Accueil
Voici les derniers messages de ce forum :

Noir c'est noir...


De droudrou, le 11 octobre 2016 à 06:26
Note du film : 6/6

découvert hier soir sur Arte : comment ai-je pu vivre aussi longtemps sans avoir vu ? c'est excellent ! au mot "fin" la seule question que je me suis posé : "qu'allait-il advenir de ce pauvre chien ? Est-ce que le Tribunal lui accordera des circonstances atténuantes ?…

ayant trouvé dans l'intervention de PM Jarriq tout l'argument à propos de ce film, je me permets de le reproduire !

Noir, c'est noir ! Quand Duvivier va fouiller dans les tréfonds de l'âme humaine, ça fait mal et ce film fascinant évoque Zola teinté d'une terrifiante misogynie : manipulatrice juvénile, mère fouettarde, vieille pute droguée, lesbiennes hautaines, toutes les femmes présentes dans "Voici le temps des assassins" sont à faire peur. Les hommes eux, sont plus bêtes que méchants, mais guère plus brillants. Gabin, fermement dirigé, est remarquable, Delorme parfaitement haïssable dans un rôle sans concession. Et il y a l'aspect documentaire (la vie dans l'ancien quartier des Halles) non négligeable aujourd'hui.


Répondre

De Tamatoa, le 20 septembre 2013 à 19:08
Note du film : 6/6

Après les quenelles de brochet Nantua, voici le Coq au Chambertin, revenu à l'huile d'olive, avec une mirepoix liée au sang du coq, garniture de petits oignons glacés, de lardons, de champignons, fleurons en losange, accompagné de pommes rissolées persillées, fourrées au foie gras. Cela dit, Chatelin préconise là-dessus un Bourgogne léger, ce qui est une hérésie, le coq devant être dégusté avec le vin de sa préparation, c'est-à-dire le Chambertin qui, Roi des vins, vins des Rois n'est pas précisément impalpable

N' y voyez là aucune malice de ma part, mais voilà plusieurs fois que je vous surprends en état de de péché de gourmandise, ami ! Vous déviez très vite sur la bonne bouffe dès que l'occasion se présente. C'est plutôt sympathique et c'est assez drôle. Dans Le salaire du péché déjà et bien d'autres que j'ai vu ça et là. Je ne sais plus sur quel fil vous acceptiez de revoir votre avis mais devant un bon cassoulet et non pas une broutille que vous suggerait Vincentp. Vous devez être un joyeux compagnon d'agapes ! Devant Les trois messes basses et les descriptions enflammées et salivantes de Garrigou, vous devez être comme un fou !

Mais pour en revenir à ce film qui fait partie de mon panthéon des chefs-d'oeuvre, il est document précieux, certes oui, comme Des gens sans importance l'était également pour le milieu des routiers, avant d'être fiction irréprochable !


Répondre
Remake ?


De Commissaire Juve, le 18 mai 2011 à 11:53

La vache ! A ce moment-là, je sors un crucifix, un pistolet à eau bénite, des gousses d'ail et… vade retro satanas !


Répondre

De fretyl, le 18 mai 2011 à 11:35
Note du film : 6/6

Vivement les remakes de "La Grande Vadrouille" (par Dany Boon) et des "400 coups" (par Luc Besson).

Mais l'idée a déjà eu lieu mon p'tit pote. Je ne sais plus quel réalisateur a parlé il y'a quelques années de réaliser un remake du Corniaud avec Dany Boon et Debbouze. Le projet est heureusement tombé à l'eau.


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.035 s. - 6 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter