT, le 28 janvier 2007 à 15:53
Note du film : 5/6

A noter pour ceux qui ne se sont pas encore procuré le coffret Jean-Paul Civeyrac. Le film A Travers la forêt fait l'objet de plusieurs diffusions cette semaine sur TPS. Rappelons pour ceux qui ne le connaîtraient pas encore que Jean-Paul Civeyrac et un des réalisateurs les plus prometteurs du jeune cinéma d'auteur contemporain. Il a réalisé six longs métrages dont Toutes ces belles promesses avec Jeanne Balibar, Bulle Ogier et Valérie Crunchant, film pour lequel il a reçu le prix Jean Vigo. A Travers la forêt est un film en dix plans séquences tourné dans un style qui n'est pas sans évoquer celui de David Lynch. Certains critiques évoquent aussi à son sujet Cocteau. Ce film a révélé à l'écran la jeune actrice et chanteuse Camille Berthomier.

Un réalisateur dont je vous recommande également Le doux amour des hommes d'après Jean de Tinan, et Tristesse beau visage d'après le mythe d'Orphée.


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.25 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter