AccueilArchives : septembre 2010

Voir les archives de (2002) (2003) (2004) (2005) (2006) (2007) (2008) (2009) (2010) (2011) (2012) (2013) (2014) (2015) (2016) (2017)

News

mercredi 8 septembre 2010
Ciné

Des sorties qui manquent de sel et de mordant !

La fin des vacances sonnerait-elle le glas (provisoire ?) de la fréquentation des salles de cinéma ?
Avec un peu plus d'un million et demi d'entrées au cours de la semaine close le 7 septembre, celle des dix premiers films du box-office enregistre en effet une baisse de plus de la moitié par rapport aux périodes précédentes.
Si Salt conserve la tête, il voit son audience chuter de près de 60%, talonné par la seule sortie qui apparaît dans ce classement, le piscifèro-carnivore Piranha 3D.
Significative résistance d'Inception, remonté à la troisième place, qui a encore attiré environ deux cent mille spectateurs en septième semaine. Ce film de Christopher Nolan a bien davantage séduit le public français que chacun des deux premiers volets de Batman qu'il a dirigés.
Toy Story 3 frôle enfin la barre des quatre millions d'entrées. AH

2 messages

News

dimanche 12 septembre 2010
Ciné

Décès de C. Chabrol

Un authentique monument du cinéma français vient de disparaître, un peu à la manière d'un "Arc de triomphe" retiré de la Place de l'Etoile. Ancien critique des "Cahiers du cinéma", Claude Chabrol participe, tout en restant singulier, à la naissance de la "Nouvelle vague" aux côtés de ses confrères François Truffaut, Jacques Rivette mais aussi de Jean-Luc Godard. Il reçoit bientôt le "Prix Jean Vigo" pour son premier film, Le Beau Serge puis l'"Ours d'or" berlinois pour Les Cousins. Il paraît inutile de mettre en évidence certains des titres de la filmographie très variée de ce véritable amoureux de son art, également bon vivant gastronome. Un cinéphile sincère et avisé se doit de les avoir tous vus, réussis comme moins convaincants. Fidèles à eux-mêmes, le Festival de Cannes et les "César" l'ont nommé avec parcimonie sans jamais le récompenser. Cela ne nuisait sans doute pas à son bonheur ! En 2000, le "Prix Louis Delluc" était décerné à Merci pour le chocolat à la saveur douce-amère caractéristique de l'homme et de son

23 messages

News

mercredi 29 septembre 2010
Ciné

Décès d'A. Penn

Le réalisateur de Bonnie and Clyde et de Little Big Man est décédé hier soir.
Metteur en scène par vocation, pourfendeur de l'Actors Studio de Strasberg, le frère aîné du célèbre photographe Irving Penn avait commencé à la télévision en signant plusieurs épisodes de séries.
En 1958, il dirige Paul Newman dans Le Gaucher puis, quatre ans plus tard, Anne Bancroft dans Miracle en Alabama. Ce drame lui vaut la première de ses trois nominations aux Academy Awards.
Arthur Penn débute ensuite le tournage du Train avant d'être remplacé par John Frankenheimer. Outre les deux films majeurs de sa carrière déjà cités, on lui doit également La Poursuite impitoyable avec un remarquable quintette d'acteurs, Alice's Restaurant avec Arlo Guthrie dans son propre rôle, La Fugue généralement moins connu et Missouri Breaks. AH

1 message

News

jeudi 30 septembre 2010
Ciné

Décès de Tony Curtis

Le talentueux interprète de Joe/Josephine dans Certains l'aiment chaud vient de nous quitter.
Né Bernard Schwartz alias 'Boinie' dans le Bronx, frappé dans sa jeunesse par un double drame familial, Tony Curtis débute au théâtre mais le cinéma attire vite ce fan de Cary Grant. Sa rencontre avec David O. Selznick lui permet d'entrer chez Universal. Après plusieurs petits rôles, souvent non crédités comme celui d'un gigolo dans Pour toi, j'ai tué, sa participation à Winchester '73 lance sa carrière.
Suivent une série de prestations qui, outre son séduisant faciès, mettent en évidence ses qualités athlétiques, dramatiques et/ou comiques. Houdini, le premier le réunissant au cinéma avec la première de ses six épouses Janet Leigh, Trapeze, Le Grand chantage, La Chaîne (qui lui vaut son unique nomination aux "Oscars" !), The Vikings, l'excellent film de Billy Wilder déjà cité ou Spartacus.
Au cours de la décennie 1960, c'est surtout son personnage d'Albert DeSalvo dans L'Étrangleur de Boston face à Henry Fonda qui marque les esprits.
Le succès planétaire de la série Amicalement vôtre dans laquelle il est l'électrique Danny Wilde, inséparable partenaire du guindé Lord Brett Sinclair joué par Roger Moore, consacre son immense popularité auprès d'un public très divers. Ce rôle l'éloigne d'ailleurs des plateaux de cinéma et des productions de qualité à l'exception peut-être de la comédie dramatique Une Nuit de réflexion de Nicolas Roeg inédite en salles françaises. AH

3 messages

Voir les archives de (2002) (2003) (2004) (2005) (2006) (2007) (2008) (2009) (2010) (2011) (2012) (2013) (2014) (2015) (2016) (2017)

Installez Firefox
Accueil - Version haut débit

Page générée en 0.044 s. - 9 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter