Accueil
Voici les derniers messages de ce forum :

Avis


De Impétueux, le 29 juillet 2010 à 18:47

La France, c'est sûrement plus qu'un paysage – une géographie ; c'est bien davantage une Histoire.

Les frères Jardie, Gerbier, le Bison, le Masque, et tant d'autres sont morts pour cette princesse de conte de fées ; sûrement pas pour les notables radicaux-socialistes amateurs de Pernod et de cassoulet (j'adore le Pernod et le cassoulet).

J'écris Les Français avec un F majuscule comme le veut la règle, et comme j'écris les Lyonnais, les Castelroussins, les Guatémaltèques et les Togolais, et ainsi de suite.


Répondre

De Gilou40, le 29 juillet 2010 à 00:50
Note du film : 1/6

J'entends bien, Messieurs Impétueux, arca, Frétyl et Cocteau (même si pour ce dernier, ,nous n'avons pas les mêmes sources ). Mais je viens de revoir L'armée des ombres et je me demande alors pourquoi tant de combats dans l'ombre, tant de sacrifices, tant de risques, tant de renoncement de soi pour un peuple si négatif ?
""Ils"" ne se sont quand même pas sacrifiés pour le paysage…
Mais je m'aperçois que Impétueux et Arca mettent quand même une majuscule au mot "Français". Pas Frétyl…Ah !


Répondre
Avis


De PM Jarriq, le 24 septembre 2006 à 17:39
Note du film : 1/6

Dans les cas que vous citez (The heretic ou Le spécialiste), c'est tout de même la responsabilité des réalisateurs d'avoir accepté de tourner une "sequel" improbable à L'exorciste (la carrière de Boorman avait-elle vraiment besoin de ça ?), ou d'accepter de prendre Johnny dans le rôle principal d'un western, pour s'assurer la copro française. Avec le recul, il est clair que les deux films n'avaient que peu de chances de devenir des classiques du 7ème Art.

Mais je suis tout à fait d'accord avec vous : la politique des auteurs au cinéma est une aberration. D'immondes nanars comme Phobia ou A nous la victoire sont signés John Huston, le pathétique La taverne de l'Irlandais porte la signature de Ford, des merveilles comme L'important c'est d'aimer ou Les anges de la nuit, sont signés de l'insupportable Zulawski et du tâcheron incompétent Joanou, il est facile de s'endormir devant le dernier Bergman, et en privé, d'avouer qu'on n'a jamais réussi à aller au bout d'un Bresson. Combien de réalisateurs peuvent se targuer d'avoir accompli une oeuvre totalement intègre, cohérente, homogène ? (il y a en a sûrement, mais pas beaucoup…)


Répondre

De Arca1943, le 24 septembre 2006 à 15:53
Note du film : 3/6

Vieux débat : c'est le cinéma qui est un art inégal; forcément inégal parce que c'est un art collectif, un art d'équipe. Certes la "théorie des auteurs", transposition au cinéma de la figure du Grand Écrivain, a engendré une sorte d'effet pervers habits-de-l'Empereur, ou on-ne-prête-qu'aux-riches, qui a donné lieu à des gloses acrobatiques pour trouver du génie, par exemple, au navet The Heretic (puisque signé par Boorman) ou à s'aveugler sur le fait que Le Diable probablement est d'un ennui mortel, parce que signé par Robert Bresson ou à refuser d'admettre que La Truite est un naufrage parce que réalisé par Losey, etc. Et à l'inverse, aussi, ce qui est encore pire : Les Morfalous étant une daube, voilà bien la preuve que ceux qui cherchaient à "réhabiliter" Verneuil – ce faiseur aimé de la plèbe ignare et inconsciente – se sont trompés, ils l'ont surévalué, voyons, c'est l'évidence…

Cette épée de Damoclès littéraire se ballade toujours au-dessus de nos têtes. On est à la merci de tel critique du Monde ou autres lieux qui, tombant sur Le Spécialiste, s'exclamera : "Ah, alors au fond, ce Sergio Corbucci est un auteur bien surévalué…"


Répondre
Avis


De PM Jarriq, le 14 avril 2005 à 14:24
Note du film : 1/6

Arca, ta fidélité au cinéma italien t'honore, certes. Mais "Le spécialiste" ??? D'abord c'est à peine italien, il y a une grosse part de copro française et puis souviens-toi : la cote de mailles de Johnny, ses yeux plissés (encore plus que d'habitude, je veux dire), les hippies rampant à poil dans la boue… Vraiment envie de revoir tout ça ? Mieux vaut se repasser encore une fois "Le grand silence", non ?


Répondre

De PM Jarriq, le 8 juin 2004 à 18:01
Note du film : 1/6

Honnêtement, je crois que si quelqu'un avait envie de revoir ce film (ce qui est loin d'être certain), ce ne serait pas pour Françoise Fabian, mais pour rigoler entre copains, à voir Johnny se prendre pour Clint Eastwood dans les films de Leone. Un grand moment !


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.028 s. - 6 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter