Accueil
Cinéma
Tanger, le rêve des brûleurs

Première mondiale : 2002
La fiche technique complète sur IMDb

200430/04/2006
Réalisateur :
Leila Kilani

Directeur de la photographie :
Benoit Chamaillard

Monteur :
Gladys Joujou

Société de production :
Vivement lundi!

Résumé

Ville-fenêtre du détroit de Gibraltar, Tanger a une identité ouverte. La frontière, à Tanger, est une présence, on la voit, elle apparaît par rebond, on la sent partout : c'est l'eau. En face, il y a une ligne continue : l'Espagne, la dernière avancée naturelle de l'Europe. Les candidats au départ clandestin, Marocains, Maliens, Sénégalais, Mauritaniens et autres Africains affluent massivement et sans discontinuité à Tanger. On les appelle en dialecte marocain les « herraguas », les « brûleurs », et le brûleur est celui qui est prêt à tout accepter pour partir, celui qui est prêt à brûler ses papiers, son identité, pour faire de ce départ une entreprise irréversible. Au-delà de la description globale d'un mouvement de masse, ce film suit l'aventure de quelques brûleurs.

Statistiques

Aucun votes pour une (ré)édition en DVD. Pour voter :

Galerie de photos


(c) projektmigration.de

Cette page a été visitée 4319 fois.

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.0090 s. - 15 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter