Accueil
Voici les derniers messages de ce forum :

Farce paillarde...


De Impétueux, le 8 janvier 2011 à 20:55
Note du film : 3/6

Je me doutais bien qu'il y avait une faille dans mon souvenir et que je surévaluais cette gentille comédie d'avant-guerre, vue dix fois à la télévision, lorsque sur les deux ou trois chaînes alors seulement disponibles, on n'hésitait pas à proposer des films en noir et blanc (c'est curieux, n'est-ce pas ? aujourd'hui, les trente chaînes gratuites dont nous disposons sont beaucoup plus frileuses…).

L'idée de départ est amusante et bien venue et il y a des qualités ; mais il faut aussi supporter un Fernandel livré à lui-même, ou, en tout cas s'accommoder de son jeu… Selon les scènes, selon son humeur, on qualifiera de cabotinage, ou, au contraire, d'abattage ses mimiques, ses gloussements, ses jeux de scène outrés ; on sait bien son talent, qui quelquefois confina au génie ; on sait bien aussi son goût pour la facilité et la grosse connivence, acquise pendant ses années de music-hall et tout au long de films d'une absolue nullité…

François 1er, c'est du Fernandel puissance dix, et c'est assez dommage parce que le scénariste, Paul Fékété, et le réalisateur, Christian-Jaque avaient tout de même mis sur la table un matériau intéressant…

Et ce n'est pas simplement du voyage dans le temps que je parle, des effets comiques faciles mais très efficaces créés par l'anachronisme (la pavane solennelle se transformant, à la suggestion d'Honorin des Meldeuses, en java dandinée joue contre joue, le cours d'économie moderne donné à François Ier et Henry VIII par Honorin qui explique les mécanismes de l'Emprunt d'État et de la Loterie nationale) ; il y a une assez narquoise et bienvenue intervention d'un rigolo La Palisse (Charles Lemontier) qui ponctue tous ses propos d'évidence par un Ha ! d'un bon effet ; il y a aussi, in fine, la réexpédition d'Honorin, qui n'était rien et l'est redevenu aux yeux du monde, dans un passé où il était quelque chose ; il y a quelques scènes d'anthologie portées par Fernandel, la célébrissime torture par la chèvre lécheuse, bien sûr, mais peut-être aussi et davantage l'effarement du même découvrant dans son dictionnaire ce qu'est le Jugement de Dieu.

On aurait pu aussi aller assez loin dans la noirceur en insistant sur la triste vie réelle d'Honorin, méprisé par tous, pauvre type qui espère depuis des lustres ravir le cœur de la belle en comptant que le ténor habituel sera malade et qui ne trouvera finalement de douceur qu'en étant ré-envoyé au 16ème siècle, par un sortilège hypnotique… ; c'est assez noir et intéressant, mais ça n'est pas assez creusé…

Et puis, aujourd'hui, émerveillement d'un temps où le public très populaire qui se pressait devant ce genre de films était nourri d'histoire de France, et pour qui Henry VIII, roi d'Angleterre, et ses six femmes, le chevalier Bayard, les connétables de Bourbon et de Montmorency n'étaient pas de parfaits inconnus, où l'œuf de Colomb et le coup de Jarnac parlaient à chacun…

Ah au fait ! L'édition France Télévisions est absolument dégueulasse ; l'image va à peu près , mais le son est à peine audible quelquefois, et il n'y a pas l'ombre du début d'un supplément…


Répondre

De fretyl, le 10 octobre 2007 à 21:03
Note du film : 3/6

Je croit que cette fois ci il faut dire la vérité : ce film malgré son succés commércial à l'époque a pris un sérieux coup de vieux et la farce parait aujourdh'ui ajourdhui bien paillarde .

Je met 3/6 pour Fernandel et aussi pour le célébre sketch de la chévre qui peu encore a notre époque arracher un sourire .

Revoyons plutot le grand chef ou l'homme a l'impérméable


Répondre
Avis


De Amzer, le 18 mars 2010 à 23:43

Parceque le DVD n'as pas été modifié? Merci de me renseigné…


Répondre

De Buzer, le 13 mars 2010 à 08:14

Et pour ceux que l'achat d'un DVD repousse vous pouvez toujours regardé (ou téléchargé) ce fim en VOD depuis des sites comme Canal+ ou TF1. Une bonne alternative de prix et pas d'erreur.


Répondre
Avis


De droudrou, le 1er mars 2007 à 19:31
Note du film : 4/6

Vous auriez pu, vous, tenir à un tel supplice ? Quand dans le film, le supplice de la chèvre est annoncé, je pensais à tout autre chose me demandant ce que ce pourrait-être comme moyen mécanique…


Répondre

De droudrou, le 1er mars 2007 à 19:13
Note du film : 4/6

je ne demeure pas à l'écart : je vote ! C'est vrai, j'aime beaucoup ! C'est très drôle et très sympa ! Et puis, de la même façon que "Personne n'est parfait" pour Certains l'aiment chaud, avec François 1er : "Me revoilà !…" (avec l'accent et le sourire qui ne cache rien d'une dentition proéminente !…


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.018 s. - 6 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter