Accueil
Voici les derniers messages de ce forum :

Eblouissant


De vincentp, le 2 juin à 23:10
Note du film : Chef-d'Oeuvre


On se demande pendant une bonne heure ou nous emmène Kinuyo Tanaka : les personnages s'observent, tout en retenue, en respectant un protocole de bonne conduite, dans un contexte politique régional complexe et âpre. Petit à petit, les caractères se dévoilent, les enjeux se caractérisent. Les vingt dernières minutes, sur un rythme de plus en plus rapide, synthétisent, et délivrent une vision de l'univers. Dans des paysages enflammés, rougeoyants, ou bien glacials, se dessine une ode, à la fois triste et optimiste. Grâce à une force de résilience, une forte sensibilité, une ouverture vers autrui, la société va de l'avant et produit un monde meilleur. La forme de La princesse errante est éblouissante : plans, costumes, décors, aspects sonores, couleurs… Il est étonnant de ne découvrir qu'en ces années 2020 La princesse errante (1960) que l'on peut classer sans aucun doute dans la catégorie des chefs d'oeuvre absolus du cinéma. Etonnant de ne découvrir également que si tardivement le génie de Tanaka en tant que réalisatrice. Elle apporte son expérience personnelle, son vécu, mais s'appuie aussi sur des collaborateurs de talent (comme le scénariste Natto Wada, ou l'actrice Machiko Kyô,…).


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.0038 s. - 6 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter