Forum - Rapt à l'italienne - Le courage de voter, part 2 !!
Accueil
Forum : Rapt à l'italienne

Sujet : Le courage de voter, part 2 !!

VOTE
De Arca1943, le 21 septembre 2007 à 23:59

Le citoyen Jarriq et moi-même avons été salués récemment par Impétueux (un pilier de dvdtoile auquel on peut accorder toute confiance) pour – et je cite ! – notre « courage indomptable ». Car, surmontant nos craintes, nous avons osé voter pour Cipolla Colt ! Aussi est-ce gonflé à bloc et roulant des mécaniques – voire en me trémoussant tel un coq de basse-cour dans mon kimono "grande taille", comme Toshirô Mifune dans Yojimbo ! – que je vote aussi pour cette comédie satirique de Dino Risi qui, il faut bien le dire, connut l'échec lors de sa sortie en salles.

Est-ce que cet échec commercial de Risi (réparé aussitôt avec Sessomatto puis Parfum de femme) dépend du film, ou du distributeur ? Je l'ignore. Il est aussi possible que le public ait marqué une résistance à une comédie traitant du terrorisme, alors qu'en 1973, les attentats d'extrême-gauche comme d'extrême-droite avaient commencé dans la péninsule (et le pire, on le sait, restait à venir). Il est possible aussi que ce soit un petit cru, qui sait ? Il y en a, des petits crus chez Risi; comme il y en a chez Monicelli, Comencini… c'est normal. Ça se passe généralement ainsi chez la plupart des spécialistes de la comédie, de Blake Edwards à Philippe de Broca en passant par Itami. (Et même Chaplin pouvait se planter, comme on le voit avec Un Roi à New York).

Mais bon, dans le cas de ce Risi peu connu, je ne sais pas de quoi il retourne. Ce ne sont que des spéculations dont seul un DVD peut me permettre d'avoir le coeur net !

Pour le reste, je sais seulement que c'est l'histoire d'Oliver Reed et ses amis anarchistes qui enlèvent Marcello Mastroianni et sa maîtresse, l'accorte Carole André.

Avertissement sans frais aux éditeurs : Mordi e fuggi fut distribué avec deux fins différentes (eh oui). Comme nous sommes à l'âge du DVD, nous voulons évidemment avoir les deux dans la boîte !


Répondre
VOTE
De PM Jarriq, le 22 septembre 2007 à 09:41

Malgré ma méfiance instinctive envers les "europuddings" (Oliver Reed en terroriste italien, j'ai des doutes…), et pour confirmer l'héroïsme dont nous avons su faire preuve avec Cipolla colt, je vote pour ce Risi inconnu au bataillon.

C'est dur parfois, d'être un héros…


Répondre
VOTE
De verdun, le 30 décembre 2016 à 00:11
Note du film : 4/6

Eh bien c'est plutôt un bon cru, qui mériterait davantage une sortie en dvd que bien des films de Dino Risi déjà édités.

Il y a deux parties. La première est un road-movie, qui évoque forcément Le fanfaron, est du Risi de la meilleure veine. Fabrizio, industriel (Mastroianni) qui souhaitait juste passer du bon temps avec sa maîtresse, a le malheur de se trouver nez à nez avec des terroristes d'extrême-gauche venant de commettre un hold-up sanglant. Le couple devient l'otage des malfrats. La police est impuissante, elle se contente de suivre la voiture. Puis les médias s'ajoutent à ce convoi ainsi que des caravanes publicitaires !! La famille de l'industriel rechigne à payer la rançon, d'autant plus que son infidélité est révélée au grand jour.

La deuxième moitié est moins bonne : les terroristes et leurs otages se réfugient dans une villa. Du coup le film dévient plus statique et moins prenant.

Fabrizio est présenté comme un bourgeois insupportable de lâcheté et de veulerie. Dans un rôle dans lequel on aurait, sur le papier, parfaitement vu Alberto Sordi, Mastroianni offre une composition assez remarquable. Les bandits apparaissent comme plus séduisants, Oliver Reed en tête, en dépit de leurs méfaits.

La fin audacieuse, comme le cinéma italien savait si bien en concevoir, achève de donner une bonne impression d'ensemble.


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.013 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter