Forum - Ma saison préférée - On aimerait aimer...
Accueil
Forum : Ma saison préférée

Sujet : On aimerait aimer...


De Impétueux, le 8 avril 2009 à 17:23
Note du film : 4/6

On aimerait aimer parce qu'il y a une histoire, des personnages que l'on prend le temps de poser et de suivre sur quelque temps, une photographie très réussie de Toulouse et de sa campagne, des acteurs souvent bons et des séquences réussies ; on aimerait aimer parce que le scalpel posé sur plusieurs situations est aigu et précis (la lassitude d'un couple d'apparence parfaite qui se délite, l'horreur du grand âge qui vient et de la décrépitude physique et mentale qui l'accompagne souvent, la difficulté des rapports fraternels)…

…On aimerait aimer mais on se rappelle aussi la fausseté trop fréquente des éclairages donnés sur les rapports des adultes et des jeunes, et même des jeunes entre eux, la laborieuse et trop prévisible scène finale, le ridicule absolu de certaines scènes (le strip-tease improvisé, le soir de Noël de Khadija (Carmen Chaplin), la scène où Anne (Chiara Mastroianni), la fille de la maison, en quête d'une sœur renifle les pieds de Khadija, la chansonnette incongrue d'une ahurie (Ingrid Caven) dans un bar, la drague sauvage, silencieuse et réussie (ou fantasmée ?) d'Émilie (Catherine Deneuve) par un interne (Bruno Todeschini) à l'hôpital, puis sur les quais de Garonne, le suicide manqué d'Antoine (Daniel Auteuil) qui se laisse tomber de son premier étage et se casse le pied…

Berthe (Marthe Villalonga), mère d'Émilie et d'Antoine, qui sent doucement les forces disparaître (c'est ainsi, d'ailleurs, que le film commence, comme il s'achève juste après son enterrement), recueillie d'abord par sa fille, retournant un peu de temps chez elle puis jetée au milieu d'un hospice de grands vieillards est parfaite ; Émilie (Catherine Deneuve, donc) l'est aussi ; Antoine (Daniel Auteuil) convainc moins… mais il est vrai que le personnage est fragile et sa personnalité floue…

Je ne connais pas beaucoup Téchiné, ayant eu un haut-le-cœur en voyant jadis J'embrasse pas (mais c'était là un peu le but de la manœuvre, non ?) et ayant regardé avec beaucoup d'intérêt, en revanche, Les voleurs, avec Catherine Deneuve, encore, mais aussi la trop rare Laurence Côte ; c'est un cinéaste assez rare, qui filme assez peu ; à approfondir, peut-être ?


Répondre

De Arca1943, le 8 avril 2009 à 18:58

De toutes parts, on me recommande chaudement Les Roseaux sauvages, que je n'ai toujours pas vu. Je garde aussi le vague souvenir de m'être ennuyé ferme devant Les Sœurs Brontë malgré son trio de dames, mais j'étais sans doute trop jeune pour profiter de ce film. Le plus ancien Barocco bénéficie également d'une solide réputation.


Répondre

De PM Jarriq, le 8 avril 2009 à 19:46

J'avoue avoir fait une impasse quasi totale sur l'oeuvre de Téchiné, qui ne m'a jamais attiré, sans raison particulière, à part le souvenir vague mais cafardeux de Hôtel des Amériques.

Peut-être que les explorations héroïques de quelques contributeurs courageux sauront donner envie aux autres de s'y intéresser ? On a vu plus improbable, sur DVDToile…


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.0033 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter