AccueilArchives : décembre 2022

Voir les archives de (2002) (2003) (2004) (2005) (2006) (2007) (2008) (2009) (2010) (2011) (2012) (2013) (2014) (2015) (2016) (2017) (2018) (2019) (2020) (2021) (2022) (2023)

News

jeudi 1er décembre 2022
Ciné

Mort de Mylène Demongeot (1935 – 2022)

Russe par sa mère, niçoise, pianiste, blonde et charnelle, voilà que Mylène Demongeot vient de mourir à 85 ans. Une renommée, une image, un sourire éclatant, un souvenir séduisant pour toute une génération. Une filmographie très importante et assez peu intéressante pourtant, lorsqu'on s'y penche. Ceci alors même que l'actrice, rayonnante dans son premier rôle d'importance en 1957 (dans Les sorcières de Salem du médiocre Raymond Rouleau) l'avait posée comme une évidente rivale de Brigitte Bardot. Davantage actrice que BB, elle a engagé une carrière de beau niveau : Les garçons de Mauro Bolognini en 1959, L'inassouvie de Dino Risi en 1960, Bonjour tristesse d'Otto Preminger en 1961.

Mais ses succès publics sont de moindre niveau : Les Trois mousquetaires de Bernard Borderie en 1961, la pénible série des Fantomas d'André Hunebelle (1964, 1965, 1967). Peu à peu, elle disparaît du haut de l'affiche. Elle tournera pourtant longtemps (jusqu'en 2017) se prêtant aux pantalonnades infâmes de Fabien Onteniente dans la série des Camping (2006, 2010, 2016), descendant les marches de la qualité. Pourtant un rôle bien intéressant en 2004, dans 36 quai des Orfèvres d'Olivier Marchal.

Belle actrice à l'évidente sensualité et au talent réel. Mais qui n'a pas eu la carrière qu'elle pouvait espérer.

Pourquoi tout cela ? Mon idée est qu'elle a été tuée, éliminée, effacée par le titre même de son film le plus célèbre : Sois belle et tais-toi de Marc Allégret. Dès 1958, Mylène Demongeot portait sur ses épaules cette chappe de plomb et pouvait passer pour une ravissante idiote.

On devrait toujours faire attention à ce que l'on tourne.

Donnez votre avis

News

dimanche 4 décembre 2022
Ciné

Mieux connaitre le cinéma coréen

Le cinéma coréen est l'un des plus créatifs et accomplis en ce début du XXI° siècle, bien que des cinéastes sud-coréens aient réalisé des classiques au cours du siècle précédent. Les réussites concernent des genres et des styles variés. Voici 7 liens sélectionnés par nous-même vers des listes complémentaires (dont les choix sont parfois discutables) répertoriant les films coréens les plus intéressants. vincentp

https://www.senscritique.com/liste/le_me(..) https://www.cine-asie.fr/pays/coree/top-(..) https://www.timeout.com/film/the-greates(..) https://www.imdb.com/list/ls042966798/ https://www.highonfilms.com/the-best-kor(..) https://www.koreanscreen.com/100-greates(..) https://www.looper.com/874888/best-korea(..)



Donnez votre avis

News

vendredi 9 décembre 2022
Ciné

La notion de "Chef d'oeuvre"

Revenons un instant sur la notion de "chef d'oeuvre" qui fait l'objet de discussions récurrentes sur le forum de dvdtoile.com, quant à sa définition précise.

Ce qualificatif de "chef d'oeuvre" peut être attribué selon moi à des œuvres cinématographiques remarquables, par le fond ou la forme, ou les deux en même temps. Il peut être accolé toujours selon moi à plusieurs catégories de films.

Combien y aurait-il de "chefs d'œuvre" existants depuis les débuts du cinéma il y a plus de 100 ans ? Le cinéma et ses dérivés (court-métrages, séries, documentaires) comporterait si l'on en croit IMDB près de 2 millions d'œuvres répertoriées. J'estime le nombre de "chefs d'œuvre" à entre 1000 et 2000, soit un pourcentage approximatif de 1 pour 1000. Forcément, ces films sont rares, bien que débusqués et chroniqués régulièrement dans ces colonnes, parce que ciblés en priorité par nous-même, mais aussi parce que très recherchés par les éditeurs, et les distributeurs de cinéma.

vincentp



4 messages

News

mardi 13 décembre 2022
Ciné

Mort d'Angelo Badalamenti (1937 – 2022)

La musique de film, ce n'est pas rien ; c'est même primordial et, d'une autre façon que la lumière, le récit, les acteurs, la mise en scène, ça participe au premier rang de cet art absolu qu'est le cinéma. De tout temps, elle a irrigué, nourri, exalté, mis en valeur ce que le réalisateur montrait aux spectateurs émerveillés. Quelquefois même, elle pouvait être la seule raison d'apprécier un film.

Le nom d'Angelo Badalamenti, qui vient de mourir à 85 ans est fondamentalement lié à celui de l'immense David Lynch, dont il a écrit presque toutes les musiques, à partir de Blue velvet en 1986, jusqu'au merveilleux feuilleton Twin Peaks : The Return en 2017. Entre-temps, que de merveilles ! Outre le thème musical et les nombreux inserts musicaux de Twin peaks, ma préférence va à la musique grave de Mulholland drive, chef-d'oeuvre où il tenait d'ailleurs un rôle assez dur (un des frères Castigliane).

Plus anecdotiquement, on doit noter qu'il est le compositeur de La cité des enfants perdus (1995) de Marc Caro et Jean-Pierre Jeunet et de Un long dimanche de fiançailles (2004) du seul Jeunet. c'est moins bien à tous les points de vue mais ça montre combien ce Rital new-yorkais rayonnait…

Donnez votre avis

News

mercredi 14 décembre 2022
Ciné

Chic ! On connaît le meilleur film de tous les temps !

S'il était nécessaire de revenir sur cette qualité de prétendu chef-d'oeuvre, décernée par des connaisseurs, voilà ce que je lis dans le rigolo magazine Les Inrockuptibles, qui, naturellement, utilise l'écriture inclusive et se situe résolument du côté du Camp du Bien :

Sight and Sound, la revue de cinéma du British Film Institute, a couronné ce jeudi 1er décembre le film Jeanne Dielman, 23, quai du Commerce, 1080 Bruxelles (1975), de Chantal Akerman, meilleur film de tous les temps.

C’est la première fois qu’une réalisatrice se trouve à la tête de cet influent palmarès, devant Vertigo d’Alfred Hitchcock (numéro 1 du même classement en 2012), et Citizen Kane d’Orson Welles (numéro 1 de 1962 à 2002), respectivement en deuxième et troisième position.

Déjà présent dans le classement de 2012 à la 35e place, le choix de placer le film en première position est significatif d’une rupture très forte dans les représentations cinéphiles et d’un véritable saut progressiste, visible à toutes les strates du classement. Mettant en scène Delphine Seyrig dans le rôle principal, le film présente le quotidien d’une mère célibataire travailleuse du sexe, alors qu’elle effectue ses tâches ménagères, un jour après l’autre.

Un classement prestigieux et plus progressiste

Le classement de Sight and Sound est une référence de la cinéphilie mondiale depuis 1952. Tous les dix ans, le magazine dévoile ses 100 meilleurs films de tous les temps, votés par plus de 1 600 critiques de cinéma, universitaires, distributeur·ices, écrivain·es, conservateur·ices, archivistes et programmeur·euses. Ce nouveau palmarès témoigne d’ un fort désir de rééquilibrage après des décennies où il n’était constitué en majorité que par des films réalisés par des hommes blancs.

On apprend par la même occasion que deux films de Renoir, La Grande Illusion et Partie de campagne, Fanny et Alexandre d'Ingmar Bergman, Nashville de Robert Altman et Chinatown de Roman Polanski, sont de la partie. L’éviction du seul film classé de Roman Polanski est évidemment un autre signe des temps.

Le wokisme militant est vraiment présent sur tous les fronts. On a peine à voir notre ami Vincentp, qui vaut mieux que ça, quand il ne succombe pas à une overdose de kimchi (plat national coréen, chou chinois fermenté mariné avec du piment, à peu près aussi dégueulasse que la panse de brebis farcie de nos amis écossais et de la poutine de nos amis québecois), on a donc peine à voir Vincentp croire, ou faire mine de croire que l'opinion des professionnels de la profession vaut quelque chose.

Cela étant, j'ai plutôt bien apprécié (note de 4) le film de Chantal Akerman. Mais de là à le titrer meilleur film du monde de tous les temps !!!

Impétueux

Donnez votre avis

News

dimanche 18 décembre 2022
Ciné

Une sélection subjective de 30 films sud-coréens notables

Voici à titre informatif une sélection subjective de 30 films sud-coréens notables, sélection établie après croisement d'avis provenant d'une dizaine de sources différentes -bien informées-. Au moins deux cent films coréens pourraient figurer dans cette liste, selon les goûts de chacun. La présentation des films qui suit est chronologique. vincentp




Donnez votre avis

News

vendredi 23 décembre 2022
Ciné

Décès de Mike Hodges, à l’âge de 90 ans

Le réalisateur Mike Hodges, né à Bristol en 1932, est mort le 17 décembre. Une œuvre atypique et inégale, mais quelques points d’orgues dont La loi du milieu. Terminal Man dans sa seconde partie est également remarquable. Un cinéma un brin excentrique et décalé des normes. Hodges fut marqué dans son adolescence par les inégalités sociales observées en Grande-Bretagne, son œuvre en fut orientée. Très sympathique artiste, que j’avais pu rencontrer -dans le public- lors de sa venue physique à la cinémathèque française à Paris il y a quelques années. vincentp

Donnez votre avis

News

mardi 27 décembre 2022
Ciné

Les meilleures oeuvres (re)découvertes en 2022

Nous vous proposons de nous faire part de vos meilleures (re)découvertes, positives ou négatives, de l'année 2022, dans le fil ci-joint. Plus simple que d'alimenter le fil Joyeux Nöel. vincentp


5 messages

Voir les archives de (2002) (2003) (2004) (2005) (2006) (2007) (2008) (2009) (2010) (2011) (2012) (2013) (2014) (2015) (2016) (2017) (2018) (2019) (2020) (2021) (2022) (2023)

Installez Firefox
Accueil - Version haut débit

Page générée en 0.023 s. - 6 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter