Forum - Mon père avait raison - Mettons un bémol
Accueil
Forum : Mon père avait raison

Sujet : Mettons un bémol


De Impétueux, le 5 mars 2008 à 23:48
Note du film : 4/6

J'ai trop souvent ici et là guerroyé pour la cause de Sacha Guitry cinéaste, pour célébrer ses innovations, ses bonheurs d'expression et de filmage, le culot qu'il a eu pour imposer son ton pour ne pas dire, à cette heure tardive la déception relative que m'a valu le spectacle de Mon père avait raison. Et mon 4 serait plutôt un 3,5 si DVD Toile nous le permettait ! Mais bon !

C'est vraiment, là, du théâtre filmé et filmé de manière presque scolaire, presque sans les tentatives d'échappement, de séquences en décors naturels que comportait Le nouveau testament, pourtant antérieur, et lui aussi issu d'une pièce à succès du Maître ; c'est une caméra quasi continûment braquée dans la même pièce, sans beaucoup de mouvement et filmant, la plupart du temps, des dialogues, comme sur une scène ! Plus – ou pas encore, plutôt – de ces joyeux mouvements d'objectifs, de ces astuces de montage qui permettent de montrer la conversation animée de plusieurs personnages : l'un s'exprime, puis l'autre, qui rend la parole au premier, et ainsi de suite…

Une fois que j'ai dit ça, je reflue en m'émerveillant, tout de même, de la grâce exquise et rosse des dialogues, de cette façon de décliner avec esprit des évidences narquoises, du type Les femmes, il faut les tenir ! Et si on ne peut pas les tenir, il faut les lâcher !, du bonheur de jouer des acteurs, Guitry lui-même, en majesté, et en premier lieu, mais aussi Jacqueline Delubac, au sourire si craquant et à l'œil si mutin, Gaston Dubosc, qui sera, deux ans plus tard, un des Neuf célibataires, Marcel Lévesque, le concierge burlesque du Crime de Monsieur Lange, Serge Grave, le Baume chiche-capon des Disparus de Saint-Agil… Je reflue en m'émerveillant qu'un film secondaire de Sacha Guitry soit tout de même un festival de gaieté et d'esprit…

Mais j'ajoute un second bémol en me plaignant que ce DVD du magnifique coffret de L'âge d'or (8 DVD !) soit de qualité si médiocre tant pour l'image que pour le son…


Répondre

De vincentp, le 10 décembre 2008 à 21:15
Note du film : 4/6

Le titre est particulièrement drôle, surtout quand on connaît l'histoire personnelle de Guitry.


Répondre

De vincentp, le 27 juin 2013 à 12:23
Note du film : 4/6

Mon père avait raison met en évidence le système de représentation de Sacha Guitry : sur les femmes, les relations sociales, l'histoire de France, le temps qui passe… Un festival de bon mots, et des propos pleins de verve. Beaucoup de dérisions sur des sujets sérieux. Ce film, très bavard, et sa forme théâtrale, m'amènent à penser que Guitry est un fils spirituel de Molière. L'héritier d'une culture à la fois théâtrale et littéraire très française.


Répondre

De Tamatoa, le 27 juin 2013 à 15:57
Note du film : 4/6

Guitry, un fils spirituel de Molière ? Vous m'auriez parlé de Alphonse Allais, de Tristan Bernard voire d' Octave Mirbeau je vous aurais dit "sûrement". Mais aussi grande soit l'aura de Molière, on ne peut lui administrer n'importe quelle progeniture.. Et même si le locataire de l'avenue Elysée Reclus s'exclamait souvent :"-Quoi de neuf ? Molière !-", il était bien trop spirituel pour en revendiquer la descendance. Comme l'indique le titre de ce fil, mettons un bémol


Répondre

De vincentp, le 27 juin 2013 à 21:11
Note du film : 4/6

Voilà un rappel à l'ordre bienvenu !

Ce rappel à l'ordre a d'autant plus de poids qu'il émane non pas du petit-fils de Vercingétorix (c'est moi), mais du petit-fils du grand-chef mélanésien immortalisé par Robert J. Flaherty en 1931 dans Tabou.


Répondre

De Tamatoa, le 27 juin 2013 à 22:20
Note du film : 4/6

Aita pe’a pe’a, Vincentp, e mauruuru roa e ite 'ata'ata . 'aita ahiahi rumaruma… Manuia !


Répondre

De vincentp, le 30 juin 2013 à 21:35
Note du film : 4/6

Renseignement pris, cette phrase mystérieuse de Tamatoa, écrite en mélanésien, ne constitue pas une remontrance, ou pire encore une menace d'acte de cannibalisme. Elle veut simplement dire ceci : "Ô Vincentp, moi Manuia, princesse de Papeete prie chaque jour pour ton retour immédiat sur le lagon pour une nouvelle séance de ciné-club !".


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.0033 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter