Forum - Les Demoiselles de Rochefort - On raye !
Accueil
Forum : Les Demoiselles de Rochefort

Sujet : On raye !


De Impétueux, le 19 mai 2006 à 10:14
Note du film : Chef-d'Oeuvre

Message transporté sur un autre fil…


Répondre

De Torgnole, le 22 janvier 2008 à 16:40

Jamais rien vu d'aussi kitsch… Pas pris une ride? Ahem… Désolé, mais je ne trouve pas l'allégresse de ce film contagieuse mais plutôt insupportable, et ça chante à tout va des chansons plus tartes les unes que les autres, brisant un récit déjà ennuyeux et surfait, des sentiments basiques et des acteurs surestimé qui ont du apprendre à s'adorer devant le miroir… Mais de toute manière j'ai toujours eu beaucoup de mal avec les comédies musicales et l'opéraaaouf… Je baille et m'emmerde déjà rien que d'y penser… Ou encore faut il de la musique qui déménage, ah! Les Blues Brothers, voilà une bonne comédie musicale! Les Demoiselles De Rochefort? Une espèce de grandiloquence ridicule, fierté d'une poignée de français frustrés qui n'ont jamais vraiment su faire de film-spectacles.


Répondre

De vistavision, le 22 janvier 2008 à 17:46
Note du film : 4/6

Ne mélangez pas tout ! …. "Des français frustrés" ! vous y allez un peu fort, même s'il est vrai que nous sommes minables en France dans le domaine des comédies musicales… Cependant je nuancerais… Ce n'est pas tellement la musique en tant que telle qui est mauvaise (tout est relatif, car les derniers "musicals" américains ne valent guère mieux)… C'est surtout les interprêtes et la mise en scène qui sont à la traîne !…

Allez à Londres ou à Broaway, ou tout simplement en…. Allemagne !… Là c'est du travail bien fait… et tonique !

Certes pour les Demoiselles de Rochefort, on peut être agacé par le Livret qui est plutôt mièvre !… Mais dites-vous bien que pour un américain : entendre sa langue chantée est parfois agaçant ; car nous françophones, nous avons tendance à tomber sous le charme d'une langue étrangère…

D'accord pour aimer les "Blues Brothers" (qui pour moi n'est pas une comédie musicale)… mais comparons ce qui est comparable !… et puis vous annoncez que l'opéra vous ennuie… C'est votre droit, mais là encore nous sommes dans un domaine particulier qui demande (excusez-moi) une oreille musicale et un minimum de connaissances en harmonie…

Donc votre critique des "Demoiselles de Rochefort" est dès le départ faussée, puisque vous ne cherchez même pas à analyser le film !….

Personnellement je n'aime pas Bob Marley… je n'irai sûrement pas faire un commentaire sur un site dédié à cet artiste, sachant que pour moi c'est nul et archi-nul…


Répondre

De Freddie D., le 22 janvier 2008 à 17:52

Je n\'aime pas Les demoiselles de Rochefort, mais ce genre de message lapidaire me donne envie d\'aimer.


Répondre

De Torgnole, le 22 janvier 2008 à 18:56

"mais là encore nous sommes dans un domaine particulier qui demande (excusez-moi) une oreille musicale et un minimum de connaissances en harmonie… "

Parce qu'il faut connaitre pour aimer ou sentir, plaisir des sens, la musique en soi ou support à image vendeuse moderne, ou ancienne. Sans concession aucune, j'adore la musique electronique sans paroles et la poésie française parlée, mais la chanson française, par pitié, stop! Ce que l'on nous certifiait bon par le passé est souvent devenu fade… Je préfère vivre avec mon temps et chercher en évitant à tout prix de tomber dans le piège de la future élite… Je déteste le mot chef d'oeuvre, prétention de juges orgueilleux.

Vive die hard 4, ballet d'action prodigieux, sans aucun ennui possible! Et vive Bob Marley, combattant des temps moderne, utilisant sa musique comme une arme tranchant l'ignorance.


Répondre

De vistavision, le 22 janvier 2008 à 19:10
Note du film : 4/6

Tout a commencé avec vous (la Génèse), mais tout terminera avec vous !… Heureusement que l'Art ne se limite pas aux exemples que vous nous annoncez !… ce qui me rassure tout de même, c'est que le opéras sont pleins, les salles de concert aussi, ainsi que les cinémas d'Art et d'Essai (Mon Dieu les films sont en "noir et blanc")…

Quant à Bob Marley, c'est vrai…. il fait le bonheur des nostalgiques, notamment sur les plages l'été… on le voit en mille exemplaires sur des bouts de tissus qui se veulent être des pseudo-foulards !


Répondre

De Torgnole, le 22 janvier 2008 à 19:21

L'Art avec un grand A, gargarisez vous en jusqu'à vous étrangler, l'art est aussi le chewing gum collé au siège du bus, je suis probablement assez fou pour le décoller et le remacher mais en aucun cas je ne regarderais une fois de plus les demoiselles de Rochefort.


Répondre

De Freddie D., le 22 janvier 2008 à 19:25

Rien compris à cette histoire de chewing gum… Que d\'énervement inutile, pour le gentil et déjà bien ancien Demy, qui n\'en demandait pas tant.


Répondre

De vincentp, le 22 janvier 2008 à 20:57
Note du film : 4/6

On peut être un peu moins enthousiaste que \"nouvelle\" et \"impétueux\" tout en reconnaissant les qualités de Les demoiselles de Rochefort, à la tonalité à la fois gaie et mélancolique. Demy décrit avec tendresse et douceur les émotions de ces jeunes filles d\'une petite ville qui découvrent l\'amour…


Répondre

De Torgnole, le 23 janvier 2008 à 00:17

C'est troooop mignon! Ce film est il donc un instrument pour mettre en valeur vos sentiments les plus nobles, vos qualité sensibles et raffinées? qui sera le plus spirituel? le plus mignon? Alors selon je ne sais plus qui, plus haut, Jacques Demy était gentil, il est mort, je ne dois donc pas dire du mal de son film (la mort c'est toujours triste), je veux bien croire qu'il plaise à certain, tant mieux pour eux, mais dois-je reconnaitre pour autant des qualités qui pour moi sont des défauts mièvres soit disant plus subtils que n'importe quel série actuelle tirant sur la corde des sentiments amoureux. Quand a dire du mal d'un film, j'ai remarqué que certaines personnes ne s'en privent pas dans d'autres critiques, alors pourquoi pas CE film qui pour moi est le comble de la surestimation.


Répondre

De nouvelle, le 23 janvier 2008 à 08:36
Note du film : 6/6

Evidemment si l\'on aime pas la comédie musicale il est inutile de regarder Les demoiselles de Rochefort, cependant je trouve votre message instructuré et ignominieux .


Répondre

De Freddie D., le 23 janvier 2008 à 09:07

Pauvre "Torgnole", il a dû s'en prendre beaucoup, pour être aussi aigri.


Répondre

De vistavision, le 23 janvier 2008 à 09:11
Note du film : 4/6

Je n'appelle pas cela de la "critique", mais de "l'affrontement", de la "provocation"…

Pour paraphraser Francis Blanche qui disait dans Les Tontons flingueurs : "c'est curieux chez ces marins ce besoin de faire des phrases"… quand une certaine Jeunesse est à court d'arguments, il faut obligatoirement qu'elle devienne intolérante en employant si possible un vocabulaire trivial…


Répondre

De Torgnole, le 23 janvier 2008 à 13:20

Pour en revenir à mon argumentation inexistante, je ne crois pas que la votre soit des plus argumentés, sur quoi vous fondez vous tous pour dire que les chorégraphies sont gracieuses, les chansons émouvantes, les sentiments exprimés, subtils? Vous ne faites que le mentionner, moi je pense le contraire, mais c'est vous qui avez raison car votre avis pèse forcémment plus lourd dans la balance de par votre expression d'un langage lourdement soutenu et terriblement vide de sensations franches. Etes vous sur d'aimer ce film? Ou l'aimez vous parce que vous vous sentez obliger de l'aimer?

Quand à mon usurpateur, il me met dans une position délicate, car j'ai beau chercher, mais pour ce qui est de Chuck Norris et Steven Seagal, je n'ai hélas pas assez de références pour défendre leurs films, à part peut-être piège en haute mer qui passe comme une lettre à la poste.


Répondre

De cabrissade, le 23 janvier 2008 à 17:16
Note du film : 3/6

Voilà bien des algarades pour une bluette somme toute bien Française -pour une une fois- et qui laisse surtout le souvenir d'un metteur en scène patchwork de sentiments sucrés et fins, et l'image trop tôt disparue de l'aérienne Françoise Dorléac…Ce film est un bonbon que nous avons gardé en bouche, parce qu'offert par les couleurs d'un passé moins furieux que notre présent qui ne sait plus minauder, ni à Rochefort, ni ailleurs….


Répondre

De Freddie D., le 24 janvier 2008 à 10:56

On devine qu'il s'agit d'une tentative d'humour… Ces gens n'ont vraiment rien de mieux à faire…


Répondre

De vincentp, le 24 janvier 2008 à 17:38
Note du film : 4/6

C'est bien connu : on commence par chanter "l'internationale" et on finit Premier ministre.


Répondre

De rocafortis17, le 26 février 2008 à 16:25
Note du film : 6/6

Je viens de découvrir des critiques hargneuses sur Les Demoiselles de Rochefort. Je suis tout étonné de cette acharnement à dénigrer ce qui me parait être un film fait pour prouver qu'en France on sait aussi faire de la comédie musicale.

Jacques Demy avait réussi avec Les Parapluies de Cherbourg et il a voulu recommencer avec Les Demoiselles, et il a réussi. La prétention était de faire chanter, danser et sourire, autant ses acteurs à l'écran que le public, ravie pendant la séance,et chantant les airs ensuite dans la rue et chez soi.

Pour info : à la sortie du film, la manière entraînante des chansons a séduite les publicitaires pour créer à foison des pubs chantées. J'ai peut-être un faible pour ce film parce que j'en ai vu une partie du tournage, habitant Rochefort, mais ce que j'en retiens surtout est le charme qui s'est dégagé de cette prestation. L'histoire est simple, mais dans les grandes opérettes qui ont fait découvrir de grands chanteurs, l'histoire n'était pas plus importante. Le principal tient dans la beauté du jeu, des décors et des chants.

 

Je n'avais pas pensé à demander une réédition auparavant du fait que je possède le dvd. Et j'aime encore le regarder


Répondre

De jjallain, le 24 janvier 2009 à 16:23

Une merveille, je suis d'accord. Il faudrait revoir également les autres films de Jacques Demy, par exemple Model Shop, si triste, œuvre peu connue qui est la suite de Lola à la fin heureuse. Ces deux films forment un diptyque qui parle de la fidélité, puis de l'infidélité.


Répondre

De Fifou0159, le 2 mai 2009 à 06:38
Note du film : 5/6

Il ne vous est jamais venu à l'idée d'analyser un peu plus finement le film? De ne pas vous en tenir aux "décors", "musiques" et "chorégraphies"? Parce qu'il me semble bien qu'un réalisateur ne fais des choix que pour illustrer une idée non? Sinon à quoi bon appeler ça "cinéma"? Il est bien triste de voir comme un film peut-être réduit à du simple "divertissement" par des regards peu aiguisés et qui malheureusement se permettent de lui porter un jugement. Alors remettons les choses à leurs places. Jacques Demy n'est en rien un amateur du niais ou je ne sais quoi d'autres. C'est un homme de culture, un homme de cinéma et ses choix sont murement réfléchis. Il met sa technique cinématographique (innovante, originale et audacieuse) au profit d'un portrait de sentiment, d'une société française qui se réveille à peine de la guerre. Certes me direz-vous, les personnages sont gai, excessivement euphorique, mais que cherchent-ils tous au font? La fuite non? Revoyez le film, avec plus d'attention, avec plus de discernement et cesser vous même d'être superficiel (dans votre regard bien entendu. )


Répondre

De scrogneugneu, le 2 mai 2009 à 09:50
Note du film : 2/6

"d'une société française qui se réveille à peine de la guerre"… Il ne faut tout de même pas exagérer !… En 1967 nous étions largement sortis de la guerre et les "audaces" cinématographiques fleurissaient ça et là…

Que vous trouviez ce "navet", pâle imitation de comédies musicales américaines, à votre goût… soit !… mais ne considérez pas comme débiles ceux qui ont un avis contraire…

Tout est décousu… Il n'y a aucune recherche ni scéniquement ni vocalement !… Si ce film a attiré du monde, c'est que les spectateurs de l'époque avaient en tête les parapluies de Cherbourg… et puis il y avait les soeurs Dorléac…


Répondre

De Impétueux, le 2 mai 2009 à 10:30
Note du film : Chef-d'Oeuvre

J'ai bien envie de créer un autre fil de discussion, où se retrouveraient tous ceux qui aiment cette œuvre enchantée.

Vous n'aimez pas ça ? Vous ne vous y laissez pas prendre ? Vous préférez Kill Bill ou Matrix ? C'est votre affaire !Mon goût du crapoteux Mondo cane, du sordide Cannibal holocaust du roublard Caligula ne m'empêche pas d'aimer aussi Brigadoon, Les Quatre filles du Docteur March ou La mélodie du bonheur

J'ai donc bien envie de migrer ; mais comme je suis l'initiateur de ce fil, je réfléchis encore un brin…


Répondre

De sophie75, le 2 mai 2009 à 11:29

Je me sens totalement étrangère à cette discussion et le rouge me monte aux joues car je dois avouer méconnaître entièrement l'oeuvre de Jacques Demy. Et si certains messages incitent à découvrir cet univers mi-poétique mi-kitsch, d'autres me font douter d'investir mes maigres économies sur un DVD honéreux.


Répondre

De PM Jarriq, le 2 mai 2009 à 11:37

Là, franchement, c'est totalement une question de sensibilité. Les deux opinions sont valables. Personnellement, je ne supporte pas, mais il y a tant d'admirateurs éperdus et sincères, que je me dis que je dois passer à côté de quelque chose…


Répondre

De sophie75, le 2 mai 2009 à 11:42

C'est-à-dire, que bonne fille, j'ai essayé de regarder quelques Tati, dont de nombreux et enthousiastes cinéphiles vantent talent et mérites; et je dois avouer que son univers artificiel et soit-disant humaniste m'a fait perdre d'utiles heures. Que me reste t-il de ces visions ? Des moments d'ennui abyssaux.
Mais là, j'extrapole car Tati n'est pas Demy et mes préjugés faussent mon objectivité. Et pourtant, je ne rechigne pas à me passer en boucle des guimauves ou des comédies aussi légères que le cerveau d'un hippocampe !


Répondre

De Crego, le 2 mai 2009 à 11:58

7 MINUTES ENTRE LE MESSAGE DE SOPHIE ET LES INSULTES DU DEBILE !!!

ça veut dire que le malheureux est à l'affut et n'attend qu'une chose toute la journée: que quelqu'un se manifeste pour l'injurier. quelle vie!!!


Répondre

De sophie75, le 2 mai 2009 à 12:45

Il est vrai que les soyeux épithètes accolés à mon pseudo sont peu encourageants. Mais, la solitude engendre des comportement bizarres. Peut-être une overdose de Tati ou de Demy ? ô coquin de sort !


Répondre

De Romuald, le 2 mai 2009 à 14:04

Alors quand les "zobes" n'envahissent pas ce site, ça trouve moyen de s'engueuler encore…

@ Sophie75 : Vous n'avez pas à avoir le rouge aux joues, vous ne connaissez pas Jacques demy, ce n'est pas encore condamnable par la loi. Perso, l'univers de Demy ne me donne pas des boutons et son cinéma est loin d'être à jeter aux orties. Mais mon diabète et moi sommes assez allergiques au côté sirupeux et confiture de ces oeuvres un peu mièvres…. Seul, Peau d'âne trouve grâce à mes yeux. Un zèste d'enfance qui s'attarde au crépuscule de la vie. Comme le souligne notre cow-boy Pm jarriq, c'est une question de sensibilité. Et si notre ami Impétueux, délaissant sa kala et enfilant son tutu, ouvre ce fil Demy, vous pourrez y lire surement des lignes fort interréssantes. Par contre, qualifier les films de Jacques tati "d'ennuis abyssaux" relève de la cour martiale.Pas d'avantage.

                             pour \Lagardère

Répondre

De Impétueux, le 2 mai 2009 à 16:01
Note du film : Chef-d'Oeuvre

L'éventail d'ordures de Zobe et des Ah ben me conforte dans l'idée d'installer sur un autre fil tout ce qui se rapporte aux Demoiselles de Rochefort ; des amateurs aussi honnêtes et érudits que PM Jarriq n'entrent pas dans l'univers de Demy ? C'est bien dommage… comme il est bien dommage que je n'entre pas dans l'univers d'Hitchcock… C'est comme ça !

J'ajoute que je ne suis pas absolument convaincu par tout Demy : je me méfie d'Une chambre en ville, vue il y a trop longtemps, et Trois places pour le 26 est bien au dessous de la moyenne ; mais, en plus de ses trois féeries (Cherbourg, Rochefort et Peau d'âne), il y a aussi Lola et La baie des anges


Répondre

De vincentp, le 2 mai 2009 à 17:14
Note du film : 4/6

Le pendant français du "musical" américain, sauf que je décèle chez Demy une tristesse et une mélancolie absente des oeuvres américaines. Quant à Lola, remarquons que nombre de contributeurs (Coutard, Michel Legrand…) et thèmes sont présents dans Vivre sa vie de Jean-Luc Godard : deux visions complémentaires et très réussies du même sujet, traités au même moment.


Répondre

De Impétueux, le 9 mai 2013 à 19:20
Note du film : Chef-d'Oeuvre

Un moment de grâce pure, de légèreté, d'allégresse, où tout, absolument tout, concorde pour mettre le spectateur à l'unisson du miracle : la sublime musique de Michel Legrand – présente dans toutes les mémoires et dans l'inconscient collectif quarante-six ans après sa composition, la photogénie de Rochefort, le talent de tous les interprètes, de l'inquiétant Subtil Dutrouz (Henri Crémieux) à l'éternelle beauté d'Yvonne (Danielle Darrieux ), la grâce magique des sœurs jumelles (on dirait que l'habituelle réserve de Catherine Deneuve s'écarte là un peu grâce à la vivacité de Françoise Dorléac).

Et tout cela grâce au courage de Jacques Demy de réaliser des féeries. Moins audacieux que le tendre mélodrame des Parapluies de Cherbourg, réalisé trois ans auparavant, moins fantasmatique que le conte de Peau d'âne, tourné trois ans après, mais davantage absolument réussi.

Marqueterie délicate que Les Demoiselles où l'artificialité de l'anecdote, par son caractère même, accroît encore la sensation de plaisir continu : la lumière de Rochefort se renforce de la beauté des demoiselles, la qualité de la musique s'appuie sur la vivacité des dialogues parlés, le charme des rues et des places se conforte des citations cinématographiques. Et un travail sur les couleurs et sur les espaces exemplaire, qu'on remarque davantage à chaque vision du film.

Qu'est-ce qu'on peut chipoter ? Il me semble que George Chakiris est trop lié à West side story pour pouvoir en réchapper… et c'est à peu près tout.

Bientôt cinquante ans et pas une seule ride : pour l'éternité, les Demoiselles ont vingt ans.

Et Françoise Dorléac n'est jamais morte.


Répondre

De vincentp, le 10 avril 2018 à 23:36
Note du film : 4/6

4,5. Revu ce soir sur grand écran, copie restaurée, conditions de projection parfaites… Techniquement le film est irréprochable, les prises de vue sont spectaculaires. Un travail élaboré sur la lumière et les couleurs. Et pourtant, cela ne passe pas très bien chez moi. Un côté artificiel, des chansons de Michel Legrand, grandiloquentes et qui se ressemblent toutes (criant au bonheur comme on vend des salades sur un marché, avec un verre d'alcool dans le nez). Les demoiselles de Rochefort est trop long, deux heures c'est trop pour un thème aussi limité. Objectivement, un (très) bon film, certainement pas un chef d'oeuvre. Subjectivement, simplement une semi-réussite, à mon sens un peu datée, et aujourd'hui destinée à un public âgé.


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.0095 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter