Accueil
Voici les derniers messages de ce forum :

Larmoyant et délicieux.


De Impétueux, le 18 février 2011 à 16:22
Note du film : 4/6

Ce qui est agaçant, puisque c'est diffusé à des heures impitoyables, c'est forcément que des copies du film existent et que les ayants droit ne sont pas trop rapaces. Et donc qu'on pourrait fort bien éditer un DVD pour ceux qui, comme moi, ont l'instinct de possession malencontreusement greffé au corps et n'envisagent pas de se coucher si tard !!!


Répondre
VOTE
De gilou40, le 16 février 2011 à 16:03
Note du film : 4/6

Diffusé fort tard cette nuit, c'est vrai, dans le cadre du ciné-club, j'ai pu enfin voir ce voile bleu dont on m'avait si souvent parlé. L'héroine, Gaby Morlay raconte souvent des histoires aux enfants qui lui sont confié. Et bien je trouve que ce film tient plus du conte de fée que d'autre chose. J'ai lu dans les messages précédents qu'il y avait un côté invraisemblable. Oui, mais les contes de fée n'en souffrent pas. Reste à savoir si nous acceptons de nous fondre dans un pathos bien larmoyant ou non.

La première remarque que je ferai est que Gaby Morlay ne semble pas très à l'aise dans ce film. Elle n'est pas faite pour ce genre de rôle trop poignant. Dans sa très riche filmographie, même si elle a été une Geneviève inoubliable pour Un revenant ou encore une magnifique Clara dans Le bonheur de Marcel L'Herbier, elle s'est plus souvent cantonnée à des rôles plus légers. Pour moi, elle reste Désirée Clary dans Le Destin fabuleux de Désirée Clary de Guitry. Des rôles de femmes alertes, enjouées. Sans prétendre que cette actrice n'a fait que dans la galéjade, bien qu'elle est beaucoup donné, ce voile bleu semble un peu lourd à porter pour elle. Ce qui ne l'empêche nullement de bien s'en sortir. Mais pesamment.

Ne pas plonger et se laisser noyer dans le pathos. Ah !… Ben si ! Triple salto arrière, on y va et on se laisse submerger. D'autant que la distribution est quand même le nec plus ultra de l'époque. La prestation de notre Pierre Larquey ne fait que renforcer le côté chamalow qui nous habite une heure trente durant. Surtout qu'il va mourir à un moment ou on pensait que le destin allait enfin lui sourire. Et je n'aime pas voir mourir Pierre Larquey… Mais ils sont quelques uns au rendez-vous, Les excentriques de 40. Entourant Elvire Popesco, à jamais Roumaine, une Marcelle Géniat beaucoup moins tendre que dans La belle équipe, Aimé Clariond, royal, c'est à dire égal à lui-même, Jeanne Fusier-Gir semblant garder eternellement des secrets ancestraux, un Roquevert étrangement sobre, calme, qui se fond dans le drame, Alerme, exubérant et affolé comme d'habitude. Lui, ne change rien. Le ventre en avant et le verbe haut. Et CharpinCharpin papa poule, papy gâteux, la tendresse, le coeur sur la main et l'accent bien ancré,, philosophant du mieux qu'il peut. Enfin Charpin quoi…J'aperçois au passage Jean Clarieux qui fera une jolie carrière même si un peu en retrait, mais qui deviendra une des voix de post-syncronisation les plus célèbres du cinéma. Jusqu'à Paul Demange qui, une fois encore, passe….Ils rendent tous ce film très regardable. Ce sont des géants. L'Olympe du cinéma, il ne faudrait pas l'oulier. Et si l'histoire, donc, relève du roman de gare beaucoup plus que de la grande littérature, ça coule comme une rivière au milieu d'un Val… Ca fait presque du bien.

La noirceur est appuyée, c'est vrai. Mais Jean Stelli, n'est pas habitué non plus à faire dans le voilé. Peut-être a 't'il trop poussé sur le pot de lacrymale pour faire bonne dose. Mais tout celà reste digeste et c'est bien le principal. Et puis la larmichette sèchera vite sur le canapé. Personne ne le saura…


Répondre
cadeau pour un (vilain) petit canard


De sounoisette, le 26 juillet 2010 à 11:48

Chere DANIELLE, après bien des démarches ; je crains que l'on ne retrouve jamais ce très beau film et sa dernière parution à la télévision était bien trop tardive après 22h. A cette heure les NOUNOUS dormaient. Tu me me contacter si tu le souhaite. véronique


Répondre

De veronique, le 28 novembre 2008 à 20:21

Bien le bonjour ; si vous souhaitez me joindre pour évoquer un temps bien révolu du placement familial. J'en serais heureuse , il n'est pas facile d'echanger sur cette période de notre parcours de vie. jean-JACQUES ABLIN l'auteur du livre " l'itineraire d'un entête" lui le fait très bien, puisqu'il parcours la France son livre sous le bras à la rencontre de tous nos vieux frères. J'ai retrouvé en 2007 3 personnes qui furent comme moi sous la HAUTE PROTECTION du placement familial des tout petits crée par LEON BERNARD et le professeur ROBERT DEBRE.

Nous étions auscultés tous les mois par le corps médical. MON INSTITUTEUR se remémorait un temps ou dans sa carrière , les enfants du placement familial venaient renforcer l'effectif de certaines classe; tout en concluant que nous étions des enfants précieux; cette phrase répètée à deux reprise fit sur moi l'effet d'un instant magique , une irradiation de bonheur.

Allez , je reprends sa formule pour souhaitez à tous les "enfants précieux" de tres belles fêtes de NOEL.

                                    

Répondre
Avis


De droudrou, le 20 septembre 2008 à 16:24

Mais, Impétueux, du calme ! A propos d'Alakazam, il est la mascotte de DVD Toile ! Que ferions-nous sans lui s'il n'était pas là ? Et Azurlys va comprendre de suite ce que je veux dire :

Un jour le diable îvre d'orgueil
choisit dans sa grande chaudière
les démons qu'avaient l'mauvais oeil
il les envoya sur la Terre !
Et le bon Dieu, notre protecteur
Se fit très bon tout de suite
chez nous les anges qui portaient bonheur
chez nous les envoya bien vite-ite !

Ces envoyés du Paradis
sont les mascottes de mes amis
heureux celui, que le ciel donne
une mascooooooooootte !

Et c'est pour cela qu'au-dessus du Lac Saint Wolfgang, le ciel est toujours bleu…


Répondre

De Lagardère, le 20 septembre 2008 à 15:36

je n'ai pas tout compris, encore un peu jeune parmi vous, mais j'ai chanté à tue-tête sur les paroles de Droudrou, c'est assez jouissif ! Fantômas est parmi nous ?


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.044 s. - 6 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter