Accueil
Voici les derniers messages de ce forum :

Les débuts remarqués de Stéphane Liberski


De David-H, le 3 septembre 2006 à 00:56
Note du film : 4/6

Après de longues années de patience meublées par quelques courts métrages, le réalisateur belge Stéphane Liberski tient là enfin sa première vraie fiction. Originale à plus d'un titre, cette satire sur les conditions de jeunes bourgeois trentenaires et oisifs – que Fellini aurait d'ailleurs nommé « Inutiles » – démontre avec brio la déchéance de ces hommes ne rêvant plus. Pour incarner ces parvenus, un sadique Jean-Paul Rouve et un hideux Bouli Lanners imaginent une semaine complète de fête dans leur immense propriété, où vont aller se perdre le tendre François Vincentelli et son destin, le bel acteur se révélant à contrario en « pauvre » chauffeur de taxi.

Les relations entre les personnages tendent entre le cruel et le bouleversant, imagés par un pauvre parmi les riches, un fils raté haï par son père, les rêves d'un quidam (…), tous ces thèmes se chevauchant avec subtilité. L'ex-membre des Snuls nous offrant par ailleurs une curieuse métaphore avec la culture asiatique, dont la compréhension aurait probablement mérité une once de clarté…

Par contre, impossible de contester l'admirable bande originale , celle du fils Casimir Liberski, nous refaisant songer à un monde auquel appartient par exemple Yann Tiersen, ce qui n'est pas peu dire pour ce néophyte. Une douceur au piano tranchant bien avec la musique de la discothèque – du « Bunker » en fait – principal lieu d'un film qui, que l'on aime ou non, mérite certainement le détour…"


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.0022 s. - 6 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter