Accueil
Voici les derniers messages de ce forum :

Non négociable !

VOTE
De lirandel, le 21 novembre 2013 à 17:20

Il y a des pains qui se perdent, c'est sur.


Répondre

De restonzen, le 3 janvier 2010 à 19:43

apparemment nous sommes nombreux et depuis longtemps (sur ce seul forum, le premier message date de 2004) à espérer la sortie de ce chef d'oeuvre en DVD, comment se fait-il que rien n'ait encore été fait? Pour ma part, j'attends la femme du boulanger et les yeux noirs, et je désespère…tant pis, si on peut le télécharger,même moi qui suis contre le piratage,je le ferais… les maisons de DVD n'auront que ce qu'elles méritent…


Répondre
Le film est disponible en DVD à l'étranger


De stronibein, le 17 mars 2012 à 17:15
Note du film : 6/6

Grâce à une enquête du Nouvel Observateur parue la semaine dernière, on sait à quoi s'en tenir sur ces histoires de DVDs qui ne sortent pas.

Dans TOUS les cas, il s'agit de la voracité des héritiers ou des ayant droit qui émettent des prétentions financières exorbitantes, assorties d'exigences sur les droits "moraux " concernant l'oeuvre.

Vicimes les plus célèbres de ce sordide chantage de la part de gens qui se sont uniquement donné la peine de naître et qui n'ont jamais rien produit de leur vie:

  • 4 films de Pagnol: Regain, La Femme du boulanger, Joffroi et Angèle. La fille (et unique héritière) de Giono refuse de renouveler les droits pour une sortie en DVD au prétexte que Giono avait accusé Pagnol de plagiat.
  • La Maman et la Putain (question de gros sous)
  • La Belle Equipe de Julien Duvivier . Prétexte invoqué par les héritiers: la volonté de Duvivier était que le film se termine par la fin "pessimiste" (Vanel tue Gabin) , alors qu'il était projeté avec une fin "optimiste" (ils se réconcilient et chassent Viviane Romance). L'éditeur a alors proposé, lors du procès, d'utiliser la fin pessimiste et de publier la fin optimiste en bonus. En vain, parce que la vraie raison du blocage, c'est le fric.

L'auteur de l'article du Nouvel Obs s'indigne que des oeuvres majeures du cinéma français (et même mondial) puissent être victimes de sordides histoires de pognon et réclame l'intervention de l'Etat afin de permettre que ce patrimoine soit visible par tous.

Que Dieu l'entende!


Répondre

De Impétueux, le 20 février 2011 à 18:34
Note du film : 6/6

L'emprunt fait à Giono par Pagnol est assez ténu ; en outrant un peu la chose, on pourrait dire que ce n'est que l'argument qui a été utilisé, comme un romancier utilise un fait divers lu dans un journal (c'est ce qu'a fait Stendhal pour Le Rouge et le Noir).

L'argument de La Femme du boulanger occupe 1O pages 1/2 dans Jean le bleu récit de 182 pages (dans l'édition de La Pléiade) ; c'est dire que Pagnol a tiré, d'une anecdote – qui n'est pas forcément la plus éclatante du roman – un film tout à fait original.

Ce qui a été dit sur RTL m'est inconnu, mais n'a rien d'invraisemblable…


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.018 s. - 6 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter