Forum - La Gueule de l'autre - One-Man-Serrault !
Accueil
Forum : La Gueule de l'autre

Sujet : One-Man-Serrault !


De Tamatoa, le 28 août 2012 à 02:17
Note du film : 5/6

L'idée de d'exploitation des sosies ou des jumeaux n'est pas nouvelle mais là, Pierre Tchernia en profite, l'air de rien, pour dénoncer deux ou trois petites choses : Les dessous toujours un peu glauques de la politique, les travers d'une certaine bourgeoisie, et l'inégalité qui existe, trop flagrante, entre les hommes de, pourtant, bonne volonté…( Voir Apollo 18 ! )

Mais cette comédie rondement, formidablement menée permet surtout à Michel Serrault de nous montrer l'étendue de ses capacitées. C'est un festival ! Entre le pauvre comédien râté et le politicien aux abois devant un tueur en liberté, c'est un feu d'artifice d'expressions, de faciès, de mimiques, de grimaces ! Martial Perrin et Gilbert Brossard sont cousins et sosies. Et quand on sait que les scènes d'un film sont très souvent tournées dans le désordre, que de talent lui a t'il fallu pour choper au plus juste ce qui lui était demandé. On pourrait penser qu'il ne savait faire que ça et les Folles. En 1981, il sera mis en Garde à vue pour notre plus grand bonheur et quatre ans plus tard il partait en Mortelle randonnée, à notre immense stupéfaction, faisant taire les plus exigeants.

Ce film très enlevé, comme le fut Le viager ou les gaspards, reunit tout ce qui fait un divertissement de grande qualité. Choix des comédiens très populaires. Outre sa moitié Jean Poiret qui aura bien du mal à s'y retrouver avec ses jumeaux là, Serrault s'entoure de Georges Géret, qui restera à jamais notre cher Rouquemoute de La Métamorphose des cloportes, et qui endosse du rôle du comissaire Javert, chargé de veiller sur le politicien. Quelle voix inoubliable, reconnaissable entre mille.
''&&"- Javert ??..-"&&''
"- Oui ! oui ! ca va ! C'était mon arrière grand père !..-"
La jolie Andréa Parisy, inoubliable pépa qui foutait le camp avec le camion de Belmondo dans Cent mille dollars au soleil sera la femme de Serrault/Politicien tandis que Bernadette Lafon sera celle du comédien râté, tournant des pubs pour les déodorants. "-Je ne sens pas bon mais je me soigne !-". Notre cher Roger Carel jouera lui aussi les politiciens affrontant Serrault dans un débat télévisé absolument délirant centré autour de…la recette du pot-au-feu ! Même Curd Jürgens, que l'on attendait vraiment pas, fera une apparition dans un rôle d' homosexuel en cuir que devra subir le pauvre Serrault/comédien, bien loin d'imaginer les tendances de son cousin…
Michel Blanc, tout fraichement revenu du ski se montrera très drôle auprès de son supérieur Javert.

Et puis ce scénario plein de chassées-croisés, de quiproquos, méprises, réparties savoureuses et de situations délirantes ( la scène du discours en play-back alors que la bande casse atteint des sommets de drôlerie irrésistible ! ) est lui aussi un gage de reussite. Sans compter que Jean Poiret prenant les dialogues à son compte, on pouvait s' attendre à de la conversation de qualité. Qui est qui ? Qui fait quoi ? c'est une ronde folle qui ne s'arrêtera qu'à la mort du finalement moins méritant. Pas de messages, pas de morale, tant mieux ! Juste le plaisir d'une très bonne récréation..

Tchernia, les années 70, Ces messieurs de la famille et une histoire béton, comment voudriez vous que ça ne fonctionne pas ?


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.0036 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter