Accueil
Voici les derniers messages de ce forum :

Un Aldrich majeur qui mérite son édition française.

VOTE
De verdun, le 11 mai à 20:08
Note du film : 5/6

Un des grands films de Robert Aldrich qui mérite autant son édition française soignée que les autres perles "seventies" du cinéaste déjà sorties en France: L'empereur du Nord, L'ultimatum des trois mercenaires ou Fureur apache.

C'est du pur Aldrich estampillé années 70 avec ce que ça comporte de petits défauts: une longueur un tout petit peu excessive (2H10), quelques outrances -par exemple l'interprétation de Scott Wilson.

Mais c'est tout de même une remarquable adaptation de James Hadley Chase décapante, subversive et dénuée de manichéisme: un syndrome de Stockholm nous y est dépeint puisque Miss Blandish (Kim Darby) tombe amoureuse de l'un de ses ravisseurs, Slim Grissom (Scott Wilson). On n'oubliera pas non plus le portrait haut en couleur de "Ma" Grissom (Irene Dailey): Aldrich est le meilleur pour brosser le portrait d'individus Affreux, sales et méchants.

Le scénario est servi par une excellente mise en scène: le punch du vieux loup Aldrich n'avait rien à envier aux réalisateurs plus jeunes comme Scorsese et Altman.Le cinéaste s'est amusé à faire une sorte de Bonnie and Clyde anti-romantique. La reconstitution des années 30 est très réussie mais dénuée de tout esthétisme.

Le Aldrich des années 70 fut aussi performant que celui des années 50: Pas d'orchidée pour Miss Blandish dynamite un genre, le film de gangster, de la même façon que Vera Cruz révolutionnait le western et En quatrième vitesse bouleversait le film noir.


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.025 s. - 6 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter