Forum - The Offence - Avis
Accueil
Forum : The Offence

Sujet : Avis


De PM Jarriq, le 27 juillet 2004 à 12:11
Note du film : 6/6

Je vote évidemment pour cette petite merveille méconnue. A ajouter aussi, Ian Bannen, excellent dans le rôle du suspect ignoble auquel Connery a tant peur de ressembler.


Répondre

De Arca1943, le 27 juillet 2004 à 15:03

Ben, méconnu, en effet : fan de Lumet, j'ignorais tout de ce film. Et en plus, il y a Trevor Howard !


Répondre

De Mister Zob, le 29 juillet 2004 à 12:33
Note du film : 6/6

POUR !!!

Sean Connery est y tout simplement incroyable ! Et la mise en scène de Lumet achève de rendre le film indispensable.


Répondre

De Dorian Gray, le 4 août 2004 à 14:26
Note du film : 6/6

Je vote pour que cette perle rare ait droit à une seconde vie grâce au DVD.


Répondre

De Wolf Larsen, le 26 décembre 2005 à 17:36
Note du film : 6/6

Meilleur rôle de Connery.


Répondre

De Arca1943, le 9 octobre 2007 à 06:00

Parlant de Sean Connery, quelqu'un aurait vu quelque part The Red Tent (je ne connais pas le titre français) avec Peter Finch et Claudia Cardinale ?

(Quant à la Dorian Gray qui signe le message précédent, je vous félicite pour votre longévité, madame.)


Répondre

De PM Jarriq, le 9 octobre 2007 à 09:42
Note du film : 6/6

La tente rouge n'est pas un bon film. Les fantômes défilent pour raconter l'histoire de l'explorateur, et ce procédé naïf plombe le film. Quant à Connery, maquillé pour faire vingt ans de plus que son âge, il n'apparaît que très peu. Cardinale a la coupe de cheveux de Mireille Mathieu… Je ne me souviens pas de grand chose d'autre, à part qu'il n'y a pas de quoi se réveiller la nuit.


Répondre

De Arca1943, le 9 octobre 2007 à 12:38

Ah. Je disais ça comme ça… Bon, revoyons plutôt The Offence, alors.


Répondre

De PM Jarriq, le 9 octobre 2007 à 12:49
Note du film : 6/6

Ou Robin and Marian, The man who would be king, ou The hill… Et rangeons La tente rouge avec Shalako, The next man ou The avengers, dans les oubliettes de la filmo de Sean, qui n'a pas toujours fait preuve d'un discernement à toute épreuve.


Répondre

De vincentp, le 23 juillet 2012 à 23:14
Note du film : 5/6

5,4/6. Terrifiante plongée aux enfers d'un flic anglais (The offence a été tourné à Twinckenham, dans la banlieue de Londres). Le danger, le stress, les horreurs des homicides hantent l'esprit de ce policier, la mise en scène de cette oeuvre nous associant à son cauchemar. Plans, rythme, couleurs, choix des décors, musique, … Toutes les armes du cinéma sont utilisées par un très grand Sidney Lumet pour construire un univers en phase avec la représentation du monde du personnage principal. Belle analyse à ce sujet de François Guérif et Jean-Baptiste Thoret en supplément du dvd, des propos que je ne vais pas paraphraser…

Certains aspects de cette histoire m'ont simplement impressionné, dérangé, mis mal à l'aise. J'ai eu beaucoup de mal à m'endormir hier soir après avoir vu ce film. Le personnage interprété par Sean Connery me semble douter de sa propre culpabilité, ne sachant pas, à un moment donné, si ses visions correpondent à la réalité ou à une construction issue de son imagination dérangée. On peut remarquer que le suspect et Connery sont habillés de façon similaire : la silhouette du criminel aperçue au loin pourrait correspondre à l'un ou à l'autre. Du moins, un certain doute est permis.

Je relèverais aussi comme élément fort de cette oeuvre la musique (Harrison Birtwistle) qui crée une ambiance glacée. Les décors du commissariat, aussi : l'échelle, la bétonnière, les couloirs nus, pour montrer l'aspect déshumanisé du lieu de travail, un simple lieu de passage. Les angles vifs des lieux qui semblent découper les personnages (brillante photographie de Gerry Fisher). L'utilisation de la profondeur de champ, qui semble créer des barrières infranchissables entre personnages. L'emploi des mêmes séquences (concernant l'interrogatoire) à trois reprises, à différents moments de ce long-métrage, avec une gestion différente des angles de vue et du rythme, impressionne par son brio cinématographique, et aussi tout simplement par son impact émotionnel.

Contrairement à ce qu'exprime Thoret dans son analyse contenue dans le supplément du dvd, le contexte social dans lequel évolue le personnage principal est un sujet central du film : parfaitement planté, mais de façon synthétique, en quelques séquences et images. L'introduction époustouflante du récit pose parfaitement outre les psychologies des uns et des autres, l'état de leurs rapports professionnels. Il y a bien et bien ici un portrait du monde policier et de la ville qui l'entoure (comme dans Serpico, ou d'autres films de Lumet).

J'aurais juste un petit bémol à exprimer concernant la seconde partie du film, subjectivement légèrement en dessous de la première partie : plus statique, et assez bavarde. Mais ceci est bien peu… Un très grand film, mais à réserver à un public averti.

Nb : j'ajoute sur un tout autre sujet, que ce qui précède a été dirigé en trente minutes chronos. Personne ne doit avoir peur de s'exprimer sur ce forum. Il faut simplement trouver quelques idées de départ pour rédiger, et la suite vient tout seul…


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.0047 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter