Accueil
Voici les derniers messages de ce forum :

Washington en pleine forme, mais pas Jewison


De Arca1943, le 8 janvier 2012 à 20:47
Note du film : 3/6

Mais ce n'est pas surtout une question de signature, le cinéma – à plus forte raison le cinéma nord-américain – étant un art plus collectif qu'individuel. Les ratages signés Sidney Lumet existent aussi (Lovin' Molly par exemple, une catastrophe notamment à cause des maquillages et aussi pour d'autres raisons, The Last of the Mobile Hot Shots, etc). Il faut y aller film par film, et non en se basant sur le prestige des signatures. Ainsi In the Heat of the Night est un sommet, un monument, qui encore aujourd'hui prend aux tripes. On ferait aujourd'hui un film situé dans le Sud à cette époque, sur un thème similaire, qu'on ne trouverait pas grand-chose à ajouter. Parce que Jewison est un étranger (canadien), il a un côté "équipe B" comparé à Lumet ou Pollack, et se farcit plus souvent des commandes de luxe (L'Affaire Thomas Crown ou Rollerball, par exemple). Il est par contre meilleur que les deux autres dans la comédie (The Russians are Coming !, Moonstruck) et au début des années 70, il tient même haut le flambeau de la comédie musicale ! (Un Violon sur le toit qui est une vraie merveille, Jesus Christ Superstar qui paraït-il a beaucoup vieilli).

Cependant mon parallèle avec Ritt et Kramer me semble plus indiqué, car Jewison est connu pour ses "films de bonnes causes". Mais alors que lui et ses scénaristes déjouaient remarquablement les pièges inhérents à ce genre de film avec In the Heat of the Night, ils mettent parfois les deux pieds dedans avec Hurricane Carter (avec ses vertueux Torontois qui m'énervent).


Répondre

De vincentp, le 8 janvier 2012 à 14:10

Il se trouve que j'ai vu plusieurs films réalisés par Jewison, dont Dans la chaleur de la nuit, Le kid de Cincinnati… C'est bien fait, mais pas exceptionnel (si l'on compare à ce qu'on pu faire les deux Sidney, Lumet et Pollack dans un registre assez similaire).


Répondre
Besoin d'experts en cinéma.


De Micka, le 7 janvier 2012 à 13:39

Bonjour à tout le monde.

Voilà, depuis des années je recherche un film, qui était passé fin 80. Je ne me souviens seulement de deux scènes qui m'avaient beaucoup marquées : On voit un homme (mal rasé) se lever un matin, dans une pièce très sombre, il s'habille… Et dans la scène suivante, il rend visite à une dame assez ronde. Il lui embrasse la poitrine. La femme est allongée sur son canapé, tout en continuant de lire son livre ou son journal (elle lui dit " doucement, doucement ")… Je ne me souviens plus très bien. Mais, j'aurais bien aimé connaitre l'histoire, le synopsis.

Si toutefois les scènes vous rappeliez quelque chose, n'hésitez pas à répondre ! Merci.



Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.0059 s. - 6 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter