Forum - René Allio : La Vieille dame indigne, Les Camisards - Qu'importe le flacon...
AccueilRené Allio : La Vieille dame indigne, Les Camisards
Forum : René Allio : La Vieille dame indigne, Les Camisards

Sujet : Qu'importe le flacon...


De Commissaire Juve, le 30 septembre 2014 à 22:08

… pourvu qu'on ait l'ivresse ?

Une remarque en passant : personne n'a osé dire au "graphiste" qui a pondu les deux jaquettes (car il y a deux coffrets) que le lettrage "à base de pilules d'ecstasy" était complètement illisible ?


Répondre

De Impétueux, le 30 septembre 2014 à 22:48

Le plus singulier est que La vieille dame indigne passe en ce moment sur une chaîne de télévision et que c'est ainsi que j'ai revu le film, alors que j'aurais sûrement acheté le DVd si un peu de publicité avait été faite autour de lui par son éditeur…

Évidemment, si on ne veut pas vendre, c'est ainsi qu'il faut procéder !!!


Répondre

De reflechi, le 1er octobre 2014 à 06:42

POURQUOI L'ACHETER

POUR LE LAISSER DANS UN COIN ET NE JAMAIS LE REVOIR?


Répondre

De Impétueux, le 1er octobre 2014 à 11:23

S'intituler Réfléchi et proférer de pareilles sottises…

On achète, d'abord, pour posséder, pour conserver dans sa bibliothèque, dans sa DVDthèque, pour pouvoir regarder affectueusement le dos des livres, les jaquettes des DVD, songer à tous les plaisirs (et quelquefois aux déceptions) amenés par ses achats. La volupté d'avoir, vous ne connaissez pas ? Vous louez tout ce dont vous avez besoin ? Intelligente posture économique, paraît-il, absurdité ontologique, assurément : toutes les civilisations se bâtissent sur la possession et la transmission. (Autrement dit, nous sommes mal barrés).

Puis, qu'est-ce que c'est que cette idée que, lorsqu'on a lu, ou vu, on ne relit pas, on ne revoit pas ? J'ai lu quatre ou cinq fois tout le cycle des Hommes de bonne volonté, au moins dix fois Les Thibault ou Là-bas ; tous les dix ans, je m'offre le plaisir d'une relecture de La recherche (si toi pas savoir qui a écrit tout ça, toi regarder sur Wikipédia).

Et de la même façon, revoir un film, un film dont on connaît le début, la fin, les péripéties, les grandes scènes, les petites faiblesses, les mots d'esprit, la musique, c'est vraiment un plaisir d'esthète.

Ce que toi dois pas être, Réfléchi, manifestement (toi connaître ce mot, au fait ?).


Répondre

De Tamatoa, le 1er octobre 2014 à 12:51

Personnellement, comme un autre des contributeurs de ce site, il m'arrive fréquemment avant d'aller dormir de revoir juste une scène de tel ou tel film. Suivant l'humeur du moment, ça peut être la rencontre Jouvet/Annabella dans hôtel du nord ou Jugnot pissant sur une voiture qui n'est pas la sienne dans Les bronzés font du ski


Répondre

De Arca1943, le 1er octobre 2014 à 14:05

D'abord et d'une, c'est "qu'importe le flacon" et pas "peu importe le flacon", car alors on a un pied de trop et l'alexandrin fout le camp.

Mais surtout et de deux, croyez-vous vraiment que La vieille dame indigne serait aujourd'hui sorti s'il n'y avait eu la pétition opiniâtre, pugnace et courageuse de DvdToile.com? Évidemment non ! C'est nous qui avons tout fait, et voilà. Après Le triomphe de la médecine, Le triomphe de Michel Strogoff et Le triomphe des sept desperadas, voici le triomphe de DvdToile !


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.0063 s. - 4 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter