Forum - L'Union sacrée - Comme chien et chat
Accueil
Forum : L'Union sacrée

Sujet : Comme chien et chat


De spoo, le 11 décembre 2008 à 20:43

L'union sacrée, diffusée l'autre soir sur TF1 est un film fascinant ! Patrick Bruel et Richard Berry que je n'apprécie pourtant pas beaucoup donnent là le meilleur d'eux-mêmes .On découvre deux flics que tout sépare, et pourtant la fin les fait se rejoindre et comprendre leurs erreurs .L'un juif, l'autre arabe, on croirait bien qu'il n'y aura jamais d'union possible entre eux .Et pourtant, dans cette débauche de violence et de haine, ils arrivent à s'unir pour démanteler un trafic de drogue et même pour détruire l'un des plus hauts malfrats de la pègre .

Tout cela, malheureusement au prix de la vie de la femme de l'un d'eux !C e film peut-être jugé par certains comme un peu trop violent, est en fait un bon plaidoyer contre le racisme et prouve que quoiqu'il en soit, l'union fait la force !


Répondre

De Crego, le 12 décembre 2008 à 08:23

Ce que je ne saisis pas très bien dans ce film, c'est pourquoi le rôle de l'Arabe n'a pas été tenu par un Arabe. Juste histoire de gagner en crédibilité…


Répondre

De kfigaro, le 12 décembre 2008 à 09:43
Note du film : 3/6

Peut être pas le meilleur d'Arcady mais ça reste tout de même un assez bon film d'action français, dans la lignée de certains Verneuil…


Répondre

De spoo, le 12 décembre 2008 à 16:21

Vous avez raison, Crego !Déjà, Richard Berry qui joue le rôle de l'arabe, comme vous le dîtes, ne l'est pas !Ensuite, par contre, Patrick Bruel qui joue le rôle du juif, lui est arabe, drôle, non ?


Répondre

De Crego, le 12 décembre 2008 à 16:47

Primo, il n'y avait aucune connotation raciste dans mon message, bien au contraire. Secundo, Bruel n'a rien d'Arabe. Donc, ne dites pas que j'ai raison, vous ne comprenez rien.


Répondre

De spoo, le 12 décembre 2008 à 16:51

Ne le prenez pas mal, Crego, je n'ai jamais remarqué la moindre connotation raciste dans vôtre message !Tant qu'à Bruel, n'étant pas arabe, il est tout de même algérien, non ?Il est né à Tlemcen en Algérie !Donc, je voulais dire qu'un algérien est quand-même plus proche d'un arabe que d'un juif, non ?Vous avez mal interprété mon message .


Répondre

De savondemarseille, le 12 décembre 2008 à 17:09

Oh ! là…là !…On part sur une pente savonneuse !… Et un breton est plus proche d'un savoyard que d'un américain de l'Arkansas…


Répondre

De Lagardère, le 12 décembre 2008 à 17:55

Donc, je voulais dire qu'un algérien est quand-même plus proche d'un arabe que d'un juif, non ?

Mon cher Spoo, vous savez quoi ? On s'en fout ! Mais je vous jure que l'on s'en fout ! Soyez gentil, Ami : Parlez nous cinéma…Et racontez nous ce film sans dériver sur des sujets qui ne manqueront pas de mettre le feu aux poudres ! Et soyez en remercié…


Répondre

De spoo, le 12 décembre 2008 à 18:26

Oui, Lagardère, vous avez raison !Sans l'avoir voulu sciemment, je vais encore m'attirer les foudres d'Impétueux et autres .


Répondre

De Steve Mcqueen, le 12 décembre 2008 à 18:30
Note du film : 2/6

Oh non, cher Spoo, continuez à digresser ainsi, vous faîtes mon bonheur !! Déjà votre plaidoyer pour un film démagogique, bourré de clichés et de stéréotypes est réjouissant, mais ce que vous développez au cours du forum est proprement hilarant ! C'est vrai qu'on en a rien à foutre, mais vous persistez et cela confine au génie ! continuez ainsi à dérider nos zygomatiques, s'il vous plaît !!


Répondre

De spoo, le 12 décembre 2008 à 18:40

Si je vous amuse ainsi, ce n'est vraiment pas voulu, mais ça me rappelle le jour où Droudrou a dit que j'étais la mascotte du forum .En fait, je voukais juste parler de ce film qui m'a passionné et c'est tout de suite(comme toujours avec moi)parti en eau dee boudin !Sorry !


Répondre

De Steve Mcqueen, le 12 décembre 2008 à 18:45
Note du film : 2/6

Excusez mon ironie mais j'avais trouvé le film un peu "gnangnan" dans son propos, même si les intentions sont louables…


Répondre

De spoo, le 12 décembre 2008 à 18:47

Oui, d'accord, le film n'est pas d'une très haute portée ointellectuelle !Cependant, tout en ayant certains moments drôles, il en est d'autres très émouvants !Comme par exemple lorsque la femme de Bruel se fait tuer .Non, je reconnais que mon discours part un peu en eau de boudin, car je n'ai pas réalisé que cela virait au problème du racisme .Je demanderai encore une fois que l'on m'excuse .


Répondre

De Impétueux, le 13 décembre 2008 à 10:43

Avant -peut-être – d'effacer toutes les idioties accumulées par Spoo (Maréchal/Perrin/Alakazam) depuis trois jours, au moins lui apprendre quelque chose, dont l'importance n'est pas démesurée, mais dont l'ignorance m'agace.

Le crétin écrit : Tant qu'à Bruel, n'étant pas arabe, il est tout de même algérien, non ?Il est né à Tlemcen en Algérie !Donc, je voulais dire qu'un algérien est quand-même plus proche d'un arabe que d'un juif, non ? !

Patrick Bruel s'appelle Maurice Benguigui (neveu de l'excellent Jean Benguigui, je crois) ; il ne fait pas plus mystère de ses origines juives que ne le font Roger Hanin (Roger Lévy) ou Alexandre Arcady (Arcady Brachlianoff) ; au cas où notre nouille ambulante ne le saurait pas (!) il y avait, en Algérie, et dans le Maghreb en général, une importante communauté juive séfarade ; qu'il revoie Le coup de sirocco ou – mieux ! – Le grand pardon !


Répondre

De Pianiste , le 2 mai 2015 à 13:32

Je viens de revoir L'union sacrée et il est vrai que ce film parfois critiqué me laisse toujours un bon souvenir. Patrick Bruel et Richard Berry ne sont cependant pas des acteurs qui me plaisent particulièrement. Heureusement que le suspense donne envie de voir la fin. Il faut bien reconnaître que cette histoire de deux policiers qui passent avec le temps de la haine à l'amitié est basée sur un bon scénario. On pense que cette union entre un juif et un arabe sera impossible. Mais le cruel destin leur permettra de devenir aussi unis que deux frères.

La musique composée par Jean-Jacques Goldman est aussi une réussite. Comme on le dit si bien, l'union fait la force….


Répondre

De fretyl, le 22 mai à 13:26
Note du film : 1/6

J'ai déjà dit le bien que je pensais de l'acteur Richard Berry sur le fil du décés d'Anémone. Malgré un nombre de films exécrables, il faut lui reconnaitre, une vraie présence, parfois une épaisseur et une capacité à jouer tant sur le registre de la comédie (Pédale douce) du drame (Le Petit prince a dit), du polar La Balance ; il parait qu'il n'est pas trop mal non plus dans ce qui fut le dernier film biographique de Henri Verneuil, 588 rue paradis.

En tant que second rôle on peut même l'apprécier dans L'appât de Tavernier en homme d'affaire en faillite devenant la proie d'un groupe de jeunes naïfs qui s'imaginent pouvoir lui extorquer une fortune qu'il n'a pas…

Hélas il faut aussi que je dise en ce qui concerne L'union sacrée, le mal que je pense de Bruel, acteur insupportable, que je déteste profondément, de ses chansons, à ses engagements humanitaires faux cul, de ses apparitions bénévoles aux spectacles des Enfoirés, des films qu'il tourne toujours et dans lesquels il ne s'améliore pas… Un vieux renard politique ricaneur qui aime beaucoup se rosser des gens s'est souvent autorisé un certain nombres de blagues ou de plaisanteries pour flinguer cet infame guignol, exaspérant de bonne conscience.

Je ne vois pas d'inconvénient que Arcady soir un réalisateur ouvertement sioniste et militant. Ses intentions politiques sont respectables au cinéma. J'ai apprécié la vision qu'il avait donné de sa communauté Juive séfarade dans ses premiers films : Le coup de Sirocco, dans Le Grand Pardon, dans Le Grand Carnaval

Par contre L'union sacrée qui a sans doute dû être commandé par le SOS racisme des années 80 est un film démagogique, plein de poncifs à destination des collégiens et des profs d'instruction civique, d'une stupidité politique sans nom.

Il faut quand même voir le film en entier pour en arriver à une conclusion infantile moralisante et séditieuse contenu dans un texte prologue écrit apparemment en direction d'un public supposé être politiquement inculte.

Arcady a récemment fait pire avec 24 jours ou il a osé mettre sur écran le récit de l'affaire Halimi comme un mélodrame… Ce qui lui avait valu un clash télévisé ou il s'était fait recadrer par le grand antisémite Zemmour


Répondre

De Commissaire Juve, le 23 mai à 14:04

Film grotesque, effectivement. Et je lui mettrais volontiers un zéro.

Avec le recul, je pense que Alexandre Arcady n'a vraiment réussi qu'un film : Le coup de sirocco


Répondre

De fretyl, le 23 mai à 14:36
Note du film : 1/6

Si l'on commence à dire cela à propos de Arcady il faudrait dire la même chose sur Roger Hanin. Alors non ! Voyez les deux titres que j'ai ajouté…


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.0080 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter