Accueil
Voici les derniers messages de ce forum :

Conédie


De New-JPL, le 26 février 2013 à 23:03
Note du film : 5/6

LA BANQUE NEMO, symptomatique des trésors du Cinéma français qui se perdent, s'oublient, ne sont plus connus ni encore moins visionnés de personne. Un scandale que de voir ces fleurons du septième art disparaître.


Répondre

De Tamatoa, le 1er février 2013 à 19:21
Note du film : 2/6

De toutes façons, ce film ne représente absolument rien sur un plan purement cinématographique ! Victor Boucher, qui consacra sa vie au théâtre, créa cette pièce, en 1927, au Théatre de la Michodière dont il prit la direction la même année, succédant ainsi à Gustave Quinson. Le talent de ce théâtreux de génie n'est plus à démontrer mais ce qui peut amuser sur les planches, entre deux portes qui claquent et quelques quiproquos de rigueur, tombe à plat derrière une caméra. Il en a été de même pour Les vignes du seigneur que Victor Boucher créa en 1923 au Théâtre du Gymnase et reprit en 1932 sous la caméra de René Hervil. Malgré que le rôle fut reprit par moults acteurs, plus ou moins bien inspirés, et si Victor Boucher demeure quand même et à jamais LE Lévrier de cette farce dédiée a Bacchus, le cinéma n'apporte rien à cette pièce savoureuse. C'est encore dans son théâtre de la Michodière que Victor Boucher interpréta pour la première fois, en 1934, le rôle de Marcel dans le merveilleux Fric-Frac de Bourdet. En compagnie de Michel Simon et d' Arletty. C'est Fernandel qui le remplacera pour la réalisation ciné de Claude Autant-Lara. Cette transposition, par contre, est très reussie.

Mais beaucoup de pièces de théâtre ne supportent pas le passage à l'écran. Et, en ce cas présent, Marguerite Viel n'a pas été chercher le petit plus qui fait la différence. Ce qui était fait pour ravir les amateurs de Boulevard frise ici l'indigence ! Aucun intérêt !


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.025 s. - 6 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter