Accueil
Voici les derniers messages de ce forum :

Critique


De dumbledore, le 30 mars 2005 à 10:03
Note du film : 6/6

Young Mr. Lincoln. C'est le premier mot qui fait tout l'intérêt du film. Le « jeune » Lincoln est le sujet du film. John Ford ne nous raconte pas ici une hagiographie poussive d'un des américains les plus aimés, même par Ford (souvenons de nous de la manière dont il le montre dans Je n'ai pas tué Lincoln), mais la jeunesse du futur grand homme.

Lincoln est ici encore un jeune homme qui veut faire de la politique, sans grande envie, sans dents longues. Il découvre par hasard, ou plutôt par gentillesse, un livre de droit et devient alors avocat. Un premier grand procès lui permet de se mettre ensuite sur les rails qui vont le conduire vers son destin. C'est là que le laisse Ford, c'est là qu'il finit le film car le reste constitue une légende, trop connue pour méritée d'être réduite à un film.

Vers sa destinée est sans doute un des plus jolis et des plus simples films de Ford qui retrouve ses thèmes chers : la fondation des Etats-Unis qui se fait à la fois dans de la violence et dans une morale forte, la place de la femme comme garant de la civilité de l'homme…

Comme toujours la mise en scène est exactement à sa place, jamais fainéante mais jamais tape à l'œil. Elle trouve le ton juste pour raconter son histoire.

La seconde grande idée du film est le choix de Henry Fonda pour le rôle. Il le refusa pendant longtemps, jusqu'au moment où Ford lui expliqua qu'il ne jouera pas « Dieu » mais un simple péquenaud. On est ici du coup loin de l'image qu'on a tous de Lincoln en tête, une icône, mais au contraire un être profondément humain, riche de ses faiblesses.

Un grand film.


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.017 s. - 6 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter