Accueil
Voici les derniers messages de ce forum :

Avis


De Florian, le 7 octobre 2011 à 14:24

Je peux vous l'assurer Gilou, le comédien dont vous parlez est en fait Louis Kerly, un acteur habitué aux rôles de rondeurs mort en 1936, revisionnez Faisons un rêve, il y est valet de chambre.

Pour la comparaison avec les Branquignols et autres, je pensais bien sûr à l'esprit d'équipe qui permet à ces groupes d'avoir tant de succès, mais je vous accorde que dans le style et l'humour, tout cela n'a rien à voir. Je reviens aussi sur l'emploi du terme « écrasés », il est effectivement trop fort et ne reflète pas vraiment mon idée. Mais les autres se laissent volontairement dominer par la figure de Raimu, qu'ils savent plus imposant de par sa stature et sa voix, mais il n'était pas question de talent dans ma phrase, j'estime autant Raimu que Maupi, quant à Charpin (qui n'apparait pas), je le tiens pour son égal, un acteur d'une finesse disparue qui donne leurs lettres de noblesse à la Trilogie Marseillaise ou au Schpountz.

Comme vous dites, de basses rivalités n'existaient sans doute pas, avez-vous les images d'archives de l'enterrement de Raimu, on y voit Maupi en larmes, il y a aussi Scotto, Fernandel, Gabin


Répondre

De Gilou40, le 6 octobre 2011 à 22:01
Note du film : 4/6

Pour ne rien vous cacher, mon cher Florian, je me suis passée et repassée la toute première scène du film X fois. Je me demande si, mais ce n'est pas flagrant, le gars qui renseigne le représentant en armes cherchant la maison de Tartarin , ce n'est pas Henri Poupon… J'hésite encore !

Pour votre comparaison avec les Branquignol ou Le splendid, je pense que nos joyeux drilles méridionaux n'ont rien à voir, ni de près ni de loin avec eux. Plutôt d'accord avec la bonne humeur collégiale de La belle Américaine ou allez France. Pas trop d'accord non plus avec le côté "écrasé" des acteurs face à l'imposant Raimu…Qu' aurait' il fait, Raimu, dans La femme du boulanger sans un Charpin, ou un Robert Vattier pour lui donner de quoi être resplendissant ? Je pense que Raimu avait peut-être cette notion de supériorité, pas les autres. Regardez Maupi qui s'est déssaisi du rôle du Boulanger justement, pour, très intelligemment, convaincre Pagnol que c'était Raimu qui porterait le rôle au pinacle. Et puis, quand je les vois, tellement unis, se connaissant si bien les uns les autres, je ne peux pas penser à de basses rivalités. Vous me direz que…..


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.043 s. - 6 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter