AccueilArchives : avril

Voir les archives de (2002) (2003) (2004) (2005) (2006) (2007) (2008) (2009) (2010) (2011) (2012) (2013) (2014) (2015) (2016) (2017) (2018) (2019) (2020) (2021)

News

samedi 3 avril
Ciné

Busby Berkeley et ses chorégraphies magiques…


Il y a 45 ans, le 14 mars 1976, disparaissait Busby Berkeley, à l'âge de 81 ans, après une longue carrière au sein de l'industrie cinématographique des Etats-Unis. Particularité de Berkeley : avoir été réalisateur de ses propres long-métrages, et chorégraphe au sein de longs métrages réalisés par d'autres réalisateurs comme Lloyd Bacon ou Mervyn LeRoy. Cet ensemble hétéroclite et très curieux a fait l'objet de multiples analyses et commentaires dont on peut trouver la trace dans "Cinquante ans du cinéma américain" co-écrit par le regretté Bertrand Tavernier. Berkeley, ce sont des chorégraphies de génie, utilisant les possibilités de contraste offertes par le noir et blanc. Tellement géniales qu'elles en viennent parfois à éclipser l'intrigue qui précède, ainsi que les acteurs. Les trois sommets de ce genre particulier de comédie musicale sont 42nd Street, Gold Diggers of 1933 et Footlight Parade, datés tous les trois de 1933. vincentp



Donnez votre avis

News

vendredi 9 avril
Ciné

Réédition du livre Le Cinéma selon Jean-Pierre Melville

Les éditions Capricci ont eu la bonne idée de republier récemment Le Cinéma selon Jean-Pierre Melville, ouvrage paru pour la première fois en 1973 chez Seghers, quelques mois après le décès prématuré du cinéaste.

Reprenant la formule du Hitchcock/Truffaut, Le Cinéma selon Jean-Pierre Melville est principalement constitué d'un entretien entre le cinéaste et le journaliste Rui Nogueira. Melville retrace sa carrière film après film et y révèle ses conceptions du cinéma et de la vie. Ce livre, constamment vivant, est susceptible de passionner ceux pour qui s'intéressent à l'oeuvre de Jean-Pierre Melville ainsi que ceux qui souhaitent connaître les coulisses de la fabrication d'un film. Melville s'y révèle un homme complexe, orgueilleux mais sincère, et surtout un amoureux fou du septième art.

Et en ces temps où les salles de cinéma sont fermées, les propos tenus par Melville en page 190 de l'ouvrage apparaissent étonnamment prophétiques: "Je ne sais pas ce qui restera de moi dans cinquante ans. Probablement tous les films auront pris un coup de vieux terrible et le cinéma n’existera sans doute plus. J’estime que la disparition du cinéma aura lieu vers l’an 2020 et que dans cinquante ans environ il n’y aura plus que la télévision. Eh bien, si je peux avoir une ligne dans le "Grand Dictionnaire universel du cinéma", j’en serai heureux.

Verdun

2 messages

News

dimanche 11 avril
Ciné

100 000 !

Le cap des 100 000 œuvres cinématographiques référencées sur dvdtoile est atteint aujourd'hui (nous étions à 76 350 fin novembre 2020). Par ailleurs, près d'un millier de filmographies, de toute origine géographique, de tout genre et style, de toute époque (du "muet" jusqu'à aujourd'hui) ont été créées ou complétées depuis cinq mois. Ce travail collectif (qui sera poursuivi au cours des prochains mois) place encore un peu plus dvdtoile.com comme un site de cinéma de référence, d'autant que la maquette créée par notre ami Spontex il y a une vingtaine d'années, rend les fiches faciles à consulter. vincentp



3 messages

News

mercredi 21 avril
Ciné

Cours de cinéma "Analyse filmique" du Miroir de Tarkovski

En ces temps de confinement, le forum des images à Paris propose un cours de cinéma à distance "Analyse filmique du Miroir d’Andreï Tarkovski". Il s'agit d'un des chefs d'oeuvre du célèbre cinéaste russe. Ce cours est assuré par Sarah Ohana (enseignante-chercheuse en cinéma). Date : jeudi 22 avril à 20h. vincentp

Dans Le Temps scellé, Andreï Tarkovski confesse le travail éprouvant que fut pour lui le montage du Miroir. Les versions se succédaient et il avait la certitude d’avoir commis des erreurs lors du tournage. Pourtant, « le matériau se mit à vivre » : comme les souvenirs qui réapparaissent progressivement à l’esprit, le film s’est constitué de façon organique. Sa dimension autobiographique pose la question de la représentation de la mémoire au cinéma et explore des motifs singuliers.

→ cours enregistré au Forum des images le 9 février 2021. Lien permettant de visualiser ce cours : https://www.forumdesimages.fr/les-programmes/toutes-les-rencontres/diffusion-du-cours-de-cinema-le-miroir



3 messages

News

jeudi 22 avril
Ciné

Mort de Monte Hellman (1929-2021)

Le réalisateur américain Monte Hellman, auteur de plusieurs films "cultes", est mort ce mardi 20 avril suite à une chute. Il avait 91 ans.

Il débute sa carrière à la fin des années 1950 auprès de Roger Corman, pape de la série B fantastique et grand dénicheur de talents.

Au milieu des années 1960, Hellman tourne deux films de guerre, Flight to fury et Back Door to Hell, ainsi que les deux westerns L'Ouragan de la vengeance et The Shooting. Ces quatre films révèlent un jeune acteur encore inconnu: Jack Nicholson.

Monte Hellman signe en 1971 son chef d'oeuvre, Macadam à deux voies. Passé inaperçu à sa sortie, ce road-movie est aujourd'hui considéré comme un des films les plus importants du cinéma américain des années 1970.

Par la suite, Monte Hellman a réalisé une demi-douzaine de films, dont le dernier,Road to Nowhere, est sorti en 2010.

Verdun

1 message

News

samedi 24 avril
Ciné

Yves Rénier est mort

L’acteur et réalisateur Yves Rénier est décédé dans la nuit de vendredi à samedi, des suites d’un malaise cardiaque, à son domicile de Neuilly-sur-Seine.

Yves Rénier était avant tout une grande figure de la télévision, comme en témoignent ses rôles dans Belphégor, Les globe-trotters, Pour tout l'or du Transvaal, et dans l'incontournable Commissaire Moulin, créé en 1976 et diffusé jusqu’en 2008 sur TF1. L'acteur était passé à la réalisation ces dernières années avec notamment un téléfilm consacré à l'affaire Jacqueline Sauvage.

Yves Rénier fit tout de même quelques apparitions au cinéma chez Claude Autant-Lara, Diane Kurys, Roman Polanski, Jean-Marie Poiré, Bertrand Blier ou encore Jean-Jacques Beineix

Comédien de doublage, il avait prêté sa voix à Paul Hogan (Crocodile Dundee), Fred Dryer (Rick Hunter) ou encore Tommy Lee Jones.

Yves Rénier avait 78 ans.

Verdun

7 messages

Voir les archives de (2002) (2003) (2004) (2005) (2006) (2007) (2008) (2009) (2010) (2011) (2012) (2013) (2014) (2015) (2016) (2017) (2018) (2019) (2020) (2021)

Installez Firefox
Accueil - Version haut débit

Page générée en 0.018 s. - 7 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter