Accueil
Voici les derniers messages de ce forum :

l'aventure, c'est l'aventure...


De Nadine Mouk, le 4 juillet 2017 à 23:41
Note du film : 4/6

Tout à fait d'accord, mille fois d'accord avec Gilou40 ! Ce film qui pourrait passer pour un navet est loin d'en être un ! L'introspection méticuleuse de la vie de ces deux pauvres types, ces ratés, est une petite merveille ! Et le titre de ce forum est rudement bien trouvé. On nage dans le nauséabond classieux du début à la fin. Comment ce film pourrait-il être mauvais quand il s'agit de décrire l'existence (si s'en est une) de ces deux larves présentables. Peu importe la mise en scène, le nom du chef opérateur, que les copains du Splendid viennent faire un p'tit clin d'oeil chacun à leur tour. Il suffit de les suivre, ces deux minus en col blanc, façon reportage TF1 bien léché, car ni petit film, ni grand film  : La survie des minables en milieu urbain. Et dire qu'aucun mec ne se reconnaîtra dans ce portrait acide, virulent, qui pue la télé-réalité…

Il y des scènes qui foutent le frisson ! La mariée qui sort, ivre, du bistrot où elle vient de célébrer son mariage, en pleine zone industrielle froide et désertifiée de toute humanité. Le mari qui la rejoint, bourré lui aussi, dans ce désert glacé… Sous les yeux de nos deux baltringues attendant, dans leur vieille Ami 6, la bonne fortune, le pilon de poulet mayonnaise à la main. Descendre aussi bas dans le cradingue moral, dans l'abject, ça en devient jouissif ! Et pourtant, qui n'a pas connu ces rebuts de la société, pourtant employés de banque, autant dire fort respectables, mais qui ne voient pas plus loin que leur nez de dégueulasses ? Il en traînent comme ça des légions, propres sur eux …Des salauds particulièrement lâches, bien vu ami Frétyl ! Mais vous finissez en disant Tout cela ne casse donc pas trois pattes à un canard.. Le film nous montre surtout que s'il fallait casser trois pattes à un canard pour mâter juste un bout de sein, dans la misère sexuelle où ils se trouvent, c'est le canard tout entier qu'ils tueraient. Il sont immondes ! Et je crois qu'ils s'en rendent compte, à la toute fin, devant leur machine à laver… J'ai adoré ce film ! Ah ! Ca secoue ! Pas de rires, des hauts-le-coeur !


Répondre

De fretyl, le 15 octobre 2011 à 00:52
Note du film : 3/6

Vraiment pas un grand film ! Vraiment même un tout petit film ! Le genre de film sur lequel on a vraiment pas besoin d'étaler trois pages pour le commenter. Je l'ai vu ce soir, je l'aurai oublié dés demain matin, mais j'ai tout de même passé un moment qui n'avait rien d'un supplice. Auteuil et Jugnot sont rigolos mais on les préférera très clairement dans Pour cent briques t'as plus rien de Molinaro auquel on ne cesse durant tout le long de penser au point qu'il a presque l'air d'être une suite aux Héros n'ont pas froid aux oreilles.
La fin est en effet extrêmement originale et l'effet de surprise fonctionne ; les deux gugusses que l'on a pris pendant une heure vingt pour des gentils garçons sont en réalité des salauds particulièrement lâches. Par contre les photos de Auteuil et Jugnot qui s'étalent au moment ou les deux compères partent en voiture sur une chanson vraiment très très très ringarde sont d'une nullité absolument hilarante !

Tout cela ne casse donc pas trois pattes à un canard.


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.023 s. - 6 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter