Forum - Le Voyage des damnés - Trop, c'est comme pas assez
Accueil
Forum : Le Voyage des damnés

Sujet : Trop, c'est comme pas assez


De Arca1943, le 18 mai 2007 à 02:28
Note du film : 4/6

Faye Dunaway, Maria Schell, James Mason, Katharine Ross, Malcolm McDowell, Orson Welles, Ben Gazzara, Oskar Werner, Julie Harris, Wendy Hiller … sans oublier les inévitables piliers Fernando Rey et Max Von Sydow et combien, combien d'autres.

Je donne la chance au coureur avec un 4 puisque je l'ai vu adolescent, il y a un quart de siècle. Ce film raconte un épisode hélas bien réel de la Seconde Guerre mondiale et de la persécution des Juifs. Mais à cause de sa distribution surabondante, je me rappelle avoir pensé à un film catastrophe à la Airport ou Poseidon. Il faut dire qu'en 1976, on était en plein boom de ce genre de films. Étant donné le sujet, était-ce une bonne idée de mettre autant de stars ? Pourquoi méconnaître l'adage québécois "Trop, c'est comme pas assez" ? Il me semble que de voir autant de comédiens connus venir faire leur tour pour trois minutes, un peu comme James Coburn qui a je crois une scène dans Midway, ça donne forcément au film un côté glamour un peu vain qui jure avec l'histoire racontée, la tragique errance d'un paquebot chargé de Juifs allemands qui est successivement refusé dans je ne sais combien de pays (dont ici, le Canada) pendant la Seconde Guerre mondiale.


Répondre

De PM Jarriq, le 18 mai 2007 à 16:29

J'ai exactement le même genre de souvenir de ce Voyage des damnés, sorte de remake luxueux de La nef des fous. C'est à dire, que je l'ai pratiquement oublié…

Ce film marqua le début de la fin du statut de superstar de Faye Dunaway, si mes souvenirs sont bons.


Répondre

De kfigaro, le 15 janvier 2009 à 15:35
Note du film : 5/6

Un gros oubli sur ce site car le film a fait l'objet d'une édition en DVD zone 2 il y a déjà plusieurs années chez Seven 7 :

DVD Le voyage des damnés

Sans être un chef d'oeuvre absolu, c'était suffisamment soigné pour se laisser voir et la musique du film (fort méconnue) de facture subtilement debussyste, fut clairement l'une des plus belles de la carrière de l'argentin Lalo Schifrin.

A défaut de la bande originale à vous offrir (disponible sur un CD classique épuisé depuis plus d'une décennie), voici une version jazz du thème écrit par Schifrin :

Voyage of the damned – version jazz (inscrivez-vous gratuitement sur le site pour pouvoir écouter)


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.0031 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter