Accueil
Voici les derniers messages de ce forum :

La nostalgie, camarades !...


De Impétueux, le 13 avril 2014 à 17:31
Note du film : 3/6

Comme Verdun, ma lointaine découverte du Choc des Titans m'avait laissé au cœur une douce nostalgie et le souvenir de l'émerveillement de mes enfants, alors tout jeunes mais tout de même plus frottés de modernité que moi me laissait penser que je me laisserais emporter par le mythe éternel de Persée et d'Andromède. Et puis je me disais que c'était la dernière intervention de Ray Harryhausen, si extraordinaire animateur de nos douces peurs dans Le septième voyage de Sinbad ou dans Jason et les Argonautes.

Pour juger avec le maximum d'objectivité Le choc des Titans il faudrait se départir de toute la nostalgie accumulée et du souvenir du spectacle en famille. À dire vrai, je doute que les plus jeunes générations nourries des effets spéciaux d'aujourd'hui pourraient apprécier la naïveté des trucages du film de Desmond Davies, si inventifs et poétiques qu'ils sont. Pourtant la perfection numérique où a basculé le cinéma est trop souvent glacée et prétexte à la virtuosité d'un simple exercice de style…

L'artisanat de Harryhausen faisait songer aux inventions poétiques et maladroites de Georges Mélies : une époque du cinéma, révolue, sans doute, mais pleine de charme et de talent.

Mais il n'y a pas que les trucages qui séduisent dans Le choc des Titans. D'abord le film n'est pas dépourvu d'une certaine cruauté et n'économise pas les horreurs seyantes : ainsi la première séquence où Danaé (Vida Taylor), fécondée par Zeus, et objet de scandale, est condamnée par son père Acrisios (Donald Houston) a être enfermée dans un cercueil jeté à la mer ; la crique sauvage, battue par les vents, fouettée par les embruns est d'une belle force tragique ; ainsi les marécages où sont réfugiés Calibos (Neil McCarthy) et sa trouble camarilla ; ainsi, répugnante et presque obscène la caverne crasseuse où vivent les trois sœurs aveugles anthropophages et leur chaudron immonde.

Cela posé, on peut faire tout un tas de reproches au film et notamment une représentation de l'Olympe éthérée, vaporeuse, figée où dieux et déesses apparaissent comme complètement grotesques. À n'en pas douter la marque de chocolats (dégueulasses) Ferrero s'est inspirée de cette scénographie pour sa publicité qui passe rituellement au moment où ses Rochers d'or au cacao de synthèse sont censés être vendus (et, de fait le sont ; beurk !!) ; dût Arca s'en désoler, je confirme que Claire Bloom est absolument insignifiante en Héra, épouse de Zeus, mais l'est moins pourtant qu'Ursula Andress, qui représente Aphrodite. J'ai d'ailleurs lu quelque part que la Suissesse blonde vivait dans ces années là avec Harry Hamlin, qui incarne Persée.

Le malheur est que cet Hamlin, au physique de brute débile, est un acteur absolument catastrophique, qui dessert beaucoup Le choc des Titans par son jeu obtus et son allure sans souplesse ; on a l'impression qu'il a dix kilos de trop pour le rôle et qu'il est de surcroît absolument intellectuellement incapable de déjouer un des multiples pièges qui lui sont imposés par les forces terribles de l'Anankè.

Mes souvenirs mythologiques étant trop anciens et trop rouillés pour que je les mobilise, je ne chipoterai pas trop le réalisateur sur son curieux syncrétisme qui lui fait placer un Calibos directement issu de Shakespeare et un Krakken, qui est un personnage des légendes scandinaves dans un film qui évoque la Grèce antique. Je crains néanmoins que ce soit là une tendance lourde du cinéma cosmopolite étasunien, fort peu soucieux de respecter les mythes essentiels et identitaires de notre civilisation (à la réflexion, je doute qu'il respecte ceux des autres cultures).


Répondre

De Arca1943, le 26 septembre 2007 à 23:54

« Des acteurs médiocres ou mal utilisés comme ici Claire Bloom »

Vous voulez dire, j'espère, que la grande Claire Bloom est mal utilisée, et non qu'elle est médiocre. Dans le cas contraire, nous nous reverrons à l'aube sur le pré ! (Ou à mi-chemin au milieu de l'Atlantique, peut-être ?)


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.020 s. - 6 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter