Accueil
Voici les derniers messages de ce forum :

Un sommet du western classique


De vincentp, le 13 novembre à 23:00
Note du film : Chef-d'Oeuvre


John Wayne n'a que 42 ans quand il interprète le rôle de Nathan Brittles, capitaine de la cavalerie des Etats-Unis, à la veille de son départ à la retraite, en 1876. C'est un des très grands rôles de Wayne, qui déploie un registre étendu de composition, tour à tour bourru, attentif à la bonne marche de la communauté et du règlement, combatif face à la rébellion des chefaillons indiens, kiowas, arapahoes, comanches et cheyennes. Très émouvant sur la tombe de sa femme décédée à à peine trente ans dans l'Ouest. La charge héroïque (1949) impressionne par la qualité de la photographie en couleur de Winton C. Hoch (oscarisée). Les tournages sont effectués avec une lumière rasante du matin ou de fin d'après-midi et projettent des ombres crépusculaires sur le sol. La forme est en phase avec le ton élégiaque de l'oeuvre (départ à la retraite pour Brittles et le sergent Quincannon, amour contrarié pour les lieutenants Cohill et Penell, face à la belle Olivia).

Une gestion du cadre sublime, utilisant à merveille les larges horizons de Monument Valley, pour repousser des limites mentales des personnages, déifiés par leurs exploits et humanisés par leurs faiblesses. A son habitude, John Ford introduit des ruptures de ton, croisant le drame et la comédie, les scènes d'action et les moments intimistes. Il est question de la construction d'une communauté et aussi du temps qui passe comme pour bien d'autres œuvres passées et à venir du cinéaste : Fort Apache ou The Searchers… Le scénario de Frank S. Nugent et Laurence Stallings (Le Grand Passage) est brillant, extrêmement bien dialogué, met en valeur de nombreux personnages secondaires. Parmi ceux-ci, se distingue sans emphase un remarquable Ben Johnson, très sous-estimé, dans le rôle du sergent Tyree. Cet acteur exécute des cascades spectaculaires à cheval et opère un rôle de modérateur utile dans le groupe militaire, composé de figures excentriques.


Répondre

De Impétueux, le 1er octobre 2012 à 11:35
Note du film : 4/6

Je n'ai pas boudé mon plaisir, et ne pense pas l'avoir dissimulé dans mon message, mais ça n'atteint tout de même pas, dans mon esprit, le niveau de La prisonnière du désert qui offre un vrai scénario.

Cela dit, je ne suis pas très bon juge, je l'admets volontiers, le western ne m'étant ni familier, ni sympathique. Mais La charge héroïque fait partie de mes bonnes surprises, pour la qualité de la prise de vue.


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.034 s. - 6 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter