Forum - La Taverne du poisson couronné - À la "Remorques" ...
Accueil
Forum : La Taverne du poisson couronné

Sujet : À la "Remorques" ...


De Tamatoa, le 25 octobre 2013 à 03:30
Note du film : 2/6

La taverne du poisson couronné, c'est un endroit, une atmosphère. On y trouve des marins en partance, d'autres revenus de tout. Des amours désavoués et certains qui roucoulent dans les volutes des cigares. On y rencontre des caïds, des demi-sels, des moussaillons et des bras sardinés. Sur une scène de fortune, La goualeuse tente vainement de terminer sa chanson, dans le bruit des verres qui trinquent et des marins qui s'en foutent et se tapent sur la gueule…

René Chanas, réalisateur dont je n'avais jamais entendu parler, nous sert un film digestif. C'est à dire qui nous aide à digérer, pas plus. Loin d'être antipathique, voire même assez avenant ne serait-ce que par ses dialogues très drôles par instants, cette œuvre ne dégage quand même que très peu d'originalité. Voire aucune. Mais on les aime bien, "tous"…Michel Simon trop barbu ? Jules Berry qui fume trop ? Mais ils sont magnifiques, comme d'habitude. A l'ouest rien de nouveau. Ils sont juste dans un film qui n'est peut-être pas digne de leurs talents respectifs. En effet, le scénario ne leur permet pas de se confronter dans les hautes sphères. Je pense néanmoins que le cahier des charges est rempli. Pas frais mon Poisson ?! Disons que depuis, la marée cinématographique nous en a emmené d'autres.. Mais tout est fait pour, assez vainement, nous accrocher : Une tempête du feu de Dieu genre Remorques au début et une happy-end qui n'est pas happy du tout. Entre les deux, c'est du bon cabotinage de la part de comédiens rompus à cet exercice. On gueule, on aime, on tue et on boit beaucoup. Doit-on parler d'un thriller maritime ? Quand même pas. Si ce film est un thriller maritime, Le parrain pourrait être comparé à Quelques messieurs trop tranquilles. Un "Noir et blanc" de plus ? Non plus. Un film comme le public en réclamait en cette période d'après guerre, pour y retrouver des trognes qu'il aimait bien et s'émouvoir ou rire de pas grand chose ou de si peu. En tous cas un film comme il en a plu à verse en ces années Quarante. Il n'a pas fait date dans l'esprit des gens et on ne s'en étonne guère. Ils ont sûrement, à l'époque, passé un bon moment et ils ont oublié.. Mais ils se doivent quand même de remercier Jean Grémillon qui a fait des petits..

Et puis la digestion ne dure que d'un générique à l'autre. Mission accomplie pour tous.


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.0079 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter