Accueil
Voici les derniers messages de ce forum :

Marylin, grande comédienne


De Johnstone, le 6 septembre à 05:24
Note du film : 5/6

un drame passionnel réussi dans ce film grandiose magnifié par la beauté des chutes et celle de Marilyn perverse et manipulatrice.


Répondre

De vincentp, le 11 décembre 2022 à 08:27
Note du film : Chef-d'Oeuvre


Revu hier soir sur grand-écran, à l'"heure des braves", loin des phénomènes d'hystérie collective. C'est une bonne occasion d'apprécier les qualités formelles de Niagara : sa photographie, plans et gestions de la lumière, aux alentours des chutes du Niagara. Visuellement splendide, des couleurs magnifiques. Mais on pourrait en dire tout autant de la partie sonore, qui capte le bruit fort de l'eau, du carillon des lieux, ou des numéros dansés et musicaux. La mise en scène de Hathaway est sèche, d'une efficacité redoutable. On peut mesurer les écarts avec celle d'Hitchcock, plus fluide dans sa réalisation et son enchainement des plans.

La grande idée du film est de confronter un couple à la dérive à un couple en devenir qui semble mal assorti. Le personnage de Jean Peters visiblement possède une psychologie qui s'accorderait plus à celle du personnage joué par Joseph Cotten, du moins elle le comprend et arrive à dialoguer avec lui. Sur le bateau à la dérive, elle fait corps avec lui et son attitude est très ambigüe. La particularité de Niagara réside dans sa difficulté à déchiffrer le sens du film, qui s'inscrit en filigrane sur la durée : une critique acerbe du modèle de vie des Etats-Unis de l'époque, et des conventions un peu artificielles liées à l'établissement des couples.


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.0030 s. - 6 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter