Accueil
Voici les derniers messages de ce forum :

Eh non, je ne vote pas...


De vincentp, le 4 avril à 22:52
Note du film : Chef-d'Oeuvre

Les ingrédient d'un film de gangsters, avec une écriture cinématographique de très grande qualité. La gestion des déplacements (prises de vue, rythme) est un point fort de Fernando Di Leo et de Franco Villa. Ces auteurs jouent sur des contrastes entre psychologies, caractères en s'appuyant sur les dialogues et la musique. Mario Adorf dont on va fêter les 91 ans en septembre prochain, réalise une prestation remarquable. Et se glisse au sein de cette histoire une vision de la société italienne du début des années 1970, tiraillée entre visions autoritaires et libertaires. On fait le tour de la ville en deux heures façon Le voleur de bicyclette (1949). La mala ordina (1972), faussement ordinaire, est aujourd'hui un classique de poids.


Répondre

De verdun, le 31 mars à 17:08
Note du film : 5/6

Dans mon souvenir, mon visionnage remontant à 2014, La mala ordina est un excellent "néo-polar" italien. Les scènes d'actions sont effectivement réussies, certaines idées simples seront copiées (le duo de tueurs Henry Silva-Woody Strode a clairement influencé le duo John Travolta-Samuel L. Jackson de Pulp Fiction) et Fernando Di Leo a une façon de raconter une histoire qui n'appartient qu'à lui.

Pour ma part, je pense que Milan Calibre 9Voir toutes les images est le chef-d'oeuvre de Di Leo car moins "bis" pour reprendre vos termes, plus prenant, plus homogène dans son scénario et dans la direction d'acteurs que Passeport pour deux tueurs. Mais je suis prêt à revoir ces films dans le beau coffret enfin disponible dans toutes les bonnes crèmeries.

En tous cas, cher Salersdelapeur, n'hésitez pas à vous exprimer sur ce site car vos avis sont intéressants et bien écrits.


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version haut débit

Page générée en 0.0033 s. - 6 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter