Accueil

Filmographie

Voici les films auxquels Henri Andréani a participé. Vous pouvez compléter ou corriger cette filmographie.

Ordre : (Par date) (Par titre)
Rôle de Henri Andréani : (Tous) (Réalisateur) (Assistant réalisateur) (Scénariste) (Acteur)

1928
La Pente (Cinéma) – Réal. Henri Andréani – Francis de Landes, Suzy Fresnay, Annie May

Lucien Miron, brave ouvrier de Montmartre va, en fin de semaine, danser dans les bals populaires avec Paulette, sa fiancée. Par malheur, il y fait connaissance de la belle Laure d'Origny. Cette femme […]

Donnez votre avis
1927
Napoléon (Cinéma) – Réal. Abel Gance – Albert Dieudonné, Vladimir Roudenko, Edmond Van Daële
DVD Z2 : sorti / DVD Z4 : sorti
La vie de Napoléon Bonaparte depuis sa jeunesse au Lycée de Brienne et la célèbre bataille de boules de neige, sa volonté affirmée, la révolution, les problèmes en Corse avec Paoli, sa consécration à […]

17 messages dont 7 votes pour une (ré)édition DVD

1927
Flamenca la gitane (Cinéma) – Réal. Henri Andréani – Harry Perez, Lucette Cléris, Suzy Fresnay

Au cours d'un voyage, un riche et jeune espagnol, Armillo d'Aguarda est attaqué par une bande de Romanis. Une petite bohémienne compatissante s'emploie à le sauver, et, la nuit venue, le fait fuir par […]

Donnez votre avis
1924
L'Autre aile (Cinéma) – Réal. Henri Andréani – André Bertoux, Marthe Ferrare, Claude France

Anéantie par la mort accidentelle de son fiancé, l'aviateur Reymat, Hélène Tarnière veut prendre sa revanche sur l'espace qui lui a ravi celui qu'elle aimait. La voilà maintenant à l'oeuvre sur le cha […]

Donnez votre avis

1922
Ziska, la danseuse espionne (Cinéma) – Réal. Henri Andréani – Gaston Jacquet, Lucien Dalsace, Blanche Derval

Ginette, fille unique d'une riche famille, est fiancée à un lieutenant de vaisseau. La maitresse de celui-ci veut se venger, elle fait dérober des documents secrets dont le jeune homme a la garde. Arr […]

Donnez votre avis
1922
Mimi Trottin (Cinéma) – Réal. Henri Andréani – Maxime Desjardins, Louise Lagrange, Léa Piron

Une charmante midinette appelée Mimi Trottin, aime le typographe Louis Chausson dit Godasse. Son ami lui fait connaître Doudou, en réalité Vicomte de Marnay, qui a rompu avec ses parents, riches const […]

Donnez votre avis

1921
Les Trois mousquetaires, chapitre 12 : la cabane de la Lys (Court-Métrage) – Réal. Henri Diamant-Berger – Aimé Simon-Girard, Henri Rollan, Charles Martinelli
DVD Z2 : sorti

Donnez votre avis
1921
Les Trois mousquetaires, chapitre 11 : le couvent de Béthune (Court-Métrage) – Réal. Henri Diamant-Berger – Aimé Simon-Girard, Henri Rollan, Charles Martinelli
DVD Z2 : sorti

Donnez votre avis

1921
Les Trois mousquetaires, chapitre 10 : la tour de Porstmouth (Court-Métrage) – Réal. Henri Diamant-Berger – Aimé Simon-Girard, Henri Rollan, Charles Martinelli
DVD Z2 : sorti

Donnez votre avis
1921
Les Trois mousquetaires, chapitre 9 : le bastion saint-Gervais (Court-Métrage) – Réal. Henri Diamant-Berger – Aimé Simon-Girard, Henri Rollan, Charles Martinelli
DVD Z2 : sorti

Donnez votre avis

1921
Les Trois mousquetaires, chapitre 8 : l'auberge du colombier rouge (Court-Métrage) – Réal. Henri Diamant-Berger – Aimé Simon-Girard, Henri Rollan, Charles Martinelli
DVD Z2 : sorti

Donnez votre avis
1921
Les Trois mousquetaires, chapitre 7 : le pavillon d'Estrées (Court-Métrage) – Réal. Henri Diamant-Berger – Aimé Simon-Girard, Henri Rollan, Charles Martinelli
DVD Z2 : sorti

Donnez votre avis

1921
Les Trois mousquetaires, chapitre 6 : le bal des échevins (Court-Métrage) – Réal. Henri Diamant-Berger – Aimé Simon-Girard, Henri Rollan, Charles Martinelli
DVD Z2 : sorti

Donnez votre avis
1921
Les Trois mousquetaires, chapitre 5 : pour l'honneur et leur reine (Court-Métrage) – Réal. Henri Diamant-Berger – Aimé Simon-Girard, Henri Rollan, Charles Martinelli
DVD Z2 : sorti

Donnez votre avis

1921
Les Trois mousquetaires, chapitre 4 : les ferrets et les diamants (Court-Métrage) – Réal. Henri Diamant-Berger – Aimé Simon-Girard, Henri Rollan, Charles Martinelli
DVD Z2 : sorti

Donnez votre avis
1921
Les Trois mousquetaires, chapitre 3 : la lingère de la reine (Court-Métrage) – Réal. Henri Diamant-Berger – Aimé Simon-Girard, Henri Rollan, Charles Martinelli
DVD Z2 : sorti

Donnez votre avis

1921
Les Trois mousquetaires, chapitre 2 : les trois mousquetaires de Monsieur de Treville (Court-Métrage) – Réal. Henri Diamant-Berger – Aimé Simon-Girard, Henri Rollan, Charles Martinelli
DVD Z2 : sorti

Donnez votre avis
1921
Les Trois mousquetaires, prologue et chapitre 1 : l'auberge de Meung (Court-Métrage) – Réal. Henri Diamant-Berger – Aimé Simon-Girard, Henri Rollan, Charles Martinelli
DVD Z2 : sorti

Donnez votre avis

1916
L'Océan ou Les enfants de la mer (Cinéma) – Réal. Henri Andréani


Donnez votre avis
1915
Bébé et le clown (Cinéma) – Réal. Henri Andréani – Clément Mary


Donnez votre avis

1915
La France avant tout (Cinéma) – Réal. Henri Andréani – Jacques Normand


Donnez votre avis
1914
Sème la mort (Court-Métrage) – Réal. Henri Andréani – Fernand Godeau


Donnez votre avis

1914
Les Enfants d'Édouard (Cinéma) – Réal. Henri Andréani – René Alexandre, Albert Bras, Jeanne Delvair


Donnez votre avis
1914
Le Club des treize (Court-Métrage) – Réal. Henri Andréani


Donnez votre avis

1913
Le Fils de Lagardère (Cinéma) – Réal. Henri Andréani – Maxime Léry, Louis Ravet, Jean Jacquinet


Donnez votre avis
1913
La Fille de Jephté (Court-Métrage) – Réal. Henri Andréani – Jeanne Bérangère, Henri Etiévant


Donnez votre avis

1913
La Reine de Saba (Court-Métrage) – Réal. Henri Andréani – Gabrielle Robinne, René Alexandre, Madeleine Roch


Donnez votre avis
1913
Les Frères ennemis (Cinéma) – Réal. Henri Andréani – Yvonne Mario


Donnez votre avis

1913
Rebecca (Court-Métrage) – Réal. Henri Andréani


Donnez votre avis
1913
Joseph, fils de Jacob (Court-Métrage) – Réal. Henri Andréani


Donnez votre avis

1913
Jacques l'honneur (Court-Métrage) – Réal. Henri Andréani – Jacques Normand, Jean Toulout


Donnez votre avis
1913
L'Homme qui assassina (Cinéma) – Réal. Henri Andréani – Adolphe Cande, Firmin Gémier, André Lefaur


Donnez votre avis

1913
Esther (Cinéma) – Réal. Henri Andréani – Henri Andréani, Creissel


Donnez votre avis
1913
Les Cinq sous de Lavarède (Court-Métrage) – Réal. Henri Andréani – Suzanne Goldstein, Godeau


Donnez votre avis

1913
1870-1871 (Court-Métrage) – Réal. Henri Andréani


Donnez votre avis
1912
Le Sacrifice d'Ismaël (Court-Métrage) – Réal. Henri Andréani


Donnez votre avis

1912
Le Jugement de Salomon (Court-Métrage) – Réal. Henri Andréani – René Alexandre, Leontine Massart


Donnez votre avis
1912
Absalon (Court-Métrage) – Réal. Henri Andréani – Louis Ravet, Georges Dorival, Paul Franck


Donnez votre avis

1912
La Mort de Saül (Court-Métrage) – Réal. Henri Andréani – Louis Ravet


Donnez votre avis
1912
Le Tournoi de l'écharpe d'or (Court-Métrage) – Réal. Henri Andréani – Leontine Massart, Paul Frank


Donnez votre avis

1912
Le Martyre de Saint Etienne (Court-Métrage) – Réal. Henri Andréani


Donnez votre avis
1912
La Légende des chevaliers d'Algalbert (Court-Métrage) – Réal. Henri Andréani – Léon Mathot


Donnez votre avis

1912
Les Rivaux d'Arnheim (Court-Métrage) – Réal. Henri Andréani – Léon Mathot


Donnez votre avis
1911
Le Siège de Calais (Cinéma) – Réal. Henri Andréani – Henri Etiévant, Ernest Maupain, Paul Amiot


Donnez votre avis

1911
Le Sacrifice d'Abraham (Cinéma) – Réal. Henri Andréani


Donnez votre avis
1911
Moïse sauvé des eaux (Cinéma) – Réal. Henri Andréani – Jean Jacquinet, Madeleine Roch


Donnez votre avis

1911
Jaël et Sisera (Court-Métrage) – Réal. Henri Andréani


Donnez votre avis
1911
Le Devoir et l'honneur (Cinéma) – Réal. Henri Andréani – René Alexandre


Donnez votre avis

1911
David et Saül (Court-Métrage) – Réal. Henri Andréani


Donnez votre avis
1911
Caïn et Abel (Cinéma) – Réal. Henri Andréani


Donnez votre avis

1910
Cléopatre (Cinéma) – Réal. Ferdinand Zecca, Henri Andréani – Madeleine Roch, Jeanne Bérangère, Rianza

Scène dramatique. Film retraçant les différents épisodes des amours de Cléopâtre et de Marc Antoine, leur rêve d'un grand empire oriental et leur lutte contre Octave et l'hégémonie romaine en Méditerr […]

Donnez votre avis
1910
Le Caprice du vainqueur (Cinéma) – Réal. Henri Andréani, Ferdinand Zecca – Gabriel Moreau, Delphine Renaud, Rianza


Donnez votre avis

1910
La Rocadora (Court-Métrage) – Réal. Henri Andréani – Rocadora


Donnez votre avis
1910
Messaline (Cinéma) – Réal. Henri Andréani – Paul Capellani, Madeleine Celiat, Jean Jacquinet


Donnez votre avis

1910
Le Marchand d'images (Cinéma) – Réal. Henri Andréani – René Alexandre, Berthe Bovy, La Petite Lily


Donnez votre avis
1910
Grandeur d'âme (Court-Métrage) – Réal. Henri Andréani – René Alexandre


Donnez votre avis

1910
David et Goliath (Court-Métrage) – Réal. Henri Andréani – Berthe Bovy


Donnez votre avis
1910
La Tragique aventure de Robert le Taciturne, duc d'Aquitaine (Cinéma) – Réal. Henri Andréani, Ferdinand Zecca – Stacia Napierkowska, Louis Ravet, Madeleine Roch


Donnez votre avis

1910
Faust (Cinéma) – Réal. Henri Andréani, David Barnett, Enrico Guazzoni – Ugo Bazzini, Fernanda Negri Pouget, Alfredo Bracci


Donnez votre avis
1908
Samson (Cinéma) – Réal. Henri Andréani, Ferdinand Zecca – Louis Ravet


Donnez votre avis

1908
Le Pont fatal (Court-Métrage) – Réal. Henri Andréani – Léon Mathot


Donnez votre avis
1908
Le Secret de l'acier (Court-Métrage) – Réal. Henri Andréani, Vanyl – Léon Mathot


Donnez votre avis

 

Biographie

Les moments les meilleurs de la carrière cinématographique de ce méridional (de son véritable nom Gustave Farrus) transplanté à Paris se situent indubitablement dans les années dix quand, après avoir travaillé comme acteur dans la compagnie du prestidigitateur Gaston Velle, il est engagé pour des fonctions administratives chez Pathé et qu'immédiatement après il devient assistant de Velle et de Zecca sur les films courts du début du siècle. Sadoul cite un Faust réalisé en 1910 par Andréani en collaboration avec Georges Fagot : « Film ingénu et grandiloquent, mais non privé toutefois d'une certaine efficacité. La scène dans laquelle Méphistophélès et Faust galopent dans une vallée sauvage traduit un moment goethien d'une façon très cinématographique ». En 1910 Andréani devient aussi son propre producteur et fonde les « Films bibliques », dont la publicité met en avant que les films auraient été étudiés et préparés par un groupe d'archéologues et d'historiens de la Bible. Dans ce projet, on peut inscrire des titres comme Caïn et Abel, Absalon (1911), la Fille de Jephté, Rebecca (1912), la Reine de Saba, Esther (1913). En 1912, après d'autres expériences, Andréani passe à la Société des Grands Films Populaires de Georges Lordier pour laquelle il dirige l'Homme qui assassina (1912) et le Fils de Lagardère (1913). Typique représentant du cinéma français du début du siècle, metteur en scène de films en costumes tirés de légendes, paraboles religieuses, histoires romancées réduites à un « lever de rideau » et qui ne dépassent pas les trois cents mètres, Andréani est déjà dépassé quand la production cinématographique s'oriente vers des métrages plus longs. Et quand avec un film comme les Enfants d'Édouard (1914), il se met à affronter des bandes de 1 200 mètres, cet étirement de l'histoire le pousse de toute évidence à diluer ses intrigues, comme le relève un censeur italien : « Il aurait été meilleur s'il avait comporté deux actes et non cinq interminables, comme nous l'avons supporté avec beaucoup d'indulgence. » (Il Maggese Cinematografo, Turin, janvier 1915). Océan (parfois appelé les Enfants de la mer), une production Silex de 1916, connaît une meilleure sortie. Dans les années vingt, à part l'Autre Aile, qui apparaît dans toutes les histoires du cinéma parce que le sujet est de Ricciotto Canudo, le reste de l'activité d'Andréani se réduit à quatre films de niveau modeste. Ziska, la danseuse espionne, qui est l'histoire de Mata-Hari sous un autre nom, est considéré comme un film décadent, et la protagoniste Blanche Derval comme complètement inadéquate au rôle qui lui a été assigné. Mimi Trottin est un peu meilleur, tiré d'un roman de Maurice Nadaud, mais ici il y a la belle Louise Lagrange dans le rôle principal. Une Espagne maniérée sert de toile de fond à la brutalité des gitans qui agitent l'histoire de Flamenca la gitane. Avant son dernier film, la Pente, nous trouvons Andréani au sein de l'armada de collaborateurs de Gance pour Napoléon. Après quoi, on n'entend plus parler de ce pionnier. Il meurt dans la misère la plus noire en 1936, complètement oublié. Texte : « A », 1895, n°33, Dictionnaire du cinéma français des années vingt, 2001, En ligne, mis en ligne le 26 juin 2006. URL : http://1895.revues.org/document88.html. Consulté le 22 septembre 2008.

Filmographie normalement complète :

Forum

Créer un nouveau fil de discussion

Liens

french.imdb.com La fiche IMDb de Henri Andréani

Cette page a été visitée 7163 fois.

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.069 s. - 16 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter