Accueil
Voici les derniers messages de ce forum :

vote


De Gilou40, le 10 octobre 2011 à 15:39
Note du film : 5/6

Ce que vous voyez, Monsieur, est une cage pleine de souris…


Répondre

De Frydman Charles, le 10 octobre 2011 à 08:11

S'agissant d'une œuvre onirique, un anachronisme n'est pas forcément une erreur. Néanmoins, je ne suis pas arrivé à déterminer la nature de l'écran que l'on voit 30 mn après le début au film, en haut et à droite d'une sorte de cachot recouvert de paille, ou des "prisonniers" portent une cagoule. On dirait un écran de télévision, en 1942, la télévision était à ses débuts…Mais peut-être un aquarium dans un cadre faisant penser à un écran


Répondre
Jules Berry était-il VRAIMENT le Diable ?


De vincentp, le 6 décembre 2009 à 22:59
Note du film : 5/6

Il me semble que le même problème se pose pour beaucoup de films français de cette époque. La diction théatrale, une mise en scène soignée mais académique, une utilisation outrancière de décors… ont fait vieillir nombre d'oeuvres que Impétueux commente (si bien) en long et en large dans ces colonnes. Mais la "nouvelle vague" est aussi passée par là. Le facteur temps est impitoyable.

Mais heureusement Renoir, Duvivier, Clouzot, quelques-autres (Guitry, Clair, Carné, Christian-Jacque, Autant-Lara, Clément, …, parfois seulement) puis Becker et Melville ont produit des oeuvres, avant les années soixante, qui défient le temps !


Répondre

De Impétueux, le 6 décembre 2009 à 19:49
Note du film : 5/6

Enfin revu dans une excellente édition, nettoyée de rayures et de tremblottis gélatineux, le film m'a fait une drôle d'impression… C'est vraiment un océan de niaiserie, parcouru par des vagues de puissant ennui, mais sauvé – et un peu au delà ! – par quelques très beaux îlots et deux archipels magnifiques, Arletty et Jules Berry.

Ma note de 5 décernée sur de fréquentes mais anciennes visions demeure ; je suis pourtant conduit à la décomposer, comme à l'école…

D'abord un point, au moins, pour le titre, exceptionnel dans la puissance d'évocation, qui n'est sûrement pas pour rien dans la survivance du mythe et qui a tant et tant inspiré qu'il est presque passé dans les expressions communes.

Puis 6 et 6 – notes maximales – aux acteurs cités, dont la gloire ne serait pas ce qu'elle est sans ces rôles maléfiques qu'ils interprètent, l'une (Arletty) – qui n'a peut-être jamais été plus belle – dans le détachement glacé et désespéré, l'autre (Jules Berry), dans l'emphase, la cruauté, le sarcasme, l'horreur cynique… Dès que le Diable entre en scène, chauffe ses mains au feu qu'il aime et qui l'aime, dès que la méchanceté jaillit dans son œil éclatant, les lenteurs de la construction, les facilités de scénario, l'outrance des dialogues terriblement écrits, terriblement verbeux, qu'ils soient ceux des nobliaux ou des manants, se laissent oublier.

6 et 6, plus 1, cela fait déjà 13 ; mais on va retirer, hélas, pas mal de choses : l'insignifiance des autres protagonistes, les secondaires (Jean d'Yd, le montreur d'ours, Gabriel Gabrio, le bourreau, Roger Blin, le montreur de nains), comme les principaux (Marie Déa, Anne, l'héroïne positive, qui n'est d'ailleurs même pas jolie, Marcel Herrand, Renaud, le méchant seigneur, si extraordinaire un peu plus tard en Lacenaire des Enfants du Paradis, Fernand Ledoux, le baron Hugues, d'une terrible platitude, jusqu'à en faire presque oublier qu'il fut presque en même temps Goupi mains rouges… Le pire, l'accablant, c'est Alain Cuny, théâtreux à la voix et au jeu inadaptés au cinéma, qui alla jusqu'à tourner Emmanuelle et passa un temps pour un grand comédien…

On va retirer aussi la musique, pourtant de Maurice Thiriet et surtout de Joseph Kosma, qui sert bien mal les architectures poétiques de Jacques Prévert (Démons et merveilles, Le tendre et dangereux visage de l'amour, qui méritaient bien mieux) ; on va retirer le décor de carton-pâte, les trucages nigauds, maladroits, sans poésie aucune. On va retirer 8. Reste bien la note de 5…

Je ne dis pas qu'il faudrait zapper, n'écouter que Gilles (Arletty) dire que personne n'aime, tout le monde fait semblant, ne s'émerveiller que de la veulerie diabolique Rien ne m'échappe, personne ne peut m'échapper ! Les orages, la pluie, la grêle, le vent, les naufrages, c'est moi ! Les maladies, la guerre, avec ses beaux plaisirs, la peste, la famine, la misère, le meurtre, la haine, la jalousie, c'est moi !… La mort… c'est encore moi ! Je ne dis pas qu'il faudrait zapper pour quelques très beaux morceaux de bravoure l'étendue ennuyeuse du récit…mais quel film ç'aurait pu être !


Répondre
DVD visiteurs du soir DVD


De PM Jarriq, le 11 novembre 2009 à 17:47

Oui, j'ai les mêmes craintes qu'Impétueux… Chat échaudé, etc…

Je vais donc prudemment laisser les camarades partir en éclaireurs, pour décider si je reste avec mes souvenirs ou si je les ravive.


Répondre

De Impétueux, le 11 novembre 2009 à 17:36
Note du film : 5/6

Le DVD était annoncé depuis longtemps sans date, mais est enfin paru.

Cela dit, j'espère que sa (re)vision ne nous décevra pas, comme Borsalino ou Les aventuriers nous déçurent (je sais ! ce n'est pas le même gabarit… mais enfin je cite des émotions attendues et des ratages attristants)…

Les commentaires seront sur un autre fil…


Répondre
Ce film est introuvable en VF, c'est impensable !


De jacot1, le 6 juillet 2009 à 11:54

bonjour je serais intéressé par une copie du les visiteurs du soir ; dites moi comment faire merci cordialement jacques.etienne4@aliceadsl.fr


Répondre

De necker, le 8 juillet 2008 à 22:12
Note du film : 6/6

Un jules Berry au meilleur de sa forme, c'est en effet scandaleux que ce film n'ai pas encore été édité en DVD !!!En attendant la version officiel, vous pouvez trouver une version dvd ici: necker58@free.fr


Répondre
Seulement 13 suffrages pour ce chef d'oeuvre...


De albert cranche, le 26 janvier 2009 à 00:27
Note du film : 6/6

Merci pour cette nouvelle Miss SNC qui ravira bon nombre d'entre nous. depuis le temps qu'on attendait un tel dvd.


Répondre

De MissSNC, le 4 décembre 2008 à 16:16

Bonne nouvelle: Fred Ansart de Lessan de M6 Vidéo a bien dit la vérité – LES VISITEURS DU SOIR est en cours de restauration photochimique et numérique et un DVD va sortir en 2009 dans la collection SNC. Une situation juridique débloqué cette semaine a "libéré" le film…


Répondre
"Les visiteurs du soir"


De cyrano, le 13 juin 2006 à 11:57
Note du film : 6/6

Ceux qui ont lu la biographie de Marcel Carné savent, de surcroît, qu'il a fait travailler beaucoup de juifs sur ses films tournés pendant la guerre, et qu'il les a aidés à échapper au sort atroce que leur réservait l'occupant. Il n'a pas été le seul, alors, de grâce, qu'on réédite ce merveilleux film sans se préoccuper de critères aussi discutables !


Répondre

De THERENE, le 6 janvier 2006 à 18:19

Deux films français ont marqué ma vie par leur qualité, tant celle du film que celle des interprètes, Les Enfants du Paradis que Dieu merci on trouve en DVD et les Visiteurs du soir.Mais il y en a encore beaucoup d'autres que l'on aimerait retrouver avec tant de vedettes aujourd'hui disparues……


Répondre
Il devrait être en tête des pétitions!!!!


De cormega, le 1er mai 2006 à 14:59
Note du film : 5/6

je l'attends aussi.


Répondre

De evsq, le 1er mai 2006 à 14:37
Note du film : 6/6

Moi aussi, j'en veux !

Il est d'autant plus étrange qu'on ne le trouve toujours pas en DVD, qu'on trouve encore parfois quelque(s) salle(s) pour le diffuser.


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.016 s. - 6 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter