Accueil
Voici les derniers messages de ce forum :

Avis


De guich, le 28 octobre 2009 à 09:18

tout a fais d'accord avec toi…ce film est juste superbe tant dans la réalisation, le scénario et le jeu d'acteur de denzel…


Répondre

De ANNEB, le 11 décembre 2006 à 16:06

[film= la gamine est excellente talent tres prometteur la nouvelle barrymore.. et denzel est toujours au top.il nous donne autant de frisson d'emotion et de suspence contrat remplis Mr washington!!!


Répondre
critique


De christopher brandon, le 6 octobre 2004 à 13:40
Note du film : 1/6

" Morituri te salutant…" L'ancien barbouze Creasy est en fin de course. Son meilleur pote, Rayburn, lui permet de se remettre en selle en devenant garde du corps dans le Mexico actuel, poisseux et congestionné. Sa mission : protéger la petite Pita, menacée par la mafia spécialiste du kidnapping. Forcément, Creasy va avoir du mal à tenir ses engagements, l'alcool, un gros pathos et surtout la corruption généralisée des institutions policières vont lui mettre de sacrés cactus dans les jambes.

Le Charles Bronson fatigué d'Un justicier dans la ville aurait peut être aimé ce personnage adepte de la Loi du Talion, qui dézingue les méchants avec une maîtrise parfaite des sévices de tous ordres. Ce Creasy, interprété avec bonhomie par Denzel Washington, bouffi et qui commence à faire ses cinquante ans, n'est qu'une machine à tuer dont la rédemption incarnée par la trop tendre petite fille qu'il est censé protéger sera de courte durée. On ne saura rien de ses errements passés, on devinera sa programmation militaire, sa fidélité en amitié avec l'excellent Christopher Walken, qui fait ici office de Colonel Trautman, on sentira derrière son attrait pour la bouteille de whiskey la volonté de noyer l'âme d'un homme qui en a trop vu… Mais tous ces prétextes ne sont que des tentatives presque désespérées pour cacher le discours dégueulasse qui sous-tend l'ensemble du film, à savoir qu'il faudrait éliminer de manière plus radicale les éléments perturbateurs de la société, au mépris de toute idée de justice. La règle est simple : ils sont tous pourris, tous corrompus et il faut un homme brûlé comme Creasy (Crazy ?), ancienne gloire de l'armée US, pour faire vraiment le ménage. Les héros sont américains, les salauds pour la très grande majorité mexicains (exception faite de deux personnages dont nous tairons le rôle pour ménager le mauvais suspens du film). La mère courage de la petite Pita est forcément une américaine modèle, arrivée en cette sinistre ville de Mexico par erreur. Le ton faussement documentaire de Tony Scott, dont la caméra tremblée plein d'esbroufe, le montage saccadé maladif n'apportent rien à l'intrigue ni à la plongée inéluctable dans l'enfer de Creasy. Ce film clairement prétentieux à plus d'un titre n'a aucun intérêt. Il s'avère le remake pompeux d'un film d'Elie Chouraki, lequel était l'adaptation d'un roman d'A. J. Quinnell, situé originellement en Italie, avec alors Scott Glenn en ange exterminateur. Mauvais film, puant, à la fin pitoyable, où Denzel Washington, survêt' bleu et casquette de baseball est aussi discret dans un bidonville mexicain qu'un soldat américain dans les rues de Bagdad. Déjà vu mille fois, déjà oublié, ce film n'apporte rien, si ce n'est confirmer ceux qui pensent qu'Hollywood est aux ordres de Washington… Ce qui n'est déjà pas si mal après tout…


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.018 s. - 6 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter