Forum - Samouraï - Combat des chefs et lutte pour le pouvoir
Accueil
Forum : Samouraï

Sujet : Combat des chefs et lutte pour le pouvoir


De Arca1943, le 29 août 2007 à 05:30
Note du film : 5/6

L'intrigue est un peu touffue, un peu chargée pour ma pauvre tête, mais il faut dire que je regarde le tout avec sous-titres anglais, ce qui n'arrange pas les choses. Disons que je ne conseillerais pas au néophyte de commencer avec ce Samouraï. Pour bien le goûter, attendez d'avoir vu, disons, Goyokin, Rébellion, Le Sabre du Mal, Yojimbo ; et ensuite, tapez-vous Samouraï. Vous serez déjà plus à l'aise avec les codes du genre et déjà (un peu ) renseignés sur la toile de fond historique, ce qui allégera d'autant votre tâche de spectateur et vous évitera d'être largués.

Toshirô Mifune est encore une fois excellent. Il confère à son personnage une espèce d'ardeur juvénile dans l'opportunisme qui le rend très humain. Ce samouraï-voyou est un buté, c'est l'homme d'une idée : il doit absolument faire un coup d'éclat qui lui permettra ensuite de se négocier un rang avantageux auprès de l'éventuel clan des vainqueurs. L'avancement, quels que soient les moyens, voilà son univers. Cependant il ne s'agit pas seulement de fortune, mais de respectabilité. Je serai samouraï de haut rang ou rien. Il ne voit pas (ou ne veut pas voir) le tableau d'ensemble, et il ne lui vient pas à l'idée que la fin de ce shogunat à laquelle il travaille si fort avec ses copains conspirateurs va aussi être la sienne en tant que samouraï. D'où un finale très fort et une ultime image terrible qui condense de façon fulgurante tout l'absurde et tout le tragique de la situation décrite. D'ailleurs même à la toute fin, le samourai ne se rend pas pleinement compte de son propre rôle dans l'histoire, ce qui est excellent, pas souvent vu.

Bref encore un grand film, rythmé et spectaculaire, parsemé de morceaux de bravoure – le combat du début sous la pluie battante, le combat final sous une neige abondante – où l'amateur de films d'action trouvera sa pitance (quant à ceux qui veulent des sabres qui sortent à tous les cinq minutes, passez votre chemin, manants). La musique très particulière, la photographie en noir et blanc est aussi splendide que précise. Les personnages qui entourent Mifune sont tout aussi bien caractérisés et crédibles. La paranoïa des infiltrations et autres agents provocateurs renvoie à une réalité politique aussi familière hors du Japon que dedans (et encore plus familière au XXème siècle qu'au XIXème). L'effet produit par le rapport entre histoire et Histoire est toujours aussi cool et culmine dans de tranchants affrontements. Excellente bande-son, en passant : on entend de beaux shlak ! bien sonores.


Répondre

De vincentp, le 26 mai 2013 à 10:55
Note du film : 5/6

5,4/6. Je partage pour l'essentiel l'avis posté par Arca1943 concernant cet excellent film réalisé en 1964 par Kihachi Okamoto. L'intrigue de Samouraï est volontairement touffue, les développements permettant petit à petit de comprendre qui est qui et avec qui (puisqu'il est question d'un affrontement entre clans). La forme est moderne (une attention soutenue du spectateur est exigée), ce récit est prenant. Il traite à la perfection les relations de pouvoir, qui peuvent se développer au sein d'un parti politique, d'une association, ou de n'importe quelle organisation. Le sujet ne se limite donc pas au Japon de 1860, à son shogun, ses ronins… Il peut nous éclairer sur bien des conflits d'intérêts d'actualité…

Point fort de cette oeuvre : la création d'une atmosphère de suspicion, portée par des angles de prises de vue prononcés, une utilisation habile de la profondeur de champ, des mouvements rapides et déstabilisants de caméra, ou des contrastes de lumière. Ce n'est peut-être pas l'un des rôles les plus importants ou mémorables de Toshiro Mifune, mais l'acteur se fond très bien dans le collectif, et apporte au récit des aspérités bienvenues via sa forte personnalité. Il y a aussi autour de lui, une pléthore d'acteurs très performants et parfaitement dirigés. Tel Yûnosuke Itô, le Lino Ventura japonais (par le physique massif), souvent aperçu dans des rôles d'individu patibulaire.


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.014 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter