Forum - Décès de Charles Aznavour (1924-2018) - Décès de Charles Aznavour
AccueilDécès de Charles Aznavour (1924-2018)
Forum : Décès de Charles Aznavour (1924-2018)

Sujet : Décès de Charles Aznavour


De fretyl, le 1er octobre à 15:25

Comment pourrait-on mieux exprimer ce que ce petit Arménien disait, qui est si fort : "Je suis devenu Français d'abord, dans ma tête, dans mon cœur, dans ma manière d'être, dans ma langue… J'ai abandonné une grande partie de mon arménité pour être Français… Impétueux

Et puis pour devenir Suisse et exilé fiscal par la suite… Et avec ça il ne manquait jamais une occasion d'ouvrir son bec sur la politique française dés qu'il était sur un plateau de télé ou de radio !


Répondre

De Impétueux, le 1er octobre à 22:45

Allons, allons, ami Frétyl, il me semble que MM. Bernard Arnault et François Pinault sont domiciliés en France et qu'ils ont vis-à-vis du fisc une attitude bien plus hypocrite ! [a:=Aznavour] s'est établi en Suisse après une persécution fiscale pour laquelle il avait été blanchi… Tant que notre pays continuera à enquiquiner ceux qui gagnent beaucoup d'argent grâce à leur talent, ça continuera…


Répondre

De vincentp, le 2 octobre à 09:57

Jamais entendu une seule chanson de ce monsieur. Juste vu passer le montant énorme d'un de ses cachets, envoyé effectivement en Suisse. Quant à ses prestations d'acteurs, elles sont très modestes. Pas de quoi s'exciter.


Répondre

De Impétueux, le 2 octobre à 10:57

Jamais entendu une seule chanson de ce monsieur.… Ouh là là ! Un extra-terrestre sur DVDToile….! Et un extra-terrestre qui n'a pas de goût…


Répondre

De fretyl, le 2 octobre à 12:37

Il est vrai qu'en tant qu'acteur Aznavour ne m'a jamais ébloui. Dans le rôle de "Kachoudas" dans Les fantômes du chapelier il n'avait quasiment rien à dire ! Lorsqu'il se mesure à de véritables monstres du cinéma français dans La métamorphose des cloportes il fait je trouve, pale figure, même dans Un taxi pour Tobrouk ! On ne lui donnait que des rôles de types timides, réservés, son rôle dans Tirez sur le pianiste était aussi endormant que le film : fastidieux polar de la nouvelle vague.

Quand au chanteur ; bof, il ne me viendrai pas à l'idée de me payer un coffret cd de lui, bien que quand même, je trouve qu'il décrit des petites histoires attachantes dans certaines de ses chansons. Un peu comme le faisait l'inégal Reggiani. À vrai dire lorsque je vois, que j'entends ou que je lis Aznavour, je respire l'ennui…

Pour ses problèmes fiscaux, voila ce que j'ai trouvé sur Wikipédia :

En 1972, Charles Aznavour est au centre d'une polémique due à son exil fiscal à Crans-Montana, en Suisse. Il est inculpé de fraude fiscale et l'affaire, portée devant la justice, dure plusieurs années. Un mandat d'amener international est même lancé à son encontre alors qu'il se trouve aux États-Unis.

En 1979, il est condamné à une amende de trois millions de francs de l'époque et à un an de prison avec sursis pour évasion fiscale. Contrarié par cette décision de justice, il publie dans la presse un poème sous forme de lettre ouverte au président de la République Valéry Giscard d'Estaing : « Pour avoir servi ma patrie et ma culture, dix millions et un an de prison »

Le 28 mars 2008, le Conseil d'État rejette le pourvoi de Charles Aznavour contre un arrêt de la cour administrative d'appel de Paris rejetant sa demande tendant à la décharge de la cotisation supplémentaire d'impôt sur le revenu à laquelle il a été assujetti au titre de l'année 1989

Il soutient Nicolas Sarkozy lors de l'élection présidentielle de 2012

En mars 2018, la presse révèle qu'il a pu défiscaliser une grande partie de ses revenus de droits d'auteur par le biais d'une entreprise qu'il a ouverte en 2007 au Luxembourg

Et là encore on ne parle pas des pots de vins qu'il aurait parait-il versé à la droite comme à la gauche !


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.011 s. - 4 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter