Forum - Parole de flic - Pauvre Alain
Accueil
Forum : Parole de flic

Sujet : Pauvre Alain


De verdun, le 15 avril 2006 à 20:10
Note du film : 0/6

Le cinéma des années 1980 fut entre bessonneries et beinexeries, une bien mauvaise période pour le polar français et ce n'est pas un hasard si vont apparaître bientôt NAVARRO et autres nullités télévisuelles.

Parole de flic fut un succès pour Delon après le semi-échec du pourtant très beau Notre histoire. Il est d'ailleurs drôle de constater que Delon combat ici une milice d'extrême droite,alors que certains observateurs ont expliqué le médiocre accueil public du film de Blier par les échos faits à l'époque sur l'amitié entre Delon et Jean-marie Le Pen.

Certes mais mis à part le fait de voir l'ancien héros de Plein soleil en grande forme physique, que reste -il de ce produit efficace mais qui marque l'enfoncement définitif de Delon dans ce navrants poncifs empruntés à ses anciens partenaires Bronson et Belmondo?

Sans doute pas grand chose mais dans mon souvenir, le film a un côté décomplexé pas désagréable…. Si ce n'est que ce genre de véhicules pour vedettes a vécu, heureusement d'ailleurs… Le film se suit sans difficulté et c'est toujours moins ringard que Julie Lescaut. Mais on ira plutôt revoir Mélodie en sous-sol et Borsalino, le jour où ce dernier sera exhumé..


Répondre

De fretyl, le 16 novembre 2009 à 14:12
Note du film : 0/6

Le pire film d'Alain Delon ?

Je n'ai pas vu la beauté du philosophe milliardaire Bernard-Henri Lévy (Le Jour et la nuit) qui parait-il a gravi les sommets en matière de frivolité cinématographique, d'eau de rose ridicule et de bêtise philosophique, mais dans ce qui fut la déchéance du mythe Delon, Parole de flic mis un sacré coup à la carrière du comédien.
Si on a souvent accusé Belmondo de faire dans les années 80 des films commerciaux, mais qui tout de même connaissaient un certains succès, la carrière de Delon au même moment est nettement moins glorieuse. Parole de flic n'est qu'un pale remake des films de flic que jouait Bebel au même moment.
Le Belmondo en veste en cuir, fonceur et dé-fonceur du Marginal est complétement imité dans tous ses faits et gestes par Delon.
Les derniers échecs commerciaux des films de l'acteur, ont, sans doute dû le pousser à jouer dans des films d'actions faciles, en pensant que cela, allait lui permettre de reconquérir son public, tout en détachant son image publique ; puisque ici comme l'année d'après, sous la caméra du même José Pinheiro, il lutte contre un mouvement radical d'extrême droite.

Aucune inspiration de scénariste ; tout dans Parole de flic a été piqué dans des films antérieurs, lorsque Delon part remettre de l'ordre en ville le soir et que son ombre magnum à la main apparait sur les immeubles, on voit que le plan, a été piqué à Charles Bronson dans Un justicier dans la ville ; lorsque Delon fait son footing et s'entraine dans une salle de sport, sur des musiques très années 80, c'est Stallone dans Rocky qu'il semble copier ; lorsque Delon casse la gueule à Stevenin dans l'épicerie on reconnait, le passage à tabac des frères Tourion par Belmondo dans Le marginal.

J'ai peut-être raté d'autres emprunts malhonnêtes ; par exemple, je me demande qui-est-ce que Delon cherche à calquer lorsqu'au début du film, il affronte un grand noir considérablement musculeux sur une plage en Afrique ?
Stallone ? Norris ? Seagal ? Schwarzenegger ?

Pas Lino Ventura ou Jean Gabin en tout cas !


Répondre

De PM Jarriq, le 16 novembre 2009 à 17:01

"Mais bon, moi non plus je n'ai pas vu le film de BHL…"

Aaaah ! Innocent… Comment peut-on parler de "plus mauvais film d'Alain Delon", sans avoir vu le mètre-étalon ? Le phare du nanar ! L'Himalaya du flop ?


Répondre

De Gilou40, le 16 novembre 2009 à 17:07
Note du film : 3/6

Moi, j'avais trouvé ce film plutôt bien tourné….Disons moins mauvais et plus inventif que Le battant ou encore Un crime. Et justement, la scène du début avec le noir musculeux, m'avait beaucoup plu. Cette façon d'offrir ce spectacle, cette fausse bagarre, comme un rituel, une offrande à ces gens parmi lesquels il avait refait sa vie, c'était très sympa et bien vu. Non, je ne jetterai pas ce film au feu….

Le plus mauvais film de Delon ? Ma parole, vous n'avez jamais vu Asterix aux jeux olympiques ??

Tant qu'à Le jour et la nuit, j'avoue être partie avant la fin, ne comprenant rien à ce que je voyais….Je ne sais qu'une chose: Dans ce film, le plus mauvais d'entre les mauvais reste quand même Karl zero !! Qui n'a jamais si bien porté son nom. !


Répondre

De fretyl, le 16 novembre 2009 à 17:12
Note du film : 0/6

Toujours pressé de contredire Fretyl (une vraie manie chez moi, un vice) je dirai qu'à mon avis Ne réveillez pas un flic qui dort est absolument imbattable dans son genre. J'ai vu Parole de flic récemment. C'est effectivement assez mauvais, mais jamais autant que l'autre, où tout a l'air absolument faux à tout moment.

J'ai mis zéro à Ne réveillez pas un flic qui dort et zéro à Parole de Flic.

Il est, en effet difficile de délimiter, lequel des deux, est le plus mauvais. Une chose est sûr ce Pinheiro restera le réalisateur de polar le plus souillon du cinéma français.

Je me demande, comment il est possible de rater deux films coup sur coup à ce point ? Comment Alain Delon a t'il pu faire appel à lui pour réaliser Ne réveillez pas un flic qui dort après le fiasco de Parole de Flic ?

Même Mocky s'appliquait mieux que lui…


Répondre

De Sabine., le 15 juin 2010 à 14:23

Et bien moi, je trouve que ce film est formidable! La critique est toujours facile concernant Monsieur Delon car il a toujours été jalousé, n'empêche qu'il est toujours sur nos écrans via la Pub d'Eau Sauvage, et qu'elle Pub!!!

VIVEMENT JANVIER 2011 POUR LE RETROUVER AUX COTES D'ANOUCHKA SUR LES PLANCHES DU THEATRE LES BOUFFES PARISIENS….CE SERA UN PUR BONHEUR….Merci Monsieur Delon.


Répondre

De Sabine., le 16 juin 2010 à 08:37

Et alors, 1969 est une Belle année! et, il n'y a aucun déclin mais toujours une réélle jalousie.

"La Piscine" est un Superbe film avec une Romy et un Alain d'une Beauté et d'un Magnétisme rares….tout le monde ne peut pas en dire autant!!!

Alain est et restera le plus bel homme de sa génération et, je dirais même qu'à l'heure actuelle peu de personnes résistent à son charme et, quelle élégance!. Certains devraient en prendre de la graine.


Répondre

De Tamatoa, le 15 mai 2014 à 18:48
Note du film : 4/6

Et bien en voilà des critiques ! Et si vous vous y colliez deux secondes avant que de cracher votre fiel ? Parole de flic est un excellent divertissement et on se fout de savoir s'il est le meilleur, le plus nul ou le moins bon de cet encore bel acteur à l'époque !

Aucune inspiration de scénariste ; tout dans Parole de flic a été piqué dans des films antérieurs, lorsque Delon part remettre de l'ordre en ville le soir et que son ombre magnum à la main apparait sur les immeubles, on voit que le plan, a été piqué à Charles Bronson dans Un justicier dans la ville ; lorsque Delon fait son footing et s'entraine dans une salle de sport, sur des musiques très années 80, c'est Stallone dans Rocky qu'il semble copier ; lorsque Delon casse la gueule à Stevenin dans l'épicerie on reconnait, le passage à tabac des frères Tourion par Belmondo dans Le marginal. ( !!! )

C'est quoi ça ? Quand Montand allume sa clope dans Vincent, François, Paul… et les autres, on reconnait le même Montand qui allume sa clope dans Garçon ! ou dans César et Rosalie. Quand Clint Eastwood sort son flingue dans Magnum Force, on reconnait le passage ou il sort le même flingue dans L'Inspecteur ne renonce jamais ! Et moi, quand je vais aux chiottes, on reconnait des milliards de gens qui font pareil ! Odieux plagiat ! Allons ! lorsque Delon fait son footing et s'entraine dans une salle de sport, sur des musiques très années 80, c'est Stallone dans Rocky qu'il semble copier... La prochaine fois, on demandera à Delon de soulever des haltères en smoking et chapeau haut de forme pour ne pas confondre avec Rocky 3 ! Allons, allons !! Je ne prétends pas que ce film soit le must de ce qu'a pu accomplir Delon mais il est très adroitement orchestré par José Pinheiro qui a trouvé ici matière à prouver son habileté. Parce que le gars Pinheiro, on l'a surtout cantonné à des oeuvres pour la télé, sans grands moyens et de peu d'envergure. Mais Parole de flic prouve qu'il sait dirigé son monde, fut-il Delon ou Perrin. L'histoire monte très habilement crescendo. Un début de film très agréable en Guadeloupe avec une tradition (car s'en est une !) très plaisante, à savoir le faux combat entre deux joueurs de cartes qui s'estiment, pendant qu'à Paris se déroule un drame. Verdun nous dit : Il est d'ailleurs drôle de constater que Delon combat ici une milice d'extrême droite,alors que certains observateurs ont expliqué le médiocre accueil public du film de Blier par les échos faits à l'époque sur l'amitié entre Delon et Jean-marie Le Pen. Ca veut dire quoi, ça ? Delon a tourné Le Professeur alors qu'il n'a jamais fichu les pieds dans une école ! Bizet a écrit Carmen sans avoir jamais mis les pieds en Espagne. Que vient faire ici la relation de Delon et Le Pen ? "-Excuse moi de te faire la gueule, jean-marie, mais en ce moment je tourne un film contre les milices fascistes !-" Curieux, cette tournure d'esprit. parole de flic n'est peut-être pas un film sans défauts, (en existe-il ?) mais c'est un très bon et très prenant polar. On sent qu'il a été longuement préparé en amont, ne serait-ce que physiquement pour Delon qui montre ici une condition irréprochable. Et le scénario est mûrement pensé et dépouillé.

De très excellentes scènes d'action, des moments d'émotion qui n'en font pas trop, et les acteurs qui encadrent l'idole bien briéfés pour servir Delon du mieux qu'ils peuvent. Alors bien sûr, le scénario peut ne pas plaire à tout le monde : La justice expéditive, oeil pour oeil, exécution méthodique des nazillons de service par Un justicier dans la ville, ça peut déranger certains. Mais moi, c'est le Procès de Nuremberg qui m'agace. Et j'ai approuvé ce scénario et beaucoup apprécié cette façon d'appréhender la justice. La dernière scène dans le cirque est un tantinet…olé, olé, je vous l'accorde. Mais l'ensemble remplit grandement sa mission de belle distraction cinématographique. Mais on ira plutôt revoir Mélodie en sous-sol Mais quel rapport avec ce film ? C'est comme si après avoir vu le très mauvais Dancing machine, je vous disais : Mieux vaut revoir l'âge heureux

Parole de flic n'a pas taché à jamais l'histoire du cinéma, sûrement pas ! Perso, j'éprouve toujours un réel plaisir à le revoir.


Répondre

De Freddie D., le 15 mai 2014 à 19:29
Note du film : 4/6

Assez d’accord. Il y a même pas mal d’humour et de second degré. À ne pas confondre avec l’épouvantable « Ne réveillez pas un flic qui dort » de la même équipe ou presque, sur un sujet similaire, mais pas drôle du tout pour le coup.


Répondre

De verdun, le 15 mai 2014 à 21:33
Note du film : 0/6

Belle réhabilitation de ce Delon des années 1980; pas sûr que l'envie de le revoir me vienne tout de suite même si j'ai une certaine considération pour l'acteur.

En revanche, je persiste à préférer voir et revoir les grands Delon des années 60, je citais Mélodie en sous-sol comme j'aurais pu en citer d'autres à ce Parole de flic, de même que dans la carrière de Belmondo je préfère voir et revoir L'homme de Rio plutôt que Joyeuses Pâques.

Après c'est à chacun de se faire sa propre opinion.


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.040 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter